Courts métrages A1 Iniciante

Pour ton bien

Brahim et son père expriment des sentiments et montrent des visages différents dans le court métrage. Leurs attitudes changent aussi.
Regardez le court métrage. Faites attention aux expressions des visages. Complétez le texte.
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
CourtMetrage-PourTonBien-Extrait1-Complet-Video

À la maison, Brahim fait ses devoirs. Il est sage|triste .


Au collège, Brahim est dissipé, il fait des bêtises|son travail .
L'après-midi, son père va au collège. Brahim est inquiet|tranquille.


Le soir, il appelle Brahim parce qu'il est en colère|calme.
Il veut savoir pourquoi Brahim ne va pas à l'école. Il décide de faire comme Brahim : d'arrêter de travailler.
Le lendemain quand il prend son petit-déjeuner, Brahim est inquiet|content.

nbOk resposta(s) correta(s) de nb

Atenção

Cliquez sur les images pour les agrandir et bien voir les expressions des personnages.
Brahim n'est pas le même à la maison et à l'école. Sage est le contraire de dissipé.
Brahim est encore un enfant, il se fait du souci quand il voit son père au collège. Il exprime le même sentiment le matin au petit déjeuner quand il voit son père encore à la maison.

Parabéns!

Le matin au petit-déjeuner, Brahim est inquiet parce que son père ne va pas au travail. On le voit, il passe derrière Brahim.
Que va-t-il se passer ? Est-ce qu'il va faire son travail à l'école et arrêter de faire des bêtises ?

Pendant plusieurs jours, le père ne va pas aller à son travail. La vie de la famille va changer. Brahim, lui va se mettre au travail et réussir son année scolaire.
Dans ce court métrage, l'expression des sentiments est très importante. Elle donne le côté humain au film.
Que va faire Brahim ? Est-ce qu'il va faire son travail à l'école et arrêter de faire des bêtises ?

Pendant plusieurs jours, le père ne va pas aller à son travail. La vie de la famille va changer. Brahim, lui va se mettre au travail et réussir son année scolaire.
Conception: Paulette Trombetta, CAVILAM - Alliance française
Published on 01/07/2015 - Modified on 26/04/2019
La fille
Papa !
Le père
Ah la poupée ! C’est qui le plus beau ?
La fille 
C’est toi !
Le père 
C’est qui le plus gros ?
La fille 
C’est toi.
Le père 
Ah ! Ah ! Ah ! Rires
Ça va ? T’as lavé tes cheveux toi ? Hein.
Ça va mon pote ? Tu vas bien ?
 
…/…
 
Dans la salle de classe
Sonnerie
Le prof 
Bon, c’est terminé. Vous me ramenez vos copies, sur mon bureau.
Merci. On se dépêche. Merci.
Un élève 
Tenez Monsieur.
Le prof 
Oui, merci.
Madame, vous venez pour votre fille.
Une parente d’élève
Oui, tout à fait.
Le prof 
Et bien je peux vous rassurer, ça va beaucoup mieux. Elle fait plus attention, elle écoute mieux en classe, elle travaille mieux. Et ben les résultats sont meilleurs, c’est obligé. Qu’elle continue comme ça et ça ira. Hein, d’accord. Voilà.
Une parente d’élève
Merci beaucoup.
Le prof 
Je vous en prie, au revoir Madame.
 
Dans la cour de récréation
La copine
C’est pas le père de Brahim, là-bas ?
Une autre élève
Ah si, je crois que t’as raison.
La copine
Je vais aller lui dire.
Brahim, y a ton père qui arrive.
Le copain
Toi, toi, toi ! Mais comment t’es dans la merde, hein ! Je te jure, t’es dans la merde.
 
À la maison
Le père
Je vais le défoncer.
La mère 
C’est bon là, ça suffit.
Le père 
Je suis censé faire quoi là ? Je vais le féliciter aussi ?
La mère 
S’il te plaît il arrive. Calme-toi.
Le père 
Brahim, tu viens ? Tu vas pas à l’école ?
Brahim 
Si, je vais à l’école.
Le père 
Sale menteur, va ! T’es un menteur et en plus t’es un tricheur. C’est comme ça qu’on t’a élevé ?
La mère 
Eh, calme-toi !
Le père 
C’est comme ça qu’on t’a élevé ? En plus t’imites la signature de ta mère !
La mère 
Ça va.
Le père 
Ah tu vas pas à l’école. C’est bien, c’est la fête, on va pas à l’école. Lundi, mercredi, 6 demi-journées d’absence. C’est quoi ? On va à la piscine tous les jours ? On fait quoi ? On s’amuse avec les copains ? Ah ben moi aussi, papa il va profiter. Y a pas que toi qui vas profiter ! Moi aussi, je vais arrêter, je vais faire comme toi, je vais plus au travail. Hein ? Ben ouais, c’est ça !
Et ben voilà, je vais le faire. Je vais faire comme toi, j’arrête de bosser. Allez dans ta chambre.
 
…/…
 
Murmures
Le père : Ben ça va, c’est bon ! J’ai pas fait exprès, OK ? Je me suis retenu.
 
Réveil

Você também vai gostar