Vocabulaire / Une langue, des peuples

B1 Intermediário
Être aux oiseaux, cadoter, demander la salle de bains... On parle français aux quatre coins de la planète et pas toujours de la même manière !
 
La langue française connaît des évolutions différentes suivant le pays où elle est parlée. Ainsi, des expressions perçues comme anciennes dans certains pays francophones, sont encore très couramment utilisées dans d’autres.
 
Un mot pour un autre
Certains mots ont pris un sens qu’ils n’ont pas ou plus en France.

Aux Antilles, on appelle un calendrier un almanach, les cacahuètes sont des pistaches, les bananes sont des figues. On dit d’une personne qu’elle est crabe quand elle est timide, qu’elle est hardie quand elle est insolente. En Afrique subsaharienne, les cacahuètes sont appelées arachides. Les sucreries sont des boissons sucrées. En France, ce sont des bonbons. Boulotter signifie travailler en Afrique, mais manger en France. Au Québec, on demande la salle de bain pour aller aux toilettes, on prend des photos avec une caméra, on boit des breuvages au restaurant. En Suisse, on dit « adieu » pour dire « bonjour ».
 
Un mot à partir d’un autre
Faire un cadeau se dit cadoter en Afrique, faire la grève se dit gréver, mettre enceinte, enceinter. Au Québec, quelques anglicismes sont entrés dans le vocabulaire : on cancelle un voyage au lieu de l’annuler, on prend une marche au lieu de se promener. Mais on doit aussi aux Québécois le terme internaute ou courriel.

En Belgique, on va à la toilette. En Suisse, on heurte à la porte pour frapper, on va au bar à café pour prendre un verre, et au bar à talons pour faire réparer ses chaussures.
 
Des mots du monde entier
Un français venu d'ailleurs...
Ici ou là, la langue française s’enrichit tous les jours, d’images, de mots, d’expressions et d’accents. La variété des personnes qui l’utilisent et la vivent lui apporte un petit supplément de poésie.
 
Le saviez-vous ?
La langue créole naît du contact des esclaves venus d’Afrique avec les colons. Elle a des structures proches des langues africaines et un vocabulaire proche des langues européennes. Dans les Antilles françaises par exemple, comme à la Martinique ou en Guadeloupe, on parle donc deux langues : le créole des Antilles et « le français des îles » ou le français créolisé.


Des mots pour le dire
Avoir les baguettes en l’air = s’énerver (Québec)
Être aux oiseaux = être ravi, content (Québec)
Avoir la bouche chaude = parler vite (Burkina Fasso)
Glisser pour quelqu’un = bien aimer quelqu’un (Cameroun)
Être fatigué comme un bout de bois = être très fatigué (Antilles)
Sous terre il n’y a pas de plaisir = profitons de la vie (Antilles)



Source : site Parlons français, c'est facile ! (2011-2022)

Exercícios em pratica

Adieu !

B1
4 exercises
Ouvir • Vocabulário (língua / palavras familiares, linguagem)