Diplôme de français des relations internationales B2 Độc lập

La liberté de la presse

Le sujet général de cette vidéo est la liberté. L'invité du Bar de l'Europe en parle via de nombreux sujets, parfois traités rapidement. Les avez-vous bien compris ? Réécoutez l'extrait et répondez aux questions.
FRI-Liberte-Presse-BarEurope-Cavada-extrait-video


Que pense-t-il du journal d'opposition Cumhuriyet ?
Ce journal est écrit par de bons journalistes qui ne veulent pas abandonner leur liberté d'expression malgré les menaces du gouvernement.
Bien qu'il se présente comme indépendant, ce journal est en partie contrôlé par le gouvernement et n'est donc pas totalement objectif.
C'est un journal sérieux, il est cependant en train d'évoluer et on ne peut plus vraiment s'y fier.
Pourquoi considère-t-il que les actions de M. Erdogan effacent un siècle d'histoire ?
Car M. Erdogan s'attaque à la liberté de la presse pourtant protégée par la constitution de la Turquie moderne.
Parce que M. Erdogan agit comme le faisait Kemal Atatürk, en tentant de contrôler les médias.
Parce que le gouvernement de M. Erdogan serait influencé par les idées des francs-maçons.
Pourquoi pense-t-il que les réseaux sociaux sont un obstacle à la liberté ?
C'est un outil facile pour entraver les libertés.
Ils sont contrôlés par les dictatures.
Ils ont fait perdre à la presse toute son influence.
Pour lui, les pays d'Europe se retrouvent face à un piège, lequel ?
Les mesures de protection entraînent des restrictions à la liberté des citoyens et des journalistes.
Le terrorisme augmente l'insécurité et fait chuter l'économie.
Les médias ne transmetent plus librement les informations par peur des représailles terroristes.
Que signifie pour lui l’expression « Il faut faire très attention » ?
Les gouvernements doivent rester mesurés dans leur décisions, même s’ils risquent de mécontenter leur population.
Le peuple risque se révolter si le gouvernement empêche la liberté d'expression.
Il faut prendre plus de mesures de sécurité pour éviter de nouvelles attaques terroristes en Europe.
Rémy Thomas, Alliance française de Bruxelles-Europe avec le Français des affaires - CCI Paris Île-de-France
nbOk câu trả lời đúng trên nb câu
Chú ý
Les questions suivent l'ordre de la vidéo. Cliquez deux fois sur les mots que vous ne comprenez pas pour afficher leur définition.
Rất tốt
Différentes expressions imagées sont utilisées par Jean-Marie Cavada dans cette émission.
Retrouvez-les dans l'exercice 4.
Différentes expressions imagées sont utilisées par Jean-Marie Cavada dans cette émission.
Retrouvez-les dans l'exercice 4.
Paul Germain, présentateur

Alors, je vous montre une photo. C’est la photo d’un journal d’opposition, un journal indépendant en Turquie. RSF déclare d’ailleurs que la Turquie est la plus grande prison à ciel ouvert pour les journalistes.

Jean-Marie Cavadadéputé européen et ancien journaliste

Franchement, je partage exactement cette observation. C’est une formule mais qui décrit totalement une réalité. Et ça fait un moment qu’Erdogan avance ses pattes dans des gants de velours vers la presse et maintenant, la presse va être totalement muselée. Vous faites allusion aux journalistes d’un très grand journal qui s’appelle Cumhuriyet qui sont des gens remarquables, sérieux et qui, naturellement, ne peuvent pas aller, ne peuvent pas coucher intellectuellement avec cet homme qui est en train de vouloir jouer au sultan et qui gomme un siècle d’histoire, quasiment un siècle. C’est-à-dire, tous les francs-maçons qui étaient autour de Kemal Atatürk et qui ont écrit une constitution laïque et qui ont décrit les protections pour la liberté et notamment la presse qui, déjà, était dans leurs pensées. Et voici que le monde entier est bardé de communication avec des oreillettes partout, avec des portables partout, mais que la liberté, ce qu’il y a de plus précieux dans la pensée des hommes, dans leur cerveau est en train de partir et de s’évanouir. À la fois sous l’influence des réseaux sociaux, parce que ceux-ci sont faciles pour ceux qui attaquent les libertés et à la fois sous l’influence des systèmes de dictature – tous – qui se mettent en place et la dictature douce, petit à petit elle perd son adjectif, ça finit par une autocratie, voire des dictatures avec les prisons.

Paul Germain, présentateur

Vous avez parlé du danger du terrorisme. À cause du terrorisme, beaucoup de pays européens comme l’Allemagne ou la France ont adopté des lois de surveillance de masse sans exception pour les journalistes. Est-ce que ça, ce n’est pas un vrai danger ?

Jean-Marie Cavadadéputé européen et ancien journaliste

Vous savez, nous sommes dans un piège terrible. Le piège terrible, c’est celui de la peur que les terroristes ont, je dirais, injectée en Europe : en Belgique, en France, en Italie, en Grande-Bretagne, en Espagne en 2004, etc. Je dois en oublier, d’ailleurs, ils m’excuseront. Et la réaction à la peur c’est de se mettre, je dirais, des barricades sur soi, c’est de se protéger le plus possible. Mais pour se protéger, on s’en remet au système public, au gouvernement, à la police, aux renseignements et aux mesures de sécurité prévues au public. Et le résultat, c’est qu’on ira de plus en plus vers ces systèmes de protection et là-dedans, au fond, nous perdons le contrôle des libertés. Avoir gardé un équilibre et avoir le soutien d’un peuple est devenu difficile actuellement et il faut faire très attention. Si vous donnez un bras, vous perdrez le corps. Il faut faire très attention.

Có thể bạn cũng thích...