L'Esprit sorcier B2 Độc lập

Les légumineuses contre l'insécurité alimentaire

Comment nourrir 9 milliards d’êtres humains en 2050 ? Certainement en repensant notre façon de nous alimenter.
Écoutez l’émission et choisissez les bonnes réponses pour comprendre ce qu’est l’insécurité alimentaire.
Cochez la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice

Sciences-LegumineusesContreInsecuriteAlimentaire-video
L’insécurité alimentaire touche majoritairement les régions…
d’Afrique subsaharienne.
nord-africaines.
d’Afrique de l’Est.
Elle est amplifiée lorsque les sols sont…
pauvres.
gorgés d’eau.
pollués.
Un autre phénomène aggravant est…
la forte densité démographique.
l’éloignement des zones de culture.
le manque de moyens économiques.
Le plus problématique dans l'alimentation est l’apport en…
(deux réponses)
protéines.
énergie.
lipides.
vitamines.
D’autant que les populations concernées sont généralement…
végétariennes.
végétaliennes.
carnivores.
nbOk câu trả lời đúng trên nb câu
Chú ý
Relisez les différentes propositions de réponses et concentrez-vous sur les mots clés.
Attention, un végétarien ne mange pas de chair animale alors qu’un végétalien ne consomme aucun produit issu de l’animal (pas de lait, ni d’œufs, ni de miel par exemple).
Rất tốt
Vous comprenez maintenant mieux pourquoi et dans quelles conditions on parle d’insécurité alimentaire.
Faites l’activité suivante pour en savoir plus sur ces légumineuses qui sont probablement la clé de l’alimentation de demain.
Cette activité vous permet de mieux comprendre pourquoi et dans quelles conditions on parle d’insécurité alimentaire.
Lisez la solution puis faites l’activité suivante pour en savoir plus sur ces légumineuses qui sont probablement la clé de l’alimentation de demain.
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française
Published on 05/12/2017 - Modified on 06/02/2019
La petite voix
Dans certaines régions du monde, et notamment dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne, les protéines animales comme la viande, le lait et le poisson sont très coûteuses. Et si les terres sont particulièrement arides, le problème de sécurité alimentaire devient vraiment catastrophique. Dans ce contexte, certains légumes secs peuvent apporter une réelle solution, notamment parce qu’ils sont riches en protéines, mais aussi parce qu’ils sont plus faciles à cultiver.
Jean-Michel Chardigny, chargé de mission « Protéines saines et durables », INRA
Effectivement, certaines variétés sont particulièrement résistantes à la sécheresse et permettent d’avoir des productions localement qui permettent d’avoir des sources protéiques disponibles pour les populations puisque souvent dans les pays émergents, les populations sont quantitativement importantes. Et le problème, c’est l’accès à la nourriture, notamment en termes d’énergie et de protéines. Les protéines sont souvent le facteur limitant.
La petite voix
Du coup, on mise sur des pois tous-terrains hyper résistants comme les pois d’Angole ou les pois bambaras qui peuvent être cultivés dans des sols très pauvres et semi-arides.
Jean-Michel Chardigny, chargé de mission « Protéines saines et durables », INRA
Alors ce sont des pois qui sont souvent avec des systèmes racinaires qui permettent de résister à la sécheresse et de produire même sous des climats avec des températures élevées.
La petite voix
Les légumes secs sont donc un super aliment pour lutter contre l’insécurité alimentaire. Mais ce n’est pas une formule magique.
Jean-Michel Chardigny, chargé de mission « Protéines saines et durables », INRA
On ne peut pas consommer que des pois pour couvrir ses besoins. C’est comme le couscous ou la paella : il faut associer d’autres choses. C’est quand même des populations qui sont souvent très végétariennes, mais qui ont accès également à d’autres sources comme le manioc ou d’autres tubercules donc qui peuvent arriver à couvrir leurs besoins et… couvrir leurs besoins en protéines, qui est souvent le plus difficile.

Có thể bạn cũng thích...