Destination Francophonie B1 Ngưỡng

Destination Sibérie

Maîtrisez-vous ces mots liés à l'université ? Complétez ce texte en faisant le bon choix.
Dans un premier temps, faites-le sans l'aide de la vidéo.
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
DF-Sibérie-vidéo
C'est Campus France qui a eu cette idée géniale. C'est l'agence chargée de faire la promotion des études supérieures|études secondaires (1) françaises dans le monde. Elle veut donner envie aux étudiants|enseignants (2) de venir en France.
Des représentants d'écoles françaises ont donc voyagé dans le fameux Transsibérien pour aller à la rencontre des universités|grandes écoles ​(3) de toute la Sibérie. ​Ils étaient même les invités d'honneur d'un salon universitaire|cours (4) à Novossibirsk. Chaque école a pu faire la promotion de sa formation|cours (5) et donner envie aux étudiants russes de poursuivre|abandonner (6) leurs études en France.


nbOk câu trả lời đúng trên nb câu
Chú ý
Essayez encore une fois, vous allez y arriver !
Tous les mots apparaissent dans l'émission. Essayez de les retrouver dans la transcription (sous la vidéo), cela peut vous aider.

Un mot difficile dans les explications proposées ? Il vous suffit de cliquer deux fois dessus : une définition ou traduction va apparaître. ;-)

Encore un peu d'aide ? Lisez ces explications :
1- On parle des études à l'université ou dans des grandes écoles (en France). Avant l'université, on parle d'enseignement secondaire.
2- Ce sont les personnes engagées dans des études supérieures. On est collégien (au collège), lycéen (au lycée), puis ... (à l'université).
3- Le lieu où l'on fait ses études. On y transmet le savoir et c'est aussi un lieu de recherches dans différents domaines. Il y en a 75 en France à l'heure actuelle.
4- C'est une exposition rassemblant des représentants de différentes universités et écoles.
5- Il s'agit du programme d'études général qu'offre une école/université. On cherche un mot du genre féminin.
6- C'est un synonyme du verbe continuer.
Rất tốt
C'est tout à fait ça, bravo ! Vous pouvez écouter la fin de l'émission (après 1'35) : vous découvrirez les témoignages d'un représentant d'une école française et de la directrice du centre français d'une université russe.

Et vous, aimeriez-vous étudier dans une université en France, est-ce dans vos projets ?
Vous avez travaillé sur quelques mots liés à l'université et aux études. Notez-les pour les conserver ! Complétez la liste avec d'autres mots tout au long de votre apprentissage.


Conception: Émilie Lehr, formatrice labellisée TV5MONDE
Published on 04/11/2015 - Modified on 10/08/2017
Ivan Kabacoff, présentateur
Cette semaine Destination francophonie vous emmène en Sibérie, à l'Est de la Russie. Froid, immense, sauvage, c'est ainsi qu'on décrit cet espace qui occupe les ¾ de la Russie. Un train mythique, le Transsibérien, est le meilleur moyen de découvrir cette région qui se révèle bien différente de tous ces clichés. Ses habitants vous offrent une généreuse hospitalité et ses grandes villes sont d'importants centres scientifiques. Ainsi, vous allez le voir, la Sibérie peut se faire terre de rencontres autour de la langue française.
 
Bonjour, il y a parfois des idées géniales. Voici celle de l'agence Campus France qui fait la promotion des études supérieures en France : faire voyager des représentants d'universités françaises dans le fameux Transsibérien pour aller à la rencontre des universités russes de toute la Sibérie.
 
Une dizaine de responsable d'écoles françaises de commerce, de langue ou encore de cuisine ont décidé de faire le voyage ensemble pour explorer de nouveaux territoires de coopération en Russie. Une véritable conquête de l'Est ! Loin des habituelles destinations que sont Moscou et Saint-Pétersbourg, ils ont pris le mythique Transsibérien pour visiter les universités russes de Sibérie. Ils ont rencontré de nouveaux partenaires et des étudiants russes pour leur donner envie de poursuivre leurs études en France. Dans la capitale de la Sibérie, Novossibirsk, ils étaient même les invités d'honneur d'un grand salon universitaire ravi d'accueillir cette délégation française pas tout à fait comme les autres.
 
Grâce au Transsibérien, ces universitaires français ont une autre vision de la Russie. Une aventure collective marquante mais aussi une démarche qui touche des sibériens très francophiles. Regardez.
 
Benjamen Rethmeresponsable des relations internationales de l’École de commerce Audencia Nantes
Je pense que ça apporte une cohésion entre les établissements différents parce qu’on a passé toute la soirée à parler de nos expériences… C’est une façon pour que[1] des écoles d’ingénierie, des écoles de commerces puissent en parler pour partager un petit peu les techniques, les stratégies… Je pense que c’est très efficace comme moyen de transport. Quand on est tous ensemble en groupe, c’est beaucoup plus convivial et efficace, beaucoup plus qu’un avion !
 
Natalia Bassenok, directrice du Centre français de l’Université technique d’Altay
C’est important que les Français viennent ici et pas seulement les Russes qui voulaient toujours aller en France. Les Français, ils doivent venir découvrir notre grand pays qui est si grand et qui a beaucoup de possibilités. Et c’est très important de savoir que les Français sont venus de si loin pour promouvoir leur formation chez nous auprès de nos habitants qui sont très éloignés de la France mais qui ont l’amour particulier on peut dire pour la culture française.
 
Ivan Kabacoff, présentateur
Je vous invite à découvrir la Sibérie, un espace trop méconnu où on trouve de très nombreux amoureux de la langue française. On se retrouve quant à nous la semaine prochaine pour une nouvelle destination. D'ici là, bonne semaine à tous sur la planète francophone.
 


[1] Forme correcte : « C’est une façon d’échanger »
 

Có thể bạn cũng thích...