Astuces pour apprendre B2 Độc lập

Astuces pour apprendre : le reportage

Écoutez le reportage et remettez dans l'ordre ses différentes parties et sous-parties.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice

Astuces-Reportages-21s-Alpaga-complet-video
Le lancement du reportage : l'annonce de ce que l'on va voir.
La mise en situation du reportage :
- les informations données par le commentaire ;
- les informations données par un éleveur.
Le rôle du FIDA :
- l'action du FIDA expliquée par le commentaire ;
- l'action du FIDA justifiée par une interview ;
- l'action du FIDA précisée et complétée par le commentaire.
L'histoire de Justo Apaza Mamani :
- l'idée de Justo ;
- la réalisation du projet de Justo ;
- le succès du projet de Justo.
La conclusion du reportage : une interrogation sur l'avenir.
Một số câu đã sắp xếp đúng và sẽ được sử dụng cho phần sau của bài tập.
Chú ý
Les phrases à ordonner sont un peu comme des inter-titres dans un article de la presse écrite.
Aidez-vous aussi de la mise en forme du texte : majuscules / minuscules et de la ponctuation : « : ; . - ».
Rất tốt
La construction d'un reportage s'appuie sur un plan destiné à faciliter la compréhension du document. Ce plan débute par une introduction (le lancement) qui est généralement suivi d'une mise en situation (les données nécessaires à la compréhension de la situation). Vient ensuite l'information principale, celle que nous attendions, ce qui a motivé le tournage du reportage (ici, c'est montrer la réussite du programme de développement du FIDA en Bolivie). L'histoire de Justo arrive après pour illustrer et confirmer le succès de l'opération et le reportage s'achève par une brève conclusion en forme d'espoir pour l'avenir de ces populations.

En situation d'apprentissage, s'attacher à visualiser la structure d'un reportage en facilite  non seulement la compréhension globale mais aussi celle des détails. Comme nous sommes en mesure d'aller chercher des détails dans la partie où ils se trouvent, c'est un gain de temps et moins de fatigue puisque nous n'avons qu'une courte partie à réécouter pour obtenir le détail désiré.
La construction d'un reportage s'appuie sur un plan destiné à faciliter la compréhension du document. Ce plan débute par une introduction (le lancement) qui est généralement suivi d'une mise en situation (les données nécessaires à la compréhension de la situation). Vient ensuite l'information principale, celle que nous attendions, ce qui a motivé le tournage du reportage (ici, c'est montrer la réussite du programme de développement du FIDA en Bolivie). L'histoire de Justo arrive après pour illustrer et confirmer le succès de l'opération et le reportage s'achève par une brève conclusion en forme d'espoir pour l'avenir de ces populations.

En situation d'apprentissage, s'attacher à visualiser la structure d'un reportage en facilite  non seulement la compréhension globale mais aussi celle des détails. Comme nous sommes en mesure d'aller chercher des détails dans la partie où ils se trouvent, c'est un gain de temps et moins de fatigue puisque nous n'avons qu'une courte partie à réécouter pour obtenir le détail désiré.
Conception: Robert Angéniol, CAVILAM - Alliance française
Published on 02/10/2014 - Modified on 12/11/2018
Charlotte Le Grix de La Salle, présentatrice
Nous vous emmenons maintenant dans les Andes, en Bolivie. À plusieurs milliers de mètres d’altitude, les conditions de vie sont extrêmes et les ressources rares. Depuis toujours, la population a pu compter sur un animal : l'alpaga. Mais pour assurer sa survie, elle doit aujourd'hui préserver et développer cet élevage. Regardez !
Voix off
Les hauts plateaux de Bolivie. Voici l’offrande des guérisseurs kallawayas à leurs dieux, pour protéger leurs troupeaux. Car les alpagas et les lamas, domestiqués il y a des milliers d’années, sont aujourd'hui leur seule source de revenus. Explication de l’éleveur, Rufino Quispe.
Rufino Quispe, éleveur
Nous sommes à 4400 mètres au-dessus du niveau de la mer. Vous pouvez voir que c’est désert. Il n’y a pas beaucoup de pâturages. Et ce n’est pas possible de planter des cultures à cause du gel. Donc la seule chose à vendre, c’est l’alpaga.
Voix off
Avec le soutien du FIDA, le Fonds international pour le développement agricole de l'ONU, de nombreux agriculteurs modernisent aujourd'hui leurs méthodes d’élevage d’alpagas, à la fois pour protéger leur principale ressource, mais aussi pour répondre à la demande mondiale croissante de laine d’alpaga. Guillermo Villanelo, du FIDA.
Guillermo Villanelo, du FIDA
Pour les marchés, il est important de générer des volumes et de haute qualité, si l’on veut négocier un bon prix. Si nous n’améliorons pas les méthodes de production, tous ces agriculteurs vont migrer vers les ghettos pauvres de la ville.
Voix off
En 2007, le FIDA et le gouvernement bolivien ont lancé un projet de plusieurs millions de dollars pour aider ces milliers d’éleveurs. Ce qu’ils ont dû apprendre, par exemple, c’est la façon d’améliorer la continuité génétique et la santé de leurs troupeaux. Le savoir des Kallawayas en herbes médicinales a même été utilisé pour traiter les parasites de l’estomac. Justo Apaza Mamani a été l’un des premiers de sa communauté à être convaincu que les alpagas et les lamas pouvaient représenter l’issue pour sortir de la pauvreté.
Justo Apaza Mamani, éleveur
Je me demandais : pourquoi dois-je vivre dans une pauvreté extrême ? Souvent, nous n’avons rien à manger. J’ai parlé à mon père et je lui ai dit : pourquoi ne pas acheter d’autres animaux, avec de meilleures perspectives économiques ?
Voix off
La famille de Justo a alors commencé à élever ses alpagas en compagnie d’autres variétés supérieures du Pérou, afin de créer un troupeau plus sain. Justo a également sélectionné des animaux pour leur fourrure, une laine blanche. Il s’est rendu compte qu’elle se vendait à un meilleur prix sur le marché.
Justo Apaza Mamani, éleveur
La première fois que nous avons vendu 25 alpagas mâles, mon père a reçu une valise pleine d’argent. Il ne pouvait pas le croire. Nous sommes rentrés à la maison et je suis allé faire paître les animaux. Quand je suis revenu dans l’après-midi, mon père était encore en train de compter l’argent. Alors il a compris qu’élever les alpagas, c’était une bonne affaire.
Voix off
De nouveaux marchés, de nouveaux produits. Beaucoup pensent que les populations qui vivent ici depuis des milliers d’années ont un avenir ici, dans les hauts plateaux des Andes. Une réponse à leurs prières disent les Kallawayas.

Có thể bạn cũng thích...