Un artiste, un portrait B2 Avançado

Mucha, icône de la pub

En quoi l'œuvre de Mucha s'inscrit-elle dans l'Art nouveau ?
Pour le découvrir, complétez les phrases avec les mots entendus dans le reportage.
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
Le modèle principal est bien souvent une jeune femme|un oiseau|un bijou. Il est élégant|sensuel|exotique et représente la femme moderne.
On lui associe de nombreuses fleurs|enluminures|feuilles, thème naturel typique de l'Art nouveau.

Autre caractéristique : l'utilisation des courbes. Chez Mucha, on les retrouve notamment dans les cheveux|vêtements|gestes de ses modèles qui lui permettent de créer des motifs décoratifs|contrastes|effets d'optique souvent répétés plusieurs fois dans le dessin.

L'Art nouveau est surtout un art décoratif, mais les supports sont divers et variés. Outre les affiches publicitaires, Alphonse Mucha a par exemple réalisé des emballages d'aliments|bijoux|meubles.

nbOk resposta(s) correta(s) de nb

Atenção

Les informations sont dispersées dans le reportage. Vous pouvez observer les différentes œuvres qui y sont présentées pour retrouver les bonnes réponses.

Parabéns!

Ce reportage vous donne envie de découvrir l'œuvre de Mucha ? C'est bien normal.
Dans l'exercice 4, découvrez quelques expressions qui donnent à la vidéo un ton particulier.
Ce reportage vous donne envie de découvrir l'œuvre de Mucha ? C'est bien normal.
Dans l'exercice 4, découvrez quelques expressions qui donnent à la vidéo un ton particulier.
Conception: Rémy Thomas, Alliance française de Bruxelles-Europe
Published on 02/07/2019 - Modified on 08/07/2019
Voix off

Une jeune femme élégante des fleurs dans les cheveux, une affiche de pub richement décorée… Entre 1894 et 1901, le peintre d’origine tchèque Alphonse[1] Mucha est devenu une star grâce à ces images. Mucha, c’est le premier artiste publicitaire.

Des réclames pour des biscuits, du parfum, une compagnie de chemin de fer, le style Mucha envahit les villes françaises à l’aube du XXe siècle. En 1894, l’actrice Sarah Bernhardt commande à l’artiste alors inconnu, une affiche de théâtre. Le style est si nouveau, l’image si belle que des passants décollent les affiches des murs pour les rapporter chez eux. À 34 ans, Mucha est une star, du jour au lendemain. Les grandes marques lui commandent même des emballages pour des gaufrettes ou des savons.

Emmanuel Coquerydirecteur scientifique de la réunion des musées nationaux

Quelque part, c’est un peu l’inventeur du design graphique, du design du packaging. D’un côté c’est un art un peu déclassé, par, on va dire, les institutions et de l’autre côté, c’est au contraire extrêmement bien vu par les artistes d’avant-garde.

Voix off

Pour l’avant-garde, les cheveux utilisés comme motifs décoratifs, la composition des affiches… Pas de doute, c’est bien de l’art !

Le moins convaincu, c’est peut-être Mucha lui-même. À partir de 1901, il préfère se tourner vers une œuvre plus classique, une épopée slave. Un travail moins connu du grand public. Les affiches, elles, ont traversé le siècle et l’idée d’inviter l’art dans le monde de la publicité fait toujours recette aujourd’hui.

[1] On peut aussi trouver l’orthographe Alfons Mucha.   

Você também vai gostar