Regards croisés sur la Déclaration universelle des droits de l'homme B1 Ngưỡng

Les origines de la Déclaration universelle des droits de l'homme

Pour bien comprendre les textes, il est important de connaître les définitions de certains termes essentiels. 
En vous aidant des définitions proposées, complétez la grille de mots.
Écrivez le mot associé à la définition Help on how to respond the exercice
(nom féminin)
Ici, c’est un texte solennel qui a une valeur de recommandation

Comme la … universelle des droits de l’homme, de la … d’indépendance des États-Unis ou encore de la … des droits de l’homme et du citoyen.
déclaration
(nom féminin)
C’est le fait de séparer et de traiter un groupe de personnes différemment des autres, souvent de façon moins bonne.

Le texte sur les droits protège tous les êtres humains contre toutes les… .
discrimination
(nom masculin)
Ce sont les lois qui règlent les rapports entre les individus d'une société.

Dès le Cylindre de Cyrus, on trouve le … à l’égalité et à la liberté de choisir sa religion.
droit
(nom féminin)
Pour les êtres humains, c’est le principe qui fait que tous doivent être traités de la même manière, avec la même dignité, qu'ils disposent des mêmes droits et sont soumis aux mêmes devoirs.
égalité
(nom masculin)
C’est une loi fondamentale.

La Charte du Mandé incluait les … d’égalité, le respect d’autrui et interdisait l’esclavage.
principe
(adjectif masculin)
C’est ce qui sert de base, de fondement.

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui définit les droits de l’homme comme inaliénables, … et naturels.
fondamental
nbOk1 từ đúng chính tả
nbOk2 từ sai dấu
nbKo từ cần sửa
Chú ý
Les mots sont donnés dans l’ordre de la vidéo. Lisez attentivement les définitions en utilisant si besoin le dictionnaire-traducteur (il s’ouvre automatiquement au double-clic sur un mot).
Rất tốt
Grâce à cette activité, vous avez précisé le sens de certains mots. N’hésitez pas à les noter pour mieux les mémoriser.
Pour complétez votre connaissance du sujet en y ajoutant un peu d’humour, regardez cette vidéo.
Consultez la solution et n’hésitez pas à noter les définitions des mots nouveaux pour mieux les mémoriser.
Pour complétez votre connaissance du sujet en y ajoutant un peu d’humour, regardez cette vidéo.
Conception: Frédérique Treffandier, CAVILAM - Alliance française
Published on 09/07/2018
Guillaume Meurice
Il était une fois la Déclaration universelle des droits de l’homme.
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, pour qu’on ne bascule plus jamais dans une telle barbarie, la communauté internationale a décidé d’élaborer un texte sur les droits communs à toutes et à tous, un texte qui s’impose à tous les États et qui protège tous les êtres humains contre toutes les discriminations, un texte qui garantit le droit à la vie, à la dignité, à l’égalité, à la sécurité, à la santé, à la liberté d’expression et d’opinion, à l’éducation, à une justice équitable. C’est comme ça qu’au bout de quatre ans de travail acharné, le 10 décembre 1948, la Déclaration universelle des droits de l’homme était adoptée par les Nations unies. Retranscrit dans plus de 500 langues, c’est un des textes les plus traduits au monde. Mais cette déclaration ne sort pas de nulle part. Plusieurs textes, tout au le long de l’histoire des sociétés humaines, ont posé des règles de vie commune. Le Cylindre de Cyrus écrit en Perse en 539 avant Jésus-Christ est considéré comme la première déclaration des droits de l’homme dans le monde. On y retrouve le droit à l’égalité et la liberté de choisir sa religion. La Charte du Mandé en Afrique de l’Ouest, élaborée au XIIe siècle, incluait les principes d’égalité, le respect d’autrui, le droit de réparation en cas de préjudice et interdisait l’esclavage. La Magna Carta, rédigée en 1215, prévoyait pour la première fois au monde des mesures de protection de la liberté individuelle. En Angleterre, le Bill of Rights de 1689 mettait la loi au-dessus du roi. L’Habeas corpus en 1679 limitait la détention provisoire arbitraire. Le 4 juillet 1776, la Déclaration d’indépendance des États-Unis consacrait les principes de droits inaliénables des individus, d’égalité des hommes, de respect de l’opinion, de l’humanité et proclamait le droit à la recherche du bonheur. En 1789, en France, c’est la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui définissait à nouveau les droits de l’homme comme inaliénables, fondamentaux et naturels. Ils étaient accordés aux hommes du simple fait de leur existence.
 

Có thể bạn cũng thích...