Coup de pouce pour la planète B2 고급

Le « Coup de presse » du 14 avril 2014 (Les Repair Cafés)

Écoutez « le Coup de presse » (sans oublier le lancement du journaliste) et cliquez sur les informations données dans le commentaire.
Mais ne faites pas l'impasse sur les images pour autant.
Cliquez sur la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice
CoupDePouce-RepairCafe-SmartphonesVelo-Video
Info n°1 :
- Le GIEC est un groupement international.
- Les experts du GIEC sont inquiets.
- Le précédent rapport datait de 2007.
- La hausse de température va avoir des conséquences humaines.
- La hausse de température va avoir des conséquences écologiques.
Info n°2 :
- La bile d’ours aurait des vertus thérapeutiques.
- La vente de ce « médicament » est très populaire en Asie.
- L’ONG dont il est question s’appelle  « Animals Asia Foundation ».
- L’opération pratiquée sur les ours n’a pas que des conséquences physiques.
Info n°3 :
- L’action de cette information se déroule en Équateur.
- Les écologistes ont manifesté devant l’Assemblée nationale de Quito.
- Les écologistes militent pour l’organisation d’un référendum.
- L'association à l'origine de ce projet s'appelle « Yasunidos ».
- Le parc de Yasuni est une réserve naturelle.
바르게 선택한 항목 [nbOk]개
초과 선택한 항목 [nbKo]개
선택을 빠뜨린 항목 [nb]개
다시 풀어보세요
Certaines informations vous ont échappé.
Peut-être n'avez-vous pas été suffisamment attentif(ive) aux images.
참 잘했어요!
Vous avez repéré les bonnes informations.
Sachez également que les informations qui n'apparaissent ni dans le commentaire ni dans les images sont correctes.
Cette activité vous permet de mieux comprendre les trois informations données dans ce « Coup de presse ».
Lisez la correction puis poursuivez votre compréhension de cette partie de l'émission avec l'activité suivante.
Sachez également que les informations qui n'apparaissent ni dans le commentaire ni dans les images sont correctes.
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française
Published on 21/01/2015 - Modified on 18/10/2017

Marian Naguszewski, présentateur
« Coup de pouce pour la planète », c’est maintenant. Bienvenus dans votre magazine, votre émission totalement consacrée au développement durable. Allez, c’est parti pour 5 minutes d’infos vertes. Et tout de suite notre « coup de presse », trois titres qui ont retenu notre attention dans la presse cette semaine. Et on commence par le nouveau rapport du GIEC, les experts du climat qui sonnent l’alarme encore une fois sur les conséquences catastrophiques du réchauffement climatique. On voit ça tout de suite avec Mylène Girardeau.
Mylène Girardeau, journaliste en voix off
Réchauffement climatique : état des lieux alarmant – Le nouveau rapport des experts internationaux sur le climat est paru. Les deux degrés supplémentaires acceptables d’ici la fin du siècle pourraient être atteints dès 2030. À la clé : la disparition d’écosystèmes entiers, une hausse du niveau des mers d’un mètre, une insécurité alimentaire et des problèmes sanitaires grandissants ; mais aussi des conflits violents pour des ressources de plus en plus rares.
Chine, les ours se font moins de bile - En Chine, près de 10 000 ours vivent en captivité pour extraire leur bile à des fins médicinales. Une pratique qui cause des séquelles physiques et psychologiques aux plantigrades qui la subissent. Une ONG vient de racheter une de ces fermes d’extraction du sud-ouest du pays. 130 ours vont être sauvés et la ferme transformée en sanctuaire.
Pétrole de Yasuni : à quand un référendum ? – Dans leurs cartons, des centaines de milliers de signatures. Ces écologistes équatoriens réclament un référendum sur l’exploitation pétrolière de la région amazonienne de Yasuni. Cette réserve naturelle unique abrite d’importants gisements d’hydrocarbure que le Congrès équatorien a décidé d’exploiter au détriment de la faune et de la flore.
Marian Naguszewski, présentateur
Halte à la surconsommation. Vous le savez : on a tous un peu tendance à remplacer un objet dès lors qu’il est cassé ou sérieusement abimé. Eh bien, vous allez le voir, en Belgique, certains ont décidé de réparer au lieu de jeter. Des smartphones aux vélos, une nouvelle tendance qui permet aussi de créer du lien. Le reportage de Fiona Collienne.
Fiona Collienne, journaliste en voix off
Au départ, il y a un smartphone et un écran cassé, bien cassé. Comment faire pour le réparer ? C’est parfois un peu casse-tête. Petite recherche sur Internet : certains prix sont très élevés, certains délais de réparation très longs. Presque de quoi nous pousser à racheter un appareil neuf. Mais on ne se décourage pas. Pour les plus bricoleurs, il y a toute une série de tutoriels sur Internet. On vend aussi des kits avec les outils adaptés. La réparation, c’est aussi le maître-mot des « Repair Cafés ». Le concept vient de Hollande et se développe partout en Belgique. Aujourd’hui, arrêt à Louvain-la-Neuve. José a un souci avec son vélo. Benoît, bénévole, l’aide à le remettre en état.
Benoît Maskens, bénévole vélo, Repair Café de Louvain-la-Neuve
Il est pas question que celui qui vient au Repair café mette pas la main à la pâte. Et après, il doit devenir totalement autonome, et pouvoir être totalement libéré de ses difficultés et pouvoir voyager tranquillement avec son vélo en fait.
Fiona Collienne, journaliste en voix off
On apporte ici les objets les plus variés. Tout n’est pas réparable. Les bénévoles renvoient parfois vers un magasin. Mais ici on lutte au maximum contre le gaspillage et on crée du lien, aussi.
Nicole Janssens, bénévole couture, Repair Café de Louvain-la-Neuve
Les vieux peuvent apprendre des choses aux jeunes et les jeunes peuvent donner quelque chose aux autres, aux plus âgés aussi. C’est vraiment ça.
Fiona Collienne, journaliste en voix off
La réparation, c’est une goutte d’eau dans l’océan des nouveaux objets. Mais le concept a le vent en poupe : il attire chaque mois de nouveaux adeptes.
Marian Naguszewski, présentateur
« Carton rouge » cette semaine au nucléaire français. Si le bilan est, je cite, « globalement assez satisfaisant pour l’année 2013 », l’autorité de sûreté nucléaire a choisi d’utiliser la même formule que pour le bilan 2012, manière de souligner que la situation ne s’améliore pas. En clair : l’élève France peut mieux faire car tout n’est pas rose selon le gendarme de l’atome qui indique la persistance d’incidents.
Et avant de se quitter, notre « image de fin ». Sus à la pollution. Début de campagne de printemps pour Surf rider : nettoyer les plages, préserver le littoral et la mer… C’est encore une fois le but de l’association qui invite les citoyens européens à ramasser les déchets sur les plages, notamment les sacs plastiques, car jeter par terre, c’est aussi jeter en mer. 80 % des déchets aquatiques sont d’origine continentale.
Et c’est la fin de ce « Coup de pouce pour la planète ». Merci encore d’avoir été avec nous. Je vous dis à bientôt sur TV5MONDE.

이런 것을 좋아하실 수도 있을 거에요...