Geopolitis B1 중급

Droits des femmes : à quand l'égalité ?

Quelles informations montrent qu'il y a encore des inégalités entre hommes et femmes au niveau professionnel ? Écoutez le reportage et replacez les informations suivantes au bon endroit.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
Geopolitis-femmes-video
• Il y a toujours un écart ( différence) de salaires entre hommes et femmes :
- En Allemagne il est d'environ 20%.
- En France, il est de 24%.
- En Suisse, l'égalité est inscrite dans la constitution.
• Dans le monde entier, globalement, une femme gagne trois quarts (3/4) du salaire d'un employé masculin pour le même travail.
• Il y a quelques progrès :
- Des femmes possèdent et dirigent plus de 30% des entreprises.
- Des femmes siègent au conseil d'administration dans environ 20% des sociétés.
• Attention : seulement 5% des femmes sont le PDG (président-directeur général ) de leur entreprise.
[nbOk]개 중 제 자리에 놓은 항목 [nb]개
다시 풀어보세요
L'exercice suit l'ordre du reportage. Mettez sur pause la vidéo pour replacer les mots au fur et à mesure.
Vous pouvez chercher le sens d'un mot en cliquant deux fois dessus.
참 잘했어요!
Oui, c'est exact ! Vous avez bien replacé les informations de la 1ère partie du reportage.
Notez dans votre cahier personnel les informations qui vous intéressent personnellement et que vous souhaiteriez partager.

Les inégalités existent donc toujours dans le monde du travail :
1- Les femmes sont moins bien payées que les hommes pour le même travail.
2- Les femmes n'accèdent pas facilement à de hauts postes à responsabilité comme devenir PDG de leur entreprise.
Cet exercice se concentrait sur la 1ère partie du reportage et les informations montrant que des inégalités existent dans le monde du travail.
Prenez le temps de lire les solutions et de comprendre le texte.
Conception: Émilie Lehr, formatrice labellisée TV5MONDE
Published on 22/02/2017 - Modified on 31/08/2017
L’environnement professionnel
On l’a dit : un écart salarial de quelque 20% entre hommes et femmes en Allemagne. Globalement, en France, il est de 24%.  Prenons le cas de la Suisse, où l’égalité est inscrite dans la constitution depuis 34 ans : cet écart de salaire est, en moyenne, de 15% dans le secteur privé, et jusqu’à 30% dans le monde de la finance et des assurances. Dans le monde entier, globalement, une femme se voit accorder une rémunération qui est de l’ordre des trois quarts seulement du salaire d’un employé masculin effectuant le même travail. Il y a néanmoins quelques progrès : par exemple, de nos jours, ce sont des femmes qui possèdent et dirigent plus de 30% des entreprises, essentiellement des petites entités. Des femmes siègent aussi au conseil d’administration de près de 20% des sociétés à l’échelle mondiale. Mais à peine 5% d’entre elles sont le PDG ou le CEO de leur entreprise.
 
L’environnement familial
C’est un fait : les hommes assurent désormais une plus grande part des responsabilités familiales. Il n’en reste pas moins que les femmes doivent assumer l’essentiel de la charge : par semaine, statistiques très globales, un homme y passe 9 heures, une femme, 26.  En matière de maternité, beaucoup trop de femmes dans le monde sont encore laissées pour compte. Si l’on considère le pourcentage de pays qui offrent 14 semaines ou plus de congés maternité, il était de 30% il y a 20 ans, aujourd’hui c’est un peu plus de 51%. Cela dit, 800 millions de femmes ne disposent toujours pas d’un congé maternité convenable. Et le congé paternité dans tout cela ? Et bien, il gagne du terrain : il y a 20 ans, seulement 28% des pays offraient cette possibilité ; à présent, c’est presque un pays sur deux !

이런 것을 좋아하실 수도 있을 거에요...