L'Esprit sorcier B2 Avançado

Curiosity, le robot explorateur

Quelles sont les spécificités techniques de Curiosity ?
Écoutez le reportage et choisissez les bonnes réponses.
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
Sciences-CuriosityRobot-Video
Curiosity appartient à la famille des rovers|exosquelettes|animats, c’est-à-dire qu’il est mobile|interagit avec son environnement|est totalement autonome.
Comme ses congénères, Curiosity a été conçu pour explorer la surface d’une planète|sonder la profondeur d’une planète|cartographier l’ensemble d’une planète.

D’un point de vue technique, Curiosity dispose de nombreux équipements, notamment un laser|détecteur de radiations|un spectromètre de masse, un mât surmonté d’une caméra et un bras articulé|des panneaux solaires|une antenne parabolique. Le robot peut ainsi mener un certain nombre d’expériences et communiquer les résultats à la Terre.
Cependant, comme la distance Terre-Mars équivaut à 140|40|240 fois la distance Terre-Lune, l’exécution des ordres n’est pas instantanée et Curiosity ne progresse que de quelques dizaines de mètres|quelques centaines de mètres|un à deux mètres par jour.

nbOk resposta(s) correta(s) de nb

Atenção

N’hésitez pas à faire des pauses lorsque vous écoutez le document.

Parabéns!

Vous connaissez maintenant mieux les particularités de ce robot explorateur. Mais à quoi servent tous les équipements embarqués ?
Faites l’activité suivante pour mieux comprendre les différentes missions de Curiosity.
Cette activité vous permet de mieux comprendre les particularités techniques de Curiosity.
Lisez la solution puis faites l’activité suivante pour savoir à quoi servent tous ces équipements.
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française
Published on 10/11/2016 - Modified on 09/04/2018
La petite voix
Curiosity a été envoyé sur Mars par la NASA en 2011. C’est un engin roulant de l’espace appelé « rover ». Un de ses objectifs : explorer des terrains qui autrefois auraient pu accueillir de l’eau et donc, pourquoi pas, de la vie.
Jean-Pierre Bribing, astrophysicien à l’Institut d’Astrophysique Spatiale
L’objectif premier, c’est de se dire « voilà, si on a ces terrains sous la main, si on a des argiles qui ont été formées il y a plus de 4 milliards d’années, est-ce que dans certaines de ces argiles, il ne pourrait pas y avoir des traces de matière organique qui montreraient que le vivant a pu éventuellement démarrer sur Mars aussi. »
La petite voix
Et pour cela, il est bardé d’instruments, et chacun d’eux permet de réaliser des expériences très différentes.
Jean-Pierre Bribing, astrophysicien à l’Institut d’Astrophysique Spatiale
Alors, il y a à bord de Curiosity plusieurs paquets d’expériences. Il y a par exemple des expériences chargées de mesurer l’ensemble de l’environnement – la pression, la température, les vents – qui sont posées à même l’engin. Et puis, il y a des instruments qui, à distance, ont la capacité de caractériser ce que l’on a, aussi bien par des images que l’on voit en haut du mât, que par un instrument, fait en particulier en France, qui a la capacité de mesurer la composition de ce qu’il voit, à quelques mètres de distance, en envoyant un faisceau laser qui vaporise le matériau et en analyse la vapeur. Et on peut savoir de quoi était faite la roche que l’on vient de vaporiser. Et puis, il y a, dans la sonde elle-même, des instruments capables de mesurer la composition des échantillons qu’un bras est capable d’aller prélever et ramener dedans. Et on peut faire de l’analyse à la fois de la composition minéralogique et de la composition chimique et moléculaire.
La petite voix
Mais Mars, c’est loin, au plus proche 140 fois la distance Terre-Lune ; il faut donc plusieurs minutes pour envoyer des ordres à Curiosity. C’est pour ça que l’engin ne parcourt que quelques dizaines de mètres par jour. C’est pas une Formule 1 ce rover. Enfin, même à ce rythme-là, Curiosity a prouvé qu’il y a eu de l’eau liquide dans l’histoire de Mars. Mais pour l’instant, pas de trace de vie.

Você também vai gostar