Diplôme de français des relations internationales B2 上級

Comment la 4e Révolution industrielle peut-elle transformer le continent africain ?

Dans cette interview, Fatim Cissé répond de manière très posée, très réfléchie à Denise Époté.
Écoutez une dernière fois l’entretien et associez chaque extrait à l’intention de communication qui correspond.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
FRI-B2-Etsi-FatimCisse-video
Recadrer, réorienter une question de manière mesurée
Faire un constat positif
Expliciter une référence, un mot inconnu
Poursuivre son idée malgré une interruption
Déconstruire (en douceur) une idée reçue
Chercher le mot idéal et le mettre en exergue
nb問中nbOk問正解。
残念!
N’hésitez pas à réécouter l’entretien avec les sous-titres (en cliquant sur « cc » sous la vidéo).
Pour vous aider, dans l’activité, les extraits sont proposés dans l’ordre d’écoute.
正解!
Vous avez parfaitement la façon habile qu'a Fatim Cissé de contrôler son discours et de mettre en parole ses intentions de communication. Notez par exemple, comment elle s'appuie sur le discours de son interlocutrice (quitte à le contredire) pour construire le sien.

Regardez maintenant l’émission dans son intégralité pour en savoir plus sur les possibles ou probables apports de l’intelligence artificielle pour le continent africain.
Vous pouvez également écouter cet autre entretien sur le sujet.
Cette activité attire votre attention sur la façon habile qu'a Fatim Cissé de contrôler son discours et de mettre en parole ses intentions de communication.
Lisez la solution et notez, par exemple, comment la spécialiste s'appuie sur le discours de son interlocutrice (quitte à le contredire) pour construire le sien.

Regardez maintenant l’émission dans son intégralité pour en savoir plus sur les possibles ou probables apports de l’intelligence artificielle pour le continent africain.
Vous pouvez également écouter cet autre entretien sur le sujet.
Conception: Hélène Emile, CAVILAM - Alliance Française, avec la CCI Paris Île-de-France
Published on 25/03/2020

Denise Époté, journaliste
Alors vous dirigez une structure qui offre des prestations dans une dizaine de pays. Est-ce que l’enjeu justement du numérique est pris en compte par les différents gouvernements que vous rencontrez ?
Fatim Cissé, experte en intelligence artificielle
Les gouvernements sont réceptifs, mais sur la question, moi je pense qu’il va revenir au secteur privé de prendre en main l’innovation, de la piloter, et après, je pense, le gouvernement saura nous encadrer. Pas mal d’efforts sont faits dans tous les pays que je visite, mais quand on voit par exemple aux États-Unis, les GAFAM donc Google, Amazon, Facebook 1 ne sont pas la priorité ou la propriété du gouvernement américain. Donc le secteur privé sur cette question-là, à mon avis, peut anticiper, peut prendre les devants, pour la suite après être encadré par les gouvernements.
Denise Époté, journaliste
Ce qui est rassurant, c’est qu’on voit aussi que la jeunesse africaine est créative, parce qu’il y a de plus en plus d’innovateurs qui lancent des applications, qui profitent justement à différents secteurs, notamment celui de la santé, mais aussi celui de l’agriculture dont vous parliez. Alors, comment mieux encadrer ces jeunes innovateurs ? Parce qu’on voit bien qu’ils sont tous seuls. Personne ne les encadre. Personne ne les suit.
Fatim Cissé, experte en intelligence artificielle
Pas mal de pays ont fait de grandes avancées, notamment le Maroc avec ce « Startup Act » qui permet d’avoir des conditions favorables pour les propriétaires de startups . Je pense que la prise de conscience commence à se faire. L’encadrement des startups est une priorité de nos gouvernements, et il faut continuer dans ce sens-là : encourager ces jeunes effectivement qui sont impressionnants de créativité, et surtout qui connaissent les problèmes de leurs populations et qui sont mieux à même de pouvoir…
Denise Époté, journaliste
Apporter des solutions.
Fatim Cissé, experte en intelligence artificielle
Créer, développer des solutions qui y répondent.
Denise Époté, journaliste
Alors quand on prend le cas de la Côte d’Ivoire, quel regard vous portez sur l’innovation en Côte d’Ivoire ?
Fatim Cissé, experte en intelligence artificielle
C’est un secteur qui est d’un dynamisme comme je l’ai dit qui est vraiment impressionnant. À l’année longue 2 , je suis approchée par des jeunes, jeunes gens et jeunes femmes, qui ont des idées qui pourraient révolutionner le pays, qui ont juste besoin, je pense, d’avoir des interlocuteurs qui croient en eux et qui savent surtout minimiser les risques d’échec et pouvoir lever certains blocages en leur ouvrant des portes.
Denise Époté, journaliste
Il faut un accompagnement financier surtout.
Fatim Cissé, experte en intelligence artificielle
L’accompagnement financier n’est pas la priorité, parce que quand on a une idée qui permet de faire des sauts, ou qui permet de répondre à un besoin des consommateurs, le financement est facile à trouver. Ce qui manque souvent, c’est d’avoir cette audace-là, déjà, de voir grand et de trouver les bons interlocuteurs. Donc c’est quelque chose qui devra être regardé de manière plus précise dans les années à venir, mais qui commence à changer.




2 Anglicisme, calque de « all year long » = toute l’année, à longueur d’année ou l’année durant.

1 Avec aussi Apple et Microsoft. On parle aussi des « Big Five » ou de « The Five ».

2 Anglicisme, calque de « all year long » = toute l’année, à longueur d’année ou l’année durant.

こちらもお気に召すかもしれません...