Post scriptum B2 Avançado

Van Gogh

Regardez la vidéo. Appuyez-vous sur les images pour retrouver la structure du document : associez les légendes aux photos.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice

 

PostScriptum-VanGoghGauguin-Video
La réunion épistolaire, à l'encre noire, de deux maîtres de la peinture
La cohabitation et la réflexion commune à Arles
Partir à l'autre bout du monde : un rêve commun
Un travail commun peu reconnu par le public et la critique
Un ami commun, à l’origine d’une école picturale
La perdition, source d’inspiration
Une dispute qui met fin à la cohabitation

nbOk elemento(s) correto(s) de nb

Atenção

Les légendes proposées sont des reformulations du commentaire. Regardez à nouveau la vidéo. N'hésitez pas à faire des pauses pour prendre le temps de répondre.

Parabéns!

Vous avez retrouvé la structure du document et tout ce que ces deux artistes ont en commun.
Faites l'activité suivante pour mieux comprendre le contexte dans lequel cette lettre a été écrite.
Cet exercice vous permet de retrouver la structure du reportage et tout ce que ces deux artistes ont en commun.
Lisez la solution : cela va vous aider à vous repérer dans le document pour faire l'exercice suivant.
Conception: Margot Bonvallet, CAVILAM - Alliance française
Published on 06/11/2014 - Modified on 10/01/2018
Derrière chaque manuscrit se cache une histoire…
 
Van Gogh et Gauguin, deux maîtres de la peinture, réunis dans une lettre commune adressée à l’un de leurs amis, voilà un manuscrit passionnant.
 
Écrite et envoyée depuis Arles dans les tout premiers jours de 1888, cette lettre à l’encre noire s’étale sur un double feuillet de papier quadrillé.
 
Depuis quelques semaines, Gauguin a rejoint Van Gogh en Arles, dans le but d’un projet artistique commun qui pourrait les mener jusqu’aux îles les plus lointaines.
En attendant, et comme ils l’écrivent, les deux artistes cohabitent et parlent peinture.
 
Cette lettre est la seule que les deux artistes aient écrite à deux mains. Elle était destinée à Émile Bernard,  lui-même artiste, et qui, avec Gauguin, était à l’origine de l’école picturale de Pont-Aven.
Au fil des lignes, Van Gogh évoque avec une grande lucidité leur travail commun, le manque de reconnaissance critique, et l’incompréhension que suscite encore leur peinture. Van Gogh exprime avec emphase son admiration pour Gauguin. Puis il évoque son projet d’association d’artiste, sa vision sur l’avenir de la peinture, et son statut d’innovateur, conscient d’être à la source d’un grand bouleversement, dont il se résigne à ne pas récolter les fruits de son vivant.
 
L’amitié qui lie van Gogh à Émile Bernard l’autorise à raconter aussi quelques sorties dans les milieux de perdition qui peuvent devenir source d’inspiration.
 
Après trois pages et la recommandation d’écrire à un ami commun, Van Gogh cède la plume à Gauguin, qui lui ne tracera que quelques lignes pour évoquer les esquisses de Van Gogh, et saluer son projet de « peintre des tropiques ».
 
Mais l’amitié qui transparaît dans cette lettre sera de courte durée. Après 9 semaines de cohabitation, les deux hommes se disputeront, et Van Gogh se tranchera l’oreille.  
 
S’éloignant, les deux artistes garderont toutefois une admiration mutuelle et Gauguin réalisera le rêve de Van Gogh, en s’installant à Tahiti.

Você também vai gostar