Diplôme de français des relations internationales B2 고급

Où en sont les relations éthio-érythréennes ?

Qu'apprend-on du conflit entre l’Éthiopie et l’Érythrée ?
Écoutez l’extrait et dites si les affirmations sont vraies, fausses ou non mentionnées.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
FRI-B2-Internationales-Zewde-video
Le conflit a fait une centaine de milliers de morts.
La résolution du conflit a été relativement rapide.
Une guerre a eu lieu à la fin des années 1990.
La communauté internationale s’est félicitée de ce règlement.
Le conflit a duré 30 ans.
Aujourd’hui, les relations ne sont pas encore complètement normalisées.
Malgré le règlement du conflit, l’Érythrée est toujours sous le poids de sanctions internationales.
L’Érythrée, ancienne province éthiopienne, est indépendante depuis 1993.
La guerre a éclaté suite à un différend sur le tracé d’une frontière.
Une commission internationale spéciale avait été mise en place pour trouver une solution.
Des questions monétaires et commerciales ont également suscité des tensions entre les deux pays.
[nbOk]개 중 제 자리에 놓은 항목 [nb]개
다시 풀어보세요
Relisez les différentes propositions en faisant attention aux éléments clés. N’hésitez pas à faire des pauses pendant l’écoute pour répondre plus facilement.
Sachez qu’il y a 4 propositions dans les colonnes « Vrai » et « Non mentionné » et 3 dans la colonne « Faux ».
참 잘했어요!
Vous comprenez maintenant mieux pourquoi les relations entre l’Éthiopie et l’Érythrée ont été tendues pendant près de 50 ans.
Sachez d’ailleurs que toutes les informations non mentionnées dans l’extrait sont exactes.
Voici la correction des affirmations fausses :
- Le conflit a duré 30 50 ans.
- Aujourd’hui, les relations ne sont pas encore complètement normalisées.
Malgré le règlement du conflit, l’Érythrée n’est toujours plus sous le poids de sanctions internationales.

 
Faites l’activité suivante pour enrichir votre lexique sur les relations internationales.
Cette activité vous permet de mieux comprendre pourquoi les relations entre l’Éthiopie et l’Érythrée ont été tendues.
Lisez la solution ainsi que les explications. Sachez que les informations non mentionnées dans l’extrait sont exactes.
 
Voici la correction des affirmations fausses :
- Le conflit a duré 30 50 ans.
- Aujourd’hui, les relations ne sont pas encore complètement normalisées.
Malgré le règlement du conflit, l’Érythrée n’est toujours plus sous le poids de sanctions internationales.

 
Faites l’activité suivante pour enrichir votre lexique sur les relations internationales.
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance Française, avec la CCI Paris Île-de-France
Published on 23/10/2019 - Modified on 07/02/2020
Françoise Joly, TV5MONDE
Alors vous dites qu’il faut du temps, que ce gouvernement est jeune, que vous n’avez pris vos fonctions qu’il y a quatre mois[1], mais il y a pourtant des avancées qui sont spectaculaires. Je voudrais qu’on parle de…
Sahle-Work Zewde, présidente de la République fédérale démocratique d’Éthiopie
Ah ben oui, il faut le reconnaître !
Françoise Joly, TV5MONDE
Très rapidement de l’Érythrée, 50 ans de conflit réglés en quelques mois. Vous qui êtes une diplomate – vous avez d’ailleurs… vous étiez en poste à Djibouti pendant la guerre en 1998 et 2000, entre l’Érythrée et l’Éthiopie qui avait fait près de 100 000 morts – vous avez été surprise par un règlement aussi rapide ?
Sahle-Work Zewde, présidente de la République fédérale démocratique d’Éthiopie
Vous parlez de Djibouti, j’ai fait presque une dizaine d’années – la moitié, c’était la lune de miel, et la moitié, les efforts de guerre. Et j’ai pu voir ce que ça coûtait, une guerre. Euh oui, pour une diplomate, c’est sûr que c’est un moment fascinant, parce qu’on aurait pensé qu’on resterait enlisés dans ce problème… très pénible pour des peuples qui étaient, qui ont vécu ensemble, mais on a pu normaliser nos relations. Alors, moi, ce que je retiens de ça, c’est qu’on a eu un Premier ministre qui a eu une vision très claire pour ce qu’on doit faire pour l’Éthiopie, mais aussi une vision régionale très prononcée. Il a compris qu’on ne peut pas prospérer seuls, confinés dans nos frontières régionales. Il a compris que c’est l’avenir de l’Afrique, puisque l’Union africaine avance aussi à grands pas vers une intégration continentale. Donc, ça va nous aider à nous intégrer dans la Corne de l’Afrique. Donc, c’est une normalisation qui va nous aider à régler nos différends, et puis à avoir une région, sous-région apaisée et qui va nous permettre de décoller, au vu des…
Émeline Wuillebercq, Le Monde
Et cette paix, cette paix, elle a été saluée par la communauté internationale, et elle a permis à l’Érythrée de devenir fréquentable, alors que c’était un État paria auparavant.
Françoise Joly, TV5MONDE
Avec des sanctions internationales.
Émeline Wuillebercq, Le Monde
Avec des sanctions internationales qui ont été levées. Pensez-vous que cette paix va permettre à l’Érythrée de prendre exemple sur la démocratisation en cours en Éthiopie ?
Sahle-Work Zewde, présidente de la République fédérale démocratique d’Éthiopie
Ce n’est pas à moi de me prononcer de[2] ce qui doit se passer en Érythrée et dans aucun autre pays. Donc… Moi, je me réjouis du fait que nos relations ont été normalisées, nous essayons de les institutionnaliser, comme les relations que nous avions avant, donc voilà.
Sophie Malibeaux, RFI
Et vous pensez que ce progrès est irréversible ? Parce que si le régime d’Isaias Afwerki[3] ne change pas…
Françoise Joly, TV5MONDE
Le président…
Sophie Malibeaux, RFI
Ça va être tout de même…
Françoise Joly, TV5MONDE
Érythréen.
Sophie Malibeaux, RFI
Compliqué, puisque, du coup, l’ouverture des frontières risque d’être un petit peu fictive, parce que si les Érythréens n’ont toujours pas autant… les droits d’aller et venir, il y a cette histoire du service militaire[4]
Sahle-Work Zewde, présidente de la République fédérale démocratique d’Éthiopie
Moi, je ne veux pas me prononcer sur ce qui se passe dans un pays voisin. Ce n’est pas à moi de le faire, mais je ne pense pas que ce soit une bonne approche aussi. Moi, je crois à la meilleure approche : c’est de saluer ce qui se passe. Si on veut la paix – c’est aussi à voir – si on veut que la paix soit irréversible sur ce continent, il faut saluer ces efforts de paix, et les aider.


[1] Sahle-Work Zewde a été élue présidente de la République à l'unanimité des voix le 25 octobre 2018, à la suite de la démission de Mulatu Teshome.
[2] Sur ce qui doit se passer
[3] Président de l’Érythrée depuis son indépendance, en 1993. Il exerce un pouvoir absolu, présenté comme une dictature par divers organismes internationaux.
[4] En Érythrée, le service militaire, obligatoire pour tout homme et femme âgé de 17 à 40 ans, est officiellement limité à 18 mois ; mais depuis 2002, il peut être indéfiniment prolongé.

이런 것을 좋아하실 수도 있을 거에요...