7 jours sur la planète B2 고급

Le temps change au Groenland

Le Groenland est aux premières loges du changement climatique. Visionnez ce reportage , puis remettez les différentes parties du document dans l'ordre d'écoute.

7jours-181207-banquise-video


Le Groenland en quelques mots

Les conséquences du réchauffement climatique dans le fjord de glace Qooroq

Les effets du dérèglement climatique sur l'agriculture

L'intérêt des missions scientifiques pour le fjord glacé d'Ilulissat

La capacité d'adaptation des Groenlandais

Catherine Minala, Alliance française de Bruxelles-Europe
제 자리에 놓인 일부 문장은 그대로 두고 문제풀이를 계속 진행하세요.

다시 풀어보세요

Cliquez sur les images pour les agrandir. Elles vous aident à classer les informations dans l'ordre de la vidéo.

참 잘했어요!

Vous connaissez maintenant la structure du reportage. Passez à l'exercice suivant pour en savoir plus sur cette fascinante région du monde.
Vous connaissez maintenant la structure du reportage. Passez à l'exercice suivant pour en savoir plus cette fascinante région du monde.
Voix off
Le Groenland, image mythique d’une terre polaire. Un petit morceau d’Europe, loin de tout, éloigné de nos modes de vie et de consommation. 57 000 personnes habitent cette île gigantesque, proche de la nature et de ses bouleversements. Nous sommes dans le sud du Groenland, Storch Lund navigue dans le fjord depuis sa naissance, il y a 62 ans. Il nous emmène vers le glacier Qooroq, le géant blanc libère 200 000 tonnes de glace chaque jour dans la mer, mais le changement climatique bouleverse ses habitudes.   
Storch Lund, pêcheur
Normalement, cet endroit est rempli d’icebergs : on est alors obligés de stopper le bateau à dix kilomètres d’ici, car le fjord est bloqué par les glaces. C’est la première fois depuis des années que je parviens à naviguer jusqu’ici et m’approcher autant du glacier.
Voix off
Les régions arctiques se réchauffent trois fois plus que la moyenne mondiale. Les glaciers reculent, les icebergs rétrécissent. Un réchauffement qui rend l’agriculture plus facile dans les terres du sud, le vrai « Greenland ». Malene et sa famille exploitent une des plus grandes fermes du village : paille, pommes de terre, légumes, mouton, mais depuis 10 ans, le climat est devenu beaucoup plus instable.   
Malene Egede, agricultrice à Igaliku
Cette année, il a beaucoup plu, mais les 3 ou 4 dernières années, nous n’avons pas eu de pluie entre les mois de mai et août. Il faisait si sec que l’herbe mourrait à même le sol. Pour moi, c’est le changement climatique, nous n’avions jamais connu cela avant.
Voix off
Des étés plus chauds, une banquise plus fragile en hiver. Et cette majestueuse calotte glaciaire qui recouvre 4/5 de l’île, elle fond de 200 kilomètres cubes par an et gonfle les océans. Le glacier d’Ilulissat et ses icebergs géants sont l’emblème du réchauffement climatique. Ils accueillent un ballet de missions scientifiques observées dans le petit musée de la ville. 
Anja Reimer, conservatrice du musée d’Ilulissat 
De nombreuses données scientifiques ont été récoltées ici. Elles sortent du pays et ne reviennent pas vers les communautés locales. Pourtant, les pêcheurs sont ceux qui connaissent le mieux notre nature. Ils voient les signaux et savent à quel point ça a changé. Ce dont les scientifiques ont besoin, c’est ce que les pêcheurs savent. Ils devraient un peu plus collaborer ensemble. 
Voix off
Nous suivons le conseil et rejoignons un tout petit village. Oqaatsut, 27 habitants, dépendants de la chasse et de la pêche. Julien est français : chasseur, pêcheur, musher[1], bref, groenlandais d’adoption depuis 15 ans. 
Julien Caquineau, chasseur, pêcheur, musher à Oqaatsut 
Les Groenlandais, ils vivent, ils vivent vraiment avec, avec ce que leur donne la nature. Donc, s’il fait et qu’il y a pas de glace, ils sortent en bateau et s’il fait froid et qu’il y a de la banquise, ils sortent les chiens et ils vont avec les chiens, quoi. Non, le Groenland n’est pas en train de mourir, les Groenlandais sont pas en train de mourir et, à mon avis, les derniers qui vont, les derniers, les dernières populations à survivre sur cette planète quand tout le monde sera en train de mourir et de crever de faim, ça va être les populations comme au Groenland ou tous ceux qui savent encore vivre de la nature, quoi.   
Voix off
Isolés et en connexion totale avec leur nature, les Groenlandais vivent les changements climatiques au quotidien, mais sans pour autant plonger dans le catastrophisme.   

Vocabulaire à retrouver dans l’application 7 jours sur la planète : agriculture, banquise, changement, climat, collaborer, communauté, consommation, donnée, ferme, glaciaire, gonfle, île, isoler, mourir, moyenne, musée, océan, pêche, polaire, première, quotidien, réchauffement, scientifique.
 
[1] meneur de chiens
 

You may also like...