Shamengo B2 上級

Italie : le recyclage des déchets organiques

Pierfrancesco Maran s’invite dans votre cuisine. Découvrez son projet.
Écoutez le portrait et cliquez sur les bonnes réponses.
Cliquez sur la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice
Shamengo-Pierfrancesco-Compost-video
[Le lieu :]
en Europe [-] {en Amérique du Sud} [-] en ville [-] {à la campagne}
[Le pionnier :]
Italien [-] jeune [-] {membre du parti écologiste} [-] employé à la ville [-] {candidat à la mairie de Milan}
[Le projet :]
{les déchets en papier} [-] {un nouveau parti politique} [-] les déchets alimentaires [-] {les émissions de CO2} [-] le gaspillage alimentaire 
[Les acteurs impliqués :]
la ville de Milan [-] {les entrepreneurs milanais} [-] {les écoles primaires} [-] les habitants de Milan [-] les agriculteurs
nbOk問正解
選択してはいけないものがnbKoつ含まれている。
選択すべきものがnbつ残っている。
残念!
Si vous ne comprenez pas certains mots, double-cliquez dessus pour obtenir leur définition.
正解!
Vous avez parfaitement compris les différents aspects du projet.
Faites l’activité suivante pour en savoir plus sur les préoccupations de Pierfrancesco Maran.
Cette activité vous permet de comprendre les différents aspects du projet et les mots clés pour le définir.
Lisez la correction et faites l’activité suivante pour en savoir plus sur les préoccupations de Pierfrancesco Maran.
Conception: Alizée Giorgetta, CAVILAM - Alliance Française
Published on 14/05/2019
Voix off
Pierfrancesco Maran, promoteur du recyclage des déchets organiques en ville, Milan, Italie.
Nos restes alimentaires remplissent un tiers de nos poubelles. Ces déchets organiques partent ensuite sans la moindre considération écologique dans les décharges ou les incinérateurs.
En 2012, Pierfrancesco, responsable à l’environnement de la ville de Milan, décide d’instaurer une filière de collecte et de valorisation, exclusivement réservée aux déchets alimentaires.
Pierfrancesco Maran, promoteur du recyclage des déchets organiques en villes
Nous ne sommes pas la première commune à avoir mis en place la collecte des déchets de cuisine. En revanche, personne n’avait encore osé le faire auprès de plus d’un million de personnes, ce qui paraissait totalement impossible il y a cinq ans.
Voix off
Son arme fatale ? Les sacs plastiques obligatoirement biodégradables vendus aux caisses des supermarchés.
Pierfrancesco Maran, promoteur du recyclage des déchets organiques en villes
Ces dix dernières années, on a essayé par deux fois de mettre en place la collecte des déchets de cuisine. Et à chaque fois, on a buté sur la problématique des sacs en plastique. Les gens triaient leurs déchets biodégradables qu’ils mettaient dans des sacs en plastique qui n’avaient rien de compostable. Et c’était ingérable.
Voix off
Aujourd’hui, ces sacs biodégradables remplissent avec brio leur mission : recueillir les restes alimentaires, avant d’être acheminés vers des centres de compostage.
Pierfrancesco Maran, promoteur du recyclage des déchets organiques en villes
Je pense que le fait de séparer les déchets alimentaires des autres déchets aide les familles à se poser les bonnes questions. Avons-nous fait les courses correctement ? Avons-nous acheté trop de nourriture au point d’en jeter après ? Tout ça devrait nous permettre de limiter le gaspillage alimentaire.
Voix off
Mélangées à des déchets végétaux, ces matières organiques, grâce à la fermentation, se transforment au bout de trois mois en compost de premier choix, très riche en matières organiques. Principalement vendu aux agriculteurs de la région, il est également offert lors d’opérations spéciales à ceux qui l’ont généré.
Alors, prêts à accompagner le cycle de Dame nature ?
 
Participez à l’aventure de nos pionniers « Shamengo ».

こちらもお気に召すかもしれません...