Un artiste, un portrait B1 Ngưỡng

Miro, le génie du bizarre

Connaissez-vous Miro ? Revenons sur le parcours de ce peintre génial. Son petit-fils nous ouvre les portes de sa maison en Espagne.
Regardez le reportage et retrouvez l'ordre des questions auxquelles il répond.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice

Comment déchiffrer les symboles de ces tableaux colorés ?

Où le peintre a-t-il trouvé son style ?
Que représente ce lieu pour l’artiste ?
Qu’invente le peintre à Palma ?
Comment explique-t-il son processus de création ?
Que faisait Miro dans cette pièce ?
Combien de temps passait-il dans son atelier ?
Một số câu đã sắp xếp đúng và sẽ được sử dụng cho phần sau của bài tập.
Chú ý
Aidez-vous des images de l'exercice. Elles sont là pour faciliter le repérage.
Rất tốt
Grâce à cette première activité, vous avez dégagé la structure du reportage.
Pour apporter des réponses aux questions posées, passez à l'activité suivante.
Consultez la solution pour découvrir la structure du reportage.
Puis, pour apporter des réponses aux questions posées, passez à l'activité suivante.
Conception: Frédérique Treffandier, CAVILAM - Alliance française
Published on 01/06/2019 - Modified on 10/10/2019
Voix off

Miro, tout le monde connait. Et ses tableaux colorés sont des icônes géniales. Pourtant, ces signes, ces symboles, sont indéchiffrables. Pour décrypter Miro, il faut des clés, car Miro c’est le génie du bizarre.

Né à la fin du XIXe siècle, Miro est passé par tous les styles, du classique à l’inclassable. Mais c’est sur l’île de Majorque, aux Baléares, que Miro va avoir sa révélation. La Méditerranée, le ciel, la lumière, c’est là que Miro va trouver son style. Son petit-fils nous ouvre sa maison-atelier. Ici, rien n’a bougé depuis sa mort en 1983. Et c’est sur cette terrasse que le maître catalan se connectait avec la nature.

Joan Punyet Miropetit-fils de Joan Miro

Ici, il pouvait reproduire tout ce qui l’influençait : le ciel, la terre, le jour, la nuit, le cosmos, les étoiles… C’était comme une espèce de connexion avec l’univers.

Voix off

À Palma, Miro invente un vocabulaire qui n’appartient qu’à lui. Des lunes, des étoiles, des soleils, des petits symboles ésotériques et multicolores qu’il va expliquer à sa manière.

Joan Miro, peintre

Mais je travaille toujours en ressentant un choc dans mon esprit. C’est par des chocs que je travaille.

Voix off

Un choc, Joan Miro en a ressenti un énorme en visitant la cathédrale de Palma. Car dans cette nef où il vient se recueillir, Miro observe les vitraux et s’inspire des couleurs : le jaune, le rouge, le vert, le bleu. Toutes ces couleurs primaires sont dans ses tableaux.

Spirituel, mystique et mystérieux, Joan Miro a un secret bien gardé par sa famille : cette petite pièce isolée qui est une sorte de chapelle.

Joan Punyet Miropetit-fils de Joan Miro

Miro vient ici presque deux fois par semaine à reposer sa tête[1]. Il a besoin de parler avec son père, sa mère, Picasso. Et quand il a de grandes décisions à faire, il s’assoit pour être en silence, en contact avec l’esprit des gens qui sont plus là mais qui sont toujours des gens très proches à[2] lui.

Voix off

Et quand il sort de là, Miro a trouvé l’inspiration. Jusqu’à la fin de sa vie, cet artiste étrange va travailler 10 heures par jour. Dans son atelier, il a laissé des dizaines de tubes de peinture, des toiles vierges, comme si, même ailleurs, il allait continuer à peindre.

[1] pour reposer sa tête

[2] proches de lui

Có thể bạn cũng thích...