Courts métrages B1 Ngưỡng

Fais comme chez toi

Vous comprenez la situation ? Cochez la ou les raisons qui motivent les comportements suivants.
Cochez la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice

CourtMetrage-FaisCommeChezToi-Video

Benoît sort rapidement de la salle de bain quand il entend la porte.

Il ne veut pas qu’on le voie téléphoner.
Il ne veut pas rater la suite du film.
Il a peur d’être surpris sur les toilettes.
Il ne supporte pas les petits espaces clos.

Benoît semble perplexe.

Le salon est en désordre et il n’a pas le temps de ranger.
Ses « invités » de la veille ne sont pas encore rentrés chez eux.
Il est le seul à partir travailler.
Personne ne lui a préparé son petit-déjeuner.

Benoît desserre sa cravate.

La situation est tendue, il a besoin de respirer plus librement.
Il est allergique au tissu sur sa peau.
Quand il s’est interposé dans la dispute, Éric a tiré sur sa cravate pour l’étrangler.
Il montre ainsi qu’il est énervé et près à en découdre (à se battre).

Johanne pose sa main sur l’épaule d’Éric.

Elle le fait pour lui dire qu'elle veut se réconcilier.
C’est une façon de se dire au revoir.
C’est un geste de tendresse, d’amitié.
Dans la dispute, Éric s’est fait mal à l’épaule.

Les quatre amis trinquent autour de la table.

C’est une pratique courante entre amis autour d’un verre.
Ils veulent se dire qu’ils sont en paix, amis, bien ensemble.
C'est pour se saluer parce qu'ils vont ensuite se séparer.
Ils vivent quelque chose de désagréable et trinquent pour éloigner le malheur.
nbOk câu trả lời đúng trên nb câu
Chú ý
Regardez la scène dans son ensemble plutôt que l'image seule.
Rất tốt
La succession des situations et les liens qui se créent entre les personnages se découvrent en pointillés, derrière les gestes, les formules toutes faites et les silences des personnages. L'interprétation joue un rôle important de lien des différentes scènes.
La succession des situations et les liens qui se créent entre les personnages se découvrent en pointillés, derrière les gestes, les formules toutes faites et les silences des personnages. L'interprétation joue un rôle important de lien des différentes scènes.
Conception: Céline Savin, CAVILAM - Alliance française
Published on 27/10/2014 - Modified on 26/04/2019
Installé depuis peu à Paris, Benoit organise une soirée chez lui pour faire connaissance avec ses collègues et les amis de son cousin. A la fin de la soirée, trois personnes discutent encore dans le salon. Benoit ne les connaît pas encore.

Benoit

Non, ils sont très sympas. Non, mais c’est pas des squatteurs, il y en a un qui est architecte. Ouais. Ouais. Ouais. Non, t’inquiète pas. Ouais, bisous. Je te rappelle, je te rappelle.
Éric
Ah ! t’es là. Excuse-moi.
Benoit
Non vas-y,  vas-y je… j’ai fini.
Éric
Il est bon ce film, hein ?
Collègue de bureau
Négatif, j’ai fait le tour du service, personne les connait.  C’est pas des amis de ton cousin ?
Benoit
Non.
Éric
Et connasse va !
Johanne
Ta gueule !
Éric
Ah ouais ! C’est tout ce qui te reste. Des insultes !  Ouais, connasse va !  /
Ça va toi !  Oh !
Benoit
Ça va pas non ?!
Éric
Putain ! Quoi ? / Et en plus elle a raison, je pense qu’à ma gueule. Je peux pas m’engager, je passe mon temps à fuir. Ben voilà, le résultat, j’ai personne, pas d’amis.
Benoit
Voilà. Ça va aller ?
Johanne
Ouais.
Laurent
Donne, je vais le faire.
Johanne
Waouh ! Dis donc ! Je suis impressionnée.
Benoit
C’est ma mère, elle m’envoie toujours des supers produits.
Laurent
Et oh, on va p’tet pas se laisser aller.
Laurent
À ta maman !
Éric
À Benoit !
Benoit
À nous !

Có thể bạn cũng thích...