Mieux se comprendre B1 중급

Macro-culture et micro-culture

Connaissez-vous l’histoire de La Réunion ? Avez-vous remarqué la diversité de sa population ?
Visionnez le document et complétez le texte avec les mots proposés.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
IEAP-Itineris-LaReunion-Video
Saint-Denis est le chef-lieu* de La Réunion. La ville est située au nord de l’île.
Elle compte 134 600 habitants. À Saint-Denis on trouve : une université, un théâtre, une unité de recherche, des monuments, des parcs, des musées. Saint-Denis peut être considérée comme une grande ville de la République.

La Réunion a été re-découverte en 1500. À cette époque l’île était très peu peuplée.
La population a augmenté à partir du XVIIe siècle. Aujourd’hui, les personnes qui vivent à La Réunion ont différentes origines : africaine, malgache, indienne, comorienne, mauricienne, européenne, etc.

Sur les marchés, la musique créole est très présente.
Le maloya, un style musical, a pris de l’importance à l'abolition de l’esclavage.
*Un « chef-lieu » est l'équivalent d'une capitale à un niveau départemental ou régional.
[nbOk]개 중 제 자리에 놓은 항목 [nb]개
다시 풀어보세요
Les mots à retrouver sont dans l'ordre d'écoute.
Si vous ne comprenez pas certains mots du texte, faites un double-clic pour ouvrir le dictionnaire-traducteur Alexandria.
참 잘했어요!
Vous connaissez mieux l'histoire de La Réunion et la population qui l'habite.
Le prochain exercice s'intéresse aux cultures présentes sur l'île.
Lisez la solution. Écoutez à nouveau le commentaire pour entendre les mots en contexte.
Le prochain exercice s'intéresse aux cultures présentes sur l'île.
Conception: Paulette Trombetta, CAVILAM - Alliance française avec Marion-Valérie Grasset de l'IEAP
Published on 27/01/2017 - Modified on 30/01/2017
Voix off
Saint-Denis, située au nord de l’Île, la plus grande ville d’Outre-Mer. Avec 134 600 habitants, elle n’a pas à rougir face aux grandes cités de la métropole. Université de l’Océan indien et française, théâtres, unités de recherche, centres culturels publics ou privés, Saint-Denis a tout d’une grande ville de la République. Au cœur du chef-lieu de l’île, des parcs, des musées, des monuments, mais aussi des bâtiments restés pour certains intacts, à l’image de la maison Déramond. 

La Réunion n’a été peuplée qu’à partir du XVIIe siècle. Redécouverte en 1500 par Dias, ancien compagnon de Vasco de Gama, l’île était quasi déserte avant sa prise de possession par la France de Louis XIII. Pour cette raison, aucune ethnie ou groupe culturel n’a jamais pu revendiquer l’appartenance légitime de la terre. Au cours des siècles qui ont suivi, les différentes phases de son peuplement en ont fait la vitrine ethnique de l’Océan indien. Africains, Blancs, Malgaches, Asiatiques, Indiens, Comoriens, Mauriciens s’y côtoient, cohabitent, se respectent au travers de leur culture, de leur religion.

1er homme interviewé
Bon bah heu… Ici, on vit tous dans la même convivialité, avec heu… bon bah c’est vrai, c’est vrai, y’a des hauts et des bas, mais on a toujours vécu dans le même esprit d’équipe. Et puis, bon bin, l’entente, l’entente, c’est génial ici. C’est génial, génial, ah oui. La Réunion, c’est la Réunion mais le sang est toujours rouge, bien sûr.

Voix off
Au cœur de ce brassage ethnique, des points communs, comme la musique par exemple. Les marchés sont baignés par ces notes aujourd’hui créoles et qui proviennent de la réunion de ces cultures à l’image du maloya, un style musical. 

2e homme interviewé
Lève la main le célibataire !
Oui quand il y a eu l’abolition de l’esclavage, le maloya a explosé. Le maloya, le reggae, le ségué, le merengue*, le séga. Ça fait notre culture. Mais notre culture, la culture de la Réunion même, la musique réunionnaise, c’est né à base de maloya, esclavage, c’est ça, voilà.


* le merengue peut être également écrit "mérengué" ou "meringué"

이런 것을 좋아하실 수도 있을 거에요...