Destination Francophonie B1 Intermediário

Destination Sibérie

Regardez la suite du reportage (et arrêtez-vous avant la première interview). Les informations ci-dessous correspondent-elles à la vidéo ? Choisissez la bonne colonne.
Cochez la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice
DF-Sibérie-vidéo
1- Ce sont des responsables d'écoles françaises de commerce, langue et cinéma qui sont partis en Sibérie.
L'information correspond à la vidéo.
L'information ne correspond pas à la vidéo.
2- Habituellement, ils vont plutôt à Moscou ou Saint-Pétersbourg.
L'information correspond à la vidéo.
L'information ne correspond pas à la vidéo.
3- Les responsables d'écoles françaises ont rencontré de nouveaux partenaires et des étudiants russes.
L'information correspond à la vidéo.
L'information ne correspond pas à la vidéo.
4- Ils veulent donner envie aux étudiants russes de commencer à apprendre le français.
L'information correspond à la vidéo.
L'information ne correspond pas à la vidéo.
5- Ils ont aussi participé à un grand salon universitaire à Novossibirsk.
L'information correspond à la vidéo.
L'information ne correspond pas à la vidéo.

nbOk resposta(s) correta(s) de nb

Atenção

Les informations suivent l'ordre du reportage : vous pouvez donc faire des pauses et essayer de retrouver chaque élément l'un après l'autre.

Pour vous aider un peu plus : 
1- De quelles écoles françaises est-il question ?  Notez-les 3 entendues.
2- Quelles sont les deux « destinations habituelles » ? Notez-les.
3- Appuyez-vous sur les images. On voit d'abord des personnes en costume, puis une salle avec des...
4- Pourquoi s'adresser à des étudiants russes ? « Pour leur donner envie de... »
5- Un « salon universitaire » est un événement : des écoles/universités ont un stand et des étudiants peuvent venir s'informer. Cette explication correspond-t-elle aux images du reportage ?

Parabéns!

Vous avez bien compris en quoi consistait cette action de Campus France en Sibérie.

Avant de passer à la dernière activité, prenez quelques minutes. Essayez d'expliquer à l'oral (à une personne imaginaire ;-)) en quelques phrases cette idée géniale de voyage dans les universités de Sibérie !
Lisez attentivement les réponses puis écoutez encore une fois ce partie du reportage avec le corrigé.

Repérez les éléments qui ne correspondent pas aux informations de la vidéo. Par exemple, on ne parle pas d'école de cinéma mais de cuisine (phrase 1).
Conception: Émilie Lehr, formatrice labellisée TV5MONDE
Published on 04/11/2015 - Modified on 10/08/2017
Ivan Kabacoff, présentateur
Cette semaine Destination francophonie vous emmène en Sibérie, à l'Est de la Russie. Froid, immense, sauvage, c'est ainsi qu'on décrit cet espace qui occupe les ¾ de la Russie. Un train mythique, le Transsibérien, est le meilleur moyen de découvrir cette région qui se révèle bien différente de tous ces clichés. Ses habitants vous offrent une généreuse hospitalité et ses grandes villes sont d'importants centres scientifiques. Ainsi, vous allez le voir, la Sibérie peut se faire terre de rencontres autour de la langue française.
 
Bonjour, il y a parfois des idées géniales. Voici celle de l'agence Campus France qui fait la promotion des études supérieures en France : faire voyager des représentants d'universités françaises dans le fameux Transsibérien pour aller à la rencontre des universités russes de toute la Sibérie.
 
Une dizaine de responsable d'écoles françaises de commerce, de langue ou encore de cuisine ont décidé de faire le voyage ensemble pour explorer de nouveaux territoires de coopération en Russie. Une véritable conquête de l'Est ! Loin des habituelles destinations que sont Moscou et Saint-Pétersbourg, ils ont pris le mythique Transsibérien pour visiter les universités russes de Sibérie. Ils ont rencontré de nouveaux partenaires et des étudiants russes pour leur donner envie de poursuivre leurs études en France. Dans la capitale de la Sibérie, Novossibirsk, ils étaient même les invités d'honneur d'un grand salon universitaire ravi d'accueillir cette délégation française pas tout à fait comme les autres.
 
Grâce au Transsibérien, ces universitaires français ont une autre vision de la Russie. Une aventure collective marquante mais aussi une démarche qui touche des sibériens très francophiles. Regardez.
 
Benjamen Rethmeresponsable des relations internationales de l’École de commerce Audencia Nantes
Je pense que ça apporte une cohésion entre les établissements différents parce qu’on a passé toute la soirée à parler de nos expériences… C’est une façon pour que[1] des écoles d’ingénierie, des écoles de commerces puissent en parler pour partager un petit peu les techniques, les stratégies… Je pense que c’est très efficace comme moyen de transport. Quand on est tous ensemble en groupe, c’est beaucoup plus convivial et efficace, beaucoup plus qu’un avion !
 
Natalia Bassenok, directrice du Centre français de l’Université technique d’Altay
C’est important que les Français viennent ici et pas seulement les Russes qui voulaient toujours aller en France. Les Français, ils doivent venir découvrir notre grand pays qui est si grand et qui a beaucoup de possibilités. Et c’est très important de savoir que les Français sont venus de si loin pour promouvoir leur formation chez nous auprès de nos habitants qui sont très éloignés de la France mais qui ont l’amour particulier on peut dire pour la culture française.
 
Ivan Kabacoff, présentateur
Je vous invite à découvrir la Sibérie, un espace trop méconnu où on trouve de très nombreux amoureux de la langue française. On se retrouve quant à nous la semaine prochaine pour une nouvelle destination. D'ici là, bonne semaine à tous sur la planète francophone.
 


[1] Forme correcte : « C’est une façon d’échanger »
 

Você também vai gostar