Diplôme de français des relations internationales B1 중급

Quand la jeunesse africaine s'implique en politique

Dans cet extrait de « Et si vous me disiez toute la vérité », le politologue marocain Mohamed Tozy fait donc une analyse de l’arrivée de la jeunesse sur la scène politique africaine.
Écoutez le document et rendez à chaque extrait l’objectif qui lui correspond.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
FRI-B1-EtSiVousMeDisiezLaVerite-EnjeuxAfrique-Video
Présenter une chronologie



         
Dresser un constat



         
Indiquer une action en cours de réalisation



         
Mettre une idée en relief


         

         
Inclure un élément qui ne va pas de soi


         

         
[nbOk]개 중 제 자리에 놓은 항목 [nb]개
다시 풀어보세요
Pour vous aider, les extraits sont dans l’ordre d’écoute. N’hésitez pas à les écouter dans un contexte plus large avec la vidéo.
참 잘했어요!
Vous avez parfaitement identifié les objectifs de chaque extrait d’analyse.

Avez-vous noté le lexique et les formulations utilisés ?
- présenter une chronologie : démarrer > couvrir > déboucher sur (Notez que la première partie de cette phrase exprime un constat, avec l'expression « on est dans... »).
- dresser un constat : on est face à
- indiquer une action en cours de réalisation : être en train de + infinitif… (noter que cette forme est surtout utilisée à l’oral)
- mettre une idée en relief : c’est quelque chose qui (ou un autre pronom relatif)…, ceux qui (ou un autre pronom relatif)… c'étaient
- inclure un élément qui ne va pas de soi : même dans des domaines comme…, y compris
Pensez à utiliser ces expressions lorsque vous faites l’analyse d’une situation.

Regardez l’émission dans son intégralité pour avoir d’autres éléments d’informations sur les enjeux de l’Afrique aujourd’hui.
Pour vous aider, les extraits proposés sont dans l’ordre d’écoute. N’hésitez pas à les écouter dans un contexte plus général avec la vidéo. Lisez la solution et notez le lexique et les formulations utilisés :
- présenter une chronologie : démarrer > couvrir > déboucher sur (Notez que la première partie de cette phrase exprime un constat, avec l'expression « on est dans... »).
- dresser un constat : on est face à
- indiquer une action en cours de réalisation : être en train de + infinitif… (noter que cette forme est surtout utilisée à l’oral)
- mettre une idée en relief : c’est quelque chose qui (ou un autre pronom relatif)…, ceux qui (ou un autre pronom relatif)… c'étaient
- inclure un élément qui ne va pas de soi : même dans des domaines comme…, y compris
Pensez à utiliser ces expressions lorsque vous faites l’analyse d’une situation.

Regardez l’émission dans son intégralité pour avoir d’autres éléments d’informations sur les enjeux de l’Afrique aujourd’hui.
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française, avec la CCI Paris Île-de-France
Published on 20/07/2016 - Modified on 07/02/2020
Denise Epoté, présentatrice
Quelle analyse faites-vous, Mohamed Tozy, de l’irruption de la jeunesse africaine aujourd’hui sur la scène politique ? On l’a vu au Sénégal avec le mouvement Y en a marre, on l’a vu au Burkina Faso avec le Balai Citoyen, et puis même récemment en RDC avec le mouvement Filimbi, et on peut même aussi l’évoquer pour le cas du Burundi il y a quelques semaines.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
Je pense qu’on est dans un mouvement assez général donc qui a démarré dans les pays de l’Est en Europe, qui a couvert après la crise de 2008 les pays du Sud – la Grèce, l’Italie, l’Espagne – et puis qui a débouché sur le Printemps arabe…
Denise Epoté, présentatrice
En Tunisie et en Égypte.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
En Tunisie, en Égypte, au Yémen, au Maroc, et cætera. Et je pense que c’est un peu ce…
Denise Epoté, présentatrice
C’est un phénomène mondial.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
C’est un phénomène mondial. C’est… on est face à une jeunesse connectée, une jeunesse connectée qui partage un certain nombre de valeurs qui sont circulées physiquement, circulent virtuellement de façon assez rapide. Et je pense qu’elle est en train de forger un horizon commun qui rend le conflit avec les ancêtres, avec… c’est-à-dire un conflit entre les cadets et les séniors…
Denise Epoté, présentatrice
Les gouvernants notamment.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
À tous les niveaux, même qui ne sont pas gouvernants…
Denise Epoté, présentatrice
Oui. C’est un conflit de générations.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
Ah oui entre les cadets et les séniors qui est assez important. Les cadets sont mieux instruits, mieux connectés, mieux formés et du coup, on le voit à tous les niveaux. Même dans des domaines disons qu’on ne pense pas, même au niveau religieux, c’est-à-dire au niveau au niveau politique, au niveau économique. C’est quelque chose qui est dans l’ordre des choses – on l’oublie assez souvent – parce qu’au moment des indépendances dans la fin des années 1950, les années 1960, ceux qui ont pris le pouvoir, c’était des jeunes. Ils sont toujours là, ils sont trop vieux…
Denise Epoté, présentatrice
Ils sont encore au pouvoir.
Mohamed Tozy, politologue, Maroc
Mais la moyenne d’âge des élites à la fin des années 1950 c’était entre 25 et 30 ans donc… Y compris dans des pays comme le Maroc ou l’Algérie.

이런 것을 좋아하실 수도 있을 거에요...