L'Esprit sorcier B1 Ngưỡng

La supraconductivité, kesako ?

Des matériaux, un courant électrique, une résistance électrique…
Écoutez l’émission et dites si ces propositions sur la supraconductivité sont vraies ou fausses.
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
Sciences-SupraconductiviteKezako-video
1. En France, la perte d’énergie dans les lignes électriques est estimée à 20 %. faux|vrai
2. S’il y a perte d’énergie, c’est parce que les électrons s’entrechoquent à cause des défauts du matériau. vrai|faux
3. Tous les matériaux conducteurs perdent de l’énergie au passage du courant électrique. vrai|faux
4. Pour faire disparaître cette perte d’énergie, il faut amener les matériaux conducteurs à très haute température. faux|vrai
5. Ce changement de température permet l’accélération de la « danse » des atomes. faux|vrai
6. La disparition de la résistance électrique est due au fait que l’onde collective n’est plus gênée ni par les atomes, ni par les défauts du matériau. vrai|faux
7. Les supraconducteurs interagissent aussi avec les champs magnétiques. vrai|faux
8. Si les aimants semblent suspendus en l’air, c’est parce que les supraconducteurs ne sont pas traversés par leur champ magnétique. vrai|faux
nbOk câu trả lời đúng trên nb câu
Chú ý
N’hésitez pas à faire des pauses quand vous regardez l’émission.
Rất tốt
Vous savez maintenant ce qu’est la supraconductivité.
Faites la dernière activité pour comprendre la construction du discours scientifique.
Voici la correction des propositions fausses :
- 1. En France, la perte d’énergie dans les lignes électriques est estimée à 20 %.→10 %
- 4. Pour faire disparaître cette perte d’énergie, il faut amener les matériaux conducteurs à très haute température. → très basse (entre -118°C et -269°C)
- 5. Ce changement de température permet l’accélération de la « danse » des atomes. → le ralentissement
Cette activité vous permet de savoir ce qu’est la supraconductivité.
Lisez la solution puis faites la dernière activité pour comprendre la construction du discours scientifique.
Voici la correction des propositions fausses :
- 1. En France, la perte d’énergie dans les lignes électriques est estimée à 20 %. → 10 %
- 4. Pour faire disparaître cette perte d’énergie, il faut amener les matériaux conducteurs à très haute température. → très basse (entre -118°C et -269°C)
- 5. Ce changement de température permet l’accélération de la « danse » des atomes. → le ralentissement

Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française
Published on 22/03/2017 - Modified on 06/02/2019
La petite voix
La su-pra-con-duc-ti-vi-té ? Ça veut dire conduire une voiture super vite ?
La grosse voix
Bien essayé. Mais non. Ici, on parle plutôt de matériaux. Et des matériaux qui ne conduisent pas des voitures, mais le courant électrique. En général, les matériaux conducteurs résistent toujours plus ou moins au passage du courant. Et ils chauffent. C’est ce qu’on appelle la résistance.
La petite voix
Ah oui ! Un peu comme le grille-pain qui chauffe les tartines !
La grosse voix
C’est ça. Seulement, si la résistance présente un avantage quand il s’agit de griller des tartines, la plupart du temps, elle pose problème. En France, elle provoque la perte de 10 % de la production d’électricité lors de son transport dans les lignes électriques.
La petite voix
10 % ? Quel gâchis !
La grosse voix
Pour le comprendre, zoomons dans la matière. Elle est constituée d’atomes. Un atome, c’est un noyau, chargé positivement, et un nuage d’électrons, chargés négativement. Les électrons se repoussent entre eux et sont attirés par les noyaux ; ils gravitent autour. Dans le matériau, cela crée une petite danse entre les atomes et les électrons qui sautent aisément d’un atome à l’autre. Le courant électrique, c’est un déplacement d’électrons. Seulement, au moindre défaut dans le matériau, les électrons se cognent, ralentissent et perdent de l’énergie, qui se transforme en chaleur. C’est la résistance électrique. C’est inévitable. Enfin presque, car dans certains matériaux, et à très, très basse température, la résistance disparaît, comme par magie.
La petite voix
Basse comment la température ? Comme au pôle Nord ?
La grosse voix
Non, beaucoup plus basse ! Entre -118°C et -269°C, tellement basse que les chercheurs utilisent une autre échelle : les kelvin. À ces températures, la petite danse des atomes est ralentie, les électrons s’associent en paires : la paire de Cooper. Ces paires dansent avec d’autres paires ; leur mouvement se synchronise et forme une onde, une grande onde appelée « onde collective ». Les atomes et les défauts du matériau sont alors bien trop petits pour perturber le déplacement de cette onde. Il n’y a plus de résistance électrique. Le matériau est supraconducteur : il conduit le courant électrique sans plus aucune perte.
La petite voix
Top ! Les supraconducteurs suppriment la résistance électrique et on fait des économies !
La grosse voix
C’est ça ! Mais ce n’est pas tout. Les matériaux supraconducteurs ont également une propriété surprenante. Ils peuvent faire léviter les aimants.
La petite voix
Je comprends mieux son nom : en fait, le supraconducteur a des super pouvoirs.
La grosse voix
Sauf que ce n’est pas de la magie, mais de la physique. Un aimant produit un champ magnétique ; c’est grâce à lui que le magnet reste collé sur ton frigo. Quand on met un aimant sur un matériau classique, comme le bois, le champ magnétique le traverse et rien ne se passe. Mais quand on essaie de mettre un aimant sur un supraconducteur à basse température, impossible pour le champ magnétique d’entrer dans le matériau. Le supraconducteur le repousse, et repousse ainsi l’aimant. Celui-ci s’élève et lévite au-dessus.
La petite voix
Alors là, c’est vraiment super la supra !

Có thể bạn cũng thích...