7 jours sur la planète B1 Ngưỡng

Canada : la pandémie aggrave la crise sociale

Comment cette pandémie affecte-t-elle la vie des Canadiens ? Que fait le gouvernement de Justin Trudeau pour aider le peuple ?
Écoutez le reportage (à partir de 0'40) et répondez aux questions. 
Cochez la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice

7jours-200508-CriseSociale-video
Depuis la mi-mars, comment la demande d'aide a-t-elle évolué ?
Elle a augmenté de 30 %.
Elle a augmenté de 50 %.
Elle a très peu augmenté.
Comment cette aide est-elle perçue ?
Elle est superflue.
Elle est critiquée.
Elle est essentielle.
Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire ?
(2 réponses)
Plus de 2 millions de Canadiens ont perdu leur travail.
La précarité touche plus de personnes qu'avant.
Des milliers d'entreprises ont fermé leurs portes.
Plus de 8 millions de Canadiens sont au chômage.
Des comptoirs de distribution alimentaire ont fermé faute de produits.

Quelles mesures le gouvernement a-t-il pris pour soutenir la population ?
(2 réponses)

Il a distribué une prestation d'urgence de 2 000 euros à 8 millions de Canadiens.
Il a accordé 350 millions de dollars de subventions pour les organismes d'aide.
Il a annoncé la distribution gratuite de masques.
Il a débloqué 350 millions de dollars pour aider les entreprises.
Il a créé un nouveau fonds pour aider les personnes âgées et les enfants.

Pourquoi est-il primordial de supporter les organismes de quartier ?
Car ils sont au plus près des gens et changent leur vie.
Car ce sont les seuls qui aident les habitants.
Car ce sont eux qui récoltent la nourriture.
nbOk câu trả lời đúng trên nb câu
Chú ý
Les questions sont dans l'ordre du commentaire et les images peuvent vous aider : elles indiquent le moment où est donnée la réponse.
Rất tốt
Pour faire face à la crise sociale, le gouvernement canadien a lui aussi pris des mesures en faveur des plus démunis.
Passez à la dernière activité pour apprendre des mots en relation avec le monde associatif et l'aide sociale.
Pour faire face à la crise sociale, le gouvernement canadien a lui aussi pris des mesures en faveur des plus démunis.
Lisez la solution puis faites la dernière activité pour apprendre des mots en relation avec le monde associatif et l'aide sociale.
Conception: Magali Delcombel, CAVILAM - Alliance Française
Published on 08/05/2020 - Modified on 11/05/2020
Voix off
Depuis le début de l’épidémie, on a mis les bouchées doubles chez Moisson Montréal. Cet organisme est la plus grosse banque alimentaire du Canada. Chaque jour, des tonnes de denrées alimentaires données par des entreprises et des supermarchés sortent de cet immense entrepôt à destination d’associations communautaires montréalaises.
Richard D. Daneau, directeur général Moisson Montréal
On est comme un levier économique, si vous voulez, on est 250 organismes à Montréal qui sont répartis partout sur l’île, qui offrent des services aux personnes précarisées. Dans les dernières années, nous avons donné 15 millions de kilogrammes aux organismes de Montréal. 15 millions de kilogrammes qui avaient une valeur de 85 millions de dollars.
Voix off
Depuis la mi-mars, l’organisme a réorganisé les activités dans l’entrepôt pour respecter les règles de distanciation sociale et offrir des conditions sécuritaires à la cinquantaine d’employés et aux quelques 80 bénévoles qui y travaillent. Surtout, la distribution d’aides a été augmentée de 30 %. Une aide plus que nécessaire. Cette épidémie a plongé beaucoup de gens dans la précarité. Au Canada, depuis la mi-mars, plus de deux millions de personnes se sont inscrites au chômage, et les deux mille dollars par mois de prestations d’urgence alloués par le gouvernement à plus de huit millions de Canadiens n’ont pas empêché les queues de s’allonger devant les comptoirs alimentaires.
Justin Trudeau, Premier ministre du Canada
Pendant cette pandémie, il y a énormément de gens qui souffrent, qui ont besoin d’aide. 
Voix off
encore, le gouvernement canadien a pris des mesures. Justin Trudeau a débloqué 350 millions de dollars pour soutenir les organismes communautaires. 
Richard D. Daneau, directeur général Moisson Montréal
C’est eux-autres qui changent la vie des gens, c’est dans les petits organismes de quartier que la pauvreté, la misère se vit. C’est que c’est important de supporter ces organismes.
Voix off
Chaque jour, une cinquantaine d’organismes viennent chercher des denrées chez Moisson Montréal. Et chaque mois, plus de 400 000 repas et collations sont servis grâce à cette chaîne de distribution alimentaire.

Có thể bạn cũng thích...