Coup de pouce pour la planète B2 Độc lập

Le « Coup de presse » du 12 avril 2014 (Du carburant avec de l'eau de mer)

En vous aidant des définitions, complétez les phrases avec les mots entendus dans le Coup de presse.
Écrivez la ou les bonnes réponses dans les cases Help on how to respond the exercice
CoupDePouce-EauDeMer-Carburant-Video
1. Expression verbale qui signifie s'aligner sur, se conformer à.
Le présentateur annonce que l'armée se met au pas écolo.
2. Nom masculin qui désigne habituellement un homme de très grande taille.
Le géant américain devrait commencer l’exploration dans deux à trois semaines.
3. Nom masculin. Personnes qui habitent à proximité d'un lieu, d'une construction.
Les riverains accusent leurs responsables politiques de trahison.
4. Expression verbale qui signifie habituellement aller se reposer à la campagne.
L’armée française se met au vert avec une caserne modèle en Savoie.
5. Adjectif. Se dit de formes d'énergie telles que l'énergie du soleil, du vent, de la marée, etc.
Dans cette caserne modèle, plus de la moitié des besoins sont désormais couverts par les énergies renouvelables.
6. Locution adjectivale qui qualifie les appareils qui consomment beaucoup d'énergie.
Nos frigos sont trop gourmands en énergie.
7. Verbe signifiant trouver une solution.
Pour remédier à la trop grande consommation d'énergie de nos frigos, les inventeurs rivalisent d’imagination.
nbOk1 từ đúng chính tả
nbOk2 từ sai dấu
nbKo từ cần sửa
Chú ý
Si l'orthographe d'un mot vous échappe, vous pouvez vous aider de la transcription.
Rất tốt
Vous avez bien retrouvé le vocabulaire du document.
Voici quelques explications :
1. « L'armée se met au pas écolo » : cette expression s'appuie sur un jeu de mots. Se mettre au pas, c'est marcher au même rythme pour des soldats qui défilent. Ici, cela signifie qu'à son tour l'armée se soucie d'écologie.
4. Comme pour l'expression 1, il s'agit d'un jeu de mot. « Se mettre au vert » signifie ici devenir écolo.

La page de l'émission
Lisez la correction pour vous approprier le vocabulaire du document.
Voici quelques explications supplémentaires :
1. « L'armée se met au pas écolo » : cette expression s'appuie sur un jeu de mots. Se mettre au pas, c'est marcher au même rythme pour des soldats qui défilent. Ici, cela signifie qu'à son tour l'armée se soucie d'écologie.
4. Comme pour l'expression 1, il s'agit d'un jeu de mot. « Se mettre au vert » signifie ici devenir écolo.

La page de l'émission
Conception: Robert Angéniol, CAVILAM – Alliance française
Published on 17/02/2015 - Modified on 18/10/2017

[Émission du 1er février 2014]

David Delosprésentateur

 « Coup de pouce pour la planète », c’est parti ! Bienvenue dans votre émission verte, LE magazine 100 % développement durable et on commence tout de suite avec « Le coup de presse ». Cette semaine, il est signé Mylène Girardeau ; il va être question d’électroménager tendance verte. Vous allez aussi voir que l’armée se met au pas écolo, mais d’abord, le combat anti-gaz de schiste en Roumanie.

Mylène Girardeaujournaliste

- En Roumanie, mobilisation non-stop contre les gaz de schiste. La résistance menée dans le village de Pungesti : du jamais vu pour le pétrolier Chevron. Et pourtant le géant américain devrait commencer l’exploration dans deux à trois semaines. Les riverains accusent leurs responsables politiques de trahison.

- L’armée française se met au vert avec une caserne modèle en Savoie. Adieu le chauffage électrique en pleine montagne, plus de la moitié des besoins sont désormais couverts par les énergies renouvelables. Avec des bâtiments rénovés, un chauffage au bois et une eau chaude solaire, la consommation d’énergie et les émissions de CO2 sont divisées par deux.

- Nos frigos[1] sont trop gourmands en énergie. Pour y remédier, les inventeurs rivalisent d’imagination. Voici le frigo du futur : fini la porte qui reste ouverte, on plonge la main dans un gel réfrigérant pour stocker les aliments.

Plus modeste mais déjà opérationnel, le frigo du désert : deux pots l’un dans l’autre, séparés par du sable humide. Simple mais efficace !

David Delosprésentateur

Grand « Coup de pouce » aux chercheurs de la marine américaine. Ils ont mis presque dix ans à réaliser un rêve façon Jules Verne, une pierre philosophale[2] scientifique. Ils ont tout bonnement transformé l’eau de mer en carburant, en pétrole de synthèse. Alors oui, d’accord, pour l’instant, ce n’est pas très développement durable, ça demande un déploiement d’énergie monstrueux, mais c’est une piste pour s’affranchir de la dépendance au pétrole.

Federico Nicotra…

Federico Nicotrajournaliste

Cette femme vaut son pesant d’or… noir ! Avec son équipe du Centre de recherche de la marine américaine, elle vient de mettre au point un processus qui permet d’extraire le CO2 présent dans l’eau de mer pour en faire du carburant. Transformer le carbone en carburant, une technique bien connue des scientifiques.

Pierre Milletprofesseur à l’Institut de chimie moléculaire de Paris Sud, CNRS

Ce qui est astucieux, c’est qu’ils veulent utiliser les réserves de dioxyde de carbone, dissous dans l’océan, comme source de carbone pour fabriquer des carburants de synthèse pour des applications de propulsion.

Federico Nicotrajournaliste

Et voici déjà les premiers litres de carburant de synthèse, qui ont réussi à faire voler ce modèle réduit, grâce à cette machine. On se prête à rêver : cette solution pourrait-elle être utilisable dans le civil, pour un coût estimé entre un et deux euros le litre ?

Pierre Milletprofesseur à l’Institut de chimie moléculaire de Paris Sud, CNRS

Pour des applications civiles sur terre, ce coût-là serait probablement rédhibitoire et le carburant de synthèse qui serait obtenu par ce procédé-là ne serait pas compétitif.

Federico Nicotrajournaliste

La marine américaine se dit pourtant très intéressée par ce carburant de synthèse : elle y voit le gage de son indépendance énergétique. Pour cela, il faudra encore attendre une dizaine d’années de développement et surtout construire quatre navires-usines équipés de centrales nucléaires pour produire l’électricité nécessaire au processus de transformation de l’eau en carburant.

David Delosprésentateur

Carton rouge en forme de point d’interrogation, cette semaine. Loin de nous l’idée de critiquer une décision de justice, mais quand même, il y a de quoi se poser des questions après la condamnation d’Emmanuel Giboulot. Ce viticulteur bio avait refusé de traiter préventivement ses vignes aux pesticides. Eh bien, il a été condamné à 1000 € d’amende, dont 500 avec sursis, coupable d’avoir dit à des produits polluants, drôle de paradoxe. Emmanuel Giboulot dénonce une pensée unique sur les pesticides, il a donc décidé de faire appel.

Et puis coup de chapeau pour finir à « Dons solidaires ». Dix ans que cette association mène des actions en faveur des plus démunis. Sa spécialité : le mécénat de produit. Dons solidaires récupère des stocks, des produits non alimentaires, neufs et invendus, et les redistribue. Dernière campagne, cette journée de reconditionnement qui a permis de préparer des kits « rentrée et loisirs » pour 15 000 enfants. Du recyclage solidaire, c’est tout ce qu’on aime.

Voilà, c’est la fin de ce Coup de pouce pour la planète, on se retrouve la semaine prochaine. D’ici là, prenez soin de la planète, elle le mérite !

[1] Un frigo (fam.) : un réfrigérateur.

[2] La pierre philosophale était le but suprême de l'alchimie. Elle était supposée changer le plomb en or.

 

Có thể bạn cũng thích...