C'est ça l'Europe ?! A2 Sơ trung cấp

Chloé et les réfugiés

De nombreux réfugiés tentent de migrer en Europe. Pourquoi ? Que font les pays d'accueil ? Réécoutez la vidéo pour répondre aux questions.
Cochez la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice

CCE-Refugies-video
Les réfugiés quittent leur pays car... (2 réponses)
il y a la guerre.
les villes sont bombardées (des bombes détruisent les villes).
il n'y a pas de travail.
les villes sont surpeuplées (il y a trop d'habitants).
L'Allemagne a d'abord accueilli les réfugiés, puis elle a fermé ses frontières. Pourquoi ?
Elle est débordée (il y a trop de réfugiés).
Les Allemands ne veulent pas accueillir les réfugiés.
L'Europe a interdit l'accueil des réfugiés.
La Turquie accueille déjà...
plusieurs millions de réfugiés.
quelques milliers de réfugiés.
un milliard de réfugiés.
L'Allemagne accueille un peu plus de réfugiés car...
il y a beaucoup de personnes âgées, elle a besoin de jeunes travailleurs.
c'est le plus grand pays d'Europe.
c'est un pays très ancien.
La France accueille moins de réfugiés que l'Allemagne car...
elle a peur du FN (le Front National, un parti d'extrême droite).
elle compte déjà des millions de réfugiés.
c'est un très petit pays.

nbOk câu trả lời đúng trên nb câu
Chú ý
Les images vous aident à retrouver les informations dans la vidéo. Lisez bien les différentes propositions et double-cliquez sur les mots pour afficher leur définition.
Accueillir les réfugiés, c'est permettre aux migrants de venir vivre dans le pays.
Rất tốt
Selon les dirigeants français, la venue de nombreux migrants profite aux partis politiques d'extrême droite.

On parle beaucoup de réfugiés et de migrants dans les médias. Apprenez le vocabulaire pour comprendre ces informations grâce à l'exercice 4.
Selon les dirigeants français, la venue de nombreux migrants profite aux partis politiques d'extrême droite.

On parle beaucoup de réfugiés et de migrants dans les médias. Apprenez le vocabulaire pour comprendre ces informations grâce à l'exercice 4.
Conception: Rémy Thomas, Alliance française de Bruxelles-Europe
Published on 10/02/2016 - Modified on 18/10/2017
Ce jour-là, Chloé pleure devant la télévision. Elle ne supporte plus les images de ces gens, arpentant les routes, décidés à tout pour fuir la guerre, les bombardements. Elle ne veut plus voir ces camps, ces frontières qui se ferment. Quand les migrants sont arrivés, encouragée par son papy, elle s'est mobilisée. Elle les a aidés à s'abriter, à manger, à se vêtir, à s'y retrouver dans le labyrinthe des administrations. Elle a pensé que très vite, l'Europe, la terre des droits de l'Homme, allait trouver une solution ! Rien n'est venu, et les drames se sont multipliés. Ce mur de barbelés pour empêcher les réfugiés d'entrer en Hongrie, ces trains bloqués en gare de Budapest, ces cris de haine de l'extrême droite décidée à protéger ce qu'elle appelle « l'Europe blanche et chrétienne ». Au début, Angela Merkel a fait cavalier seul. D'autres dirigeants hésitaient. Elle, elle a dit : « Bienvenue ! ». Le monde l'a sanctifiée. Quinze jours plus tard, elle rétablit le contrôle aux frontières. L'Allemagne est débordée. Et progressivement, les États se sont mis d'accord : « Pourquoi ne restez-vous pas en Turquie ? Vous êtes plusieurs millions déjà, là-bas. On va les aider, les Turcs, à vous garder ! Donner un coup de main à ce grand démocrate d'Erdogan. Nous, on prendra ceux dont on a besoin. Un peu plus en Allemagne, un pays de vieux. Un peu moins en France pour ne pas ouvrir la voie au FN. Les Grecs, eux, on va leur offrir des camps et des douaniers. Et les Hongrois ? On ne va tout de même pas chercher des crosses à Orbán ni ennuyer les nouvelles autorités xénophobes de Pologne ! Ce sont des démocrates. ». Alors Chloé, découragée, téléphone à son papy Paul : « Dis-moi papy, tu pourrais m'expliquer ? Parce que moi, je ne comprends plus. » Mais même son papy n'a pas pu lui répondre. Il a soupiré, elle a raccroché.

Có thể bạn cũng thích...