Totem B1 Intermediário

Nouvelles familles

« Au Québec, la famille n'est plus ce qu'elle était », voilà ce qu'explique la journaliste au début de la vidéo. Pourquoi dit-elle cela ? Quels sont ces changements ?
Pour le découvrir, écoutez attentivement le reportage et dites si les informations suivantes sont vraies ou fausses.
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
Totem3-NouvellesFamilles-Quebec-Video
Il y a de moins en moins de mariages au Québec. Vrai|Faux
Les Québécois se marient de plus en plus tôt. Faux|Vrai
Les couples ont des enfants plus tôt qu'avant. Faux|Vrai
Le nombre de divorces est peu élevé. Faux|Vrai
Il y a plus de familles monoparentales ou reconstituées qu'avant. Vrai|Faux
Près de 66 % des Québecois vivent dans une famille. Faux|Vrai

nbOk resposta(s) correta(s) de nb

Atenção

Réécoutez le reportage et n'hésitez pas à faire autant de pauses que vous le souhaitez.

Parabéns!

Vous avez bien compris de quels changements il s'agissait dans cette vidéo. 
Et chez vous, dans votre pays, y a-t-il moins de mariages qu'avant ? Le nombre de divorces est-il important ? Est-ce que cela a beaucoup changé ces dernières années ?
À votre avis, dans ce reportage, comment ces changements sont-ils perçus ? La voix off donnent-elles ces informations de manière positive ou négative ? 

Voici les explications des réponses fausses :

Les Québécois se marient de plus en plus tôt > Faux : « ceux qui choisissent de se marier le font de plus en plus tard »
Les couples ont des enfants plus tôt qu'avant  > Faux : « l'arrivée des enfants se fait attendre »
Le nombre de divorces est peu élevé > Faux : « la statistique inquiétante des divorces qui sévit au Québec »
Près de 66 % des Québecois vivent dans une famille. > Faux : 82 % des Québecois vivent en famille et 66 % de ces familles ont des enfants
Cet exercice vous montrait les divers changements de la famille québécoise tout au long de ces dernières années.
Et chez vous, dans votre pays, y a-t-il moins de mariages qu'avant ? Le nombre de divorces est-il important ? Est-ce que cela a beaucoup changé ces dernières années ?
À votre avis, dans ce reportage, comment ces changements sont-ils perçus ? La voix off donnent-elles ces informations de manière positive ou négative ? 

Voici les explications des réponses fausses :

Les Québécois se marient de plus en plus tôt > Faux : « ceux qui choisissent de se marier le font de plus en plus tard »
Les couples ont des enfants plus tôt qu'avant  > Faux : « l'arrivée des enfants se fait attendre »
Le nombre de divorces est peu élevé > Faux : « la statistique inquiétante des divorces qui sévit au Québec »
Près de 66 % des Québecois vivent dans une famille. > Faux : 82 % des Québecois vivent en famille et 66 % de ces familles ont des enfants
Conception: Maud de Saint-Germain
Published on 04/12/2015 - Modified on 04/12/2018
Voix off
Au Québec, la famille n’est plus ce qu’elle était : le nombre de mariages a récemment atteint ses plus bas niveaux et ceux qui choisissent encore de se marier le font de plus en plus tard. L’arrivée des enfants, elle aussi, se fait attendre. Les femmes sont, en moyenne, mère à 29 ans ce qui représente l’âge le plus élevé observé au cours des 30 dernières années. Félix et Line illustrent bien ce changement profond de la société québécoise. Eux aiment voyager et ils ont longtemps opté pour l’union libre et sans enfant.

Félix et Line forment un couple solide et luttent contre la statistique inquiétante des divorces qui sévit au Québec. Leur choix de vie impose quelques contraintes mais il satisfait pleinement le couple et ses 4 enfants. Le Québec n’a pas échappé à la règle. Le progrès économique et ses nouvelles lois ont provoqué l’inflation du nombre de familles monoparentales ou reconstituées qui représentent aujourd’hui près de 20 % des familles avec enfants. Ici, on conserve pourtant des liens forts avec la famille : près de 82 % des Québécois vivent dans une famille et 66 % d’entre elles ont des enfants à la maison. Les Québécois ont du mal à s’expliquer l’instabilité familiale que connaît le pays et de nombreuses associations travaillent à enrayer le phénomène.

Você também vai gostar