Diplôme de français des relations internationales B1 중급

Où l'Afrique peut-elle faire entendre sa voix ?

Dans cette interview, Aminata Traoré s’exprime sur les relations entre les membres du Conseil de sécurité de l’ONU et les pays africains. Pour vérifier si vous avez bien compris ses propos, dites si les phrases suivantes sont vraies ou fausses.
                                                                      
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
FRI-B1-EtSiVousMeDisiezLaVerite-MarcheDignite-Video

- Pour le moment, l’Afrique ne fait pas partie de la gouvernance mondiale. Vrai|Faux
- Les pays qui dirigent le Conseil de sécurité de l’ONU sont les vainqueurs de la Deuxième Guerre          mondiale. Vrai|Faux
- En Libye et en Irak, les conséquences de l’intervention du Conseil de sécurité sont positives. Faux|Vrai
- La somme d’argent envoyée par les migrants dans leur pays d’origine dépasse l’aide publique au développement. Vrai|Faux
- L’argent envoyé par les migrants alimente une situation chaotique dans les pays africains. Faux|Vrai
- Au Mali, l’État déconseille aux jeunes d’immigrer en Europe et leur propose des solutions de rechange. Faux|Vrai
[nbOk]개 중 정답 [nb]개
다시 풀어보세요
Pour vous aider, les phrases suivent l’ordre de l’interview.
참 잘했어요!
Vous avez compris les informations principales données dans cette interview par Aminata Traoré.
Faites l’activité suivante pour comprendre précisément les propos de l’invitée.

Pour confirmer vos réponses :
- En Libye et en Irak, les conséquences de l’intervention du Conseil de sécurité sont catastrophiques.
- L’argent envoyé par les migrants est un facteur de paix.
- Comment peut-on imaginer que l’État puisse dire aux migrants « Vous ne partez plus !... » et  « Sans solution de rechange sur place. » 
Pour vous aider à mieux comprendre la correction :
- En Libye et en Irak, les conséquences de l’intervention du Conseil de sécurité sont catastrophiques.
- L’argent envoyé par les migrants est un facteur de paix.
- Comment peut-on imaginer que l’État puisse dire aux migrants « Vous ne partez plus !... » et  « Sans solution de rechange sur place. »

Faites l’activité suivante pour comprendre précisément les propos de l’invitée.
Conception: Murielle Bidault, CAVILAM - Alliance française avec la CCI Paris Île-de-France
Published on 11/01/2017 - Modified on 07/02/2020
Denise Epoté, présentatrice
Mais en même temps, Aminata Traoré, tant que l’Afrique ne fera pas partie de la gouvernance mondiale, les choses ne peuvent pas changer. Où peut-elle faire entendre sa voix ?
Aminata Traoré, coordinatrice du Forum pour Autre Mali (FORAM)
Tout est lié parce que la gouvernance est conçue, est de telle sorte que les gagnants du système ont la part du lion et ce sont aussi les gagnants de la Deuxième Guerre mondiale, et qui au Conseil de sécurité décident de la paix ou de la guerre. Et cela s’est passé en Libye. Je ne parle même pas de l’Irak. Mais le cas libyen est tellement parlant et les conséquences sont tellement catastrophiques…
Denise Epoté, présentatrice
Et puis le Mali en paye les conséquences.
Aminata Traoré, coordinatrice du Forum pour Autre Mali (FORAM)
…absolument. Et le Mali et une bonne partie des pays du Sahel et du Maghreb. Donc à l’heure du bilan, ou plutôt face aux conséquences de leurs turpitudes et que ces dominants convoquent nos dirigeants pour leur dire « Aidez-nous à protéger nos frontières face à vos concitoyens qui nous envahissent ». Nous, on tombe des nues, quoi ! On tombe des nues. Où est-ce qu’on va ? On est dans cette situation plus ou moins chaotique, on se cherche. Mais les jeunes qui, déterminés, qui disent « Nous, on va allez tenter notre chance ailleurs », qui sont des soutiens de famille… Il s’avère que les transferts de fonds de ces migrants dépassent…
Denise Epoté, présentatrice
L’aide publique au développement.
Aminata Traoré, coordinatrice du Forum pour Autre Mali (FORAM)
…l’aide publique au développement mais il s’avère aussi que cet argent irrigue l’économie nationale. C’est un facteur de paix. Dans un pays comme le mien où il est question aujourd’hui de sécurité humaine, de réconciliation et de paix. Et comment peut-on imaginer, qu’en plus de tous les problèmes qu’on a, que l’État puisse dire aux migrants, qui constituent l’une des solutions à ce problème « Vous ne partez plus ! Vous restez ici parce qu’il y a trop de migrants économiques ! En Europe ! ».
Denise Epoté, présentatrice
Sans solution de rechange sur place, en plus.
Aminata Traoré, coordinatrice du Forum pour Autre Mali (FORAM)
Non, sans solution de rechange.  

이런 것을 좋아하실 수도 있을 거에요...