Courts métrages B2 上級

Château Mouton Rothschild

Quelles sont les relations qui unissent les deux personnages ?
Écoutez l'extrait avec attention et dites si ces affirmations sont vraies, fausses ou non données.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
CourtMetrage-ChateauMoutonRoschild-Extrait1-Video


Vrai
L'homme s'appelle Étienne Beaubois.
L'homme est un célèbre critique gastronomique.
L'homme est l'auteur du guide présenté par la jeune fille.
La jeune fille a appris à déguster le vin grâce à un guide.


Faux
C'est la première fois que les deux personnes se rencontrent.
L'homme trouve qu'elle est une mauvaise dégustatrice.
L'homme s'est occupé du guide Gault et Millau dans les années 1990.
La jeune fille refuse de dire où elle a appris à connaître les vins.


On ne sait pas
Gault et Millau sont deux grands critiques gastronomiques.
Le style d'Étienne Beaubois est très classique.
nb問中nbOk問正解。
残念!
En cas de difficulté, vous pouvez vous aider de la transcription.
正解!
Pour information, Henri Gault et Christian Millau sont deux journalistes français devenus critiques gastronomiques. Ils ont propagé la « nouvelle cuisine », en 1973, qui se caractérisait par un retour à la saveur fondamentale des aliments.

Vous connaissez maintenant les liens qui unissent les personnages. L'homme est un célèbre critique gastronomique et la jeune fille est désireuse d'apprendre l'œnologie. Sa première démarche s'est soldée par un échec. Regardez l'extrait suivant pour savoir si elle va parvenir à ses fins.

Voici pourquoi certaines réponses étaient fausses :
C'est la première fois que les deux personnes se rencontrent. Non, l'homme dit : « Je m'excuse pour la dernière fois. »
L'homme trouve qu'elle est une mauvaise dégustatrice. « Vous n'êtes pas si mauvaise. » n'est pas une critique mais un compliment (litote).
L'homme s'est occupé du guide Gault et Millau dans les années 90. Il s'est occupé de ce guide, c'est vrai, mais dans les années 80 (de 81 à 86).
La jeune fille refuse de dire où elle a appris à connaître les vins. Non, elle montre le guide, écrit par l'homme, avec lequel elle a appris. « Vous ne me croiriez pas, si je vous le disais ! » est une manière d'annoncer à l'homme que sa réponse va le surprendre.

Pour information, Henri Gault et Christian Millau sont deux journalistes français devenus critiques gastronomiques. Ils ont propagé la « nouvelle cuisine », en 1973, qui se caractérisait par un retour à la saveur fondamentale des aliments.

Vous connaissez maintenant les liens qui unissent les personnages. L'homme est un célèbre critique gastronomique et la jeune fille est désireuse d'apprendre l'œnologie. Sa première démarche s'est soldée par un échec. Regardez l'extrait suivant pour savoir si elle va parvenir à ses fins.
Conception: Robert Angéniol, CAVILAM – Alliance française
Published on 17/08/2015 - Modified on 26/04/2019
Château Mouton Rothschild[1]
 
1er extrait :
 
La femme
La robe[2] est sombre, presque opaque. Un mélange de cépages[3] : du merlot[4] et du cabernet[5]. Beaucoup d’arômes : des épices, du poivre, du cassis aussi.
Il est tannique[6], il laisse la bouche sèche, il est un peu épais, avec un corps[7] moyen, ce qui est typique des bordeaux… Château Margaux[8] ?
L’homme
Quelle année ?
La femme
1998 !
L’homme
Je m’excuse pour la dernière fois. Vous n’êtes pas si mauvaise. Qui vous a appris ?
La femme
Hum ! Vous ne croiriez pas, si je vous le disais !
Étienne Beaubois, un des plus grands critiques gastronomiques des années 1980, responsable d’édition du Gault et Millau[9] de 1981 à 1986. J’aime beaucoup votre style.
L’homme
Où vous avez trouvé ça ?
La femme
À la bibliothèque.
L’homme
Qu’est-ce que vous voulez ?
La femme
Apprendre.
L’homme
Alors… vous n’avez pas frappé à la bonne porte !


[1] Château Mouton Rothschild : 1er cru classé de Bordeaux, Médoc appellation Pauillac, forte majorité de cabernet sauvignon (75 à 95%), complété par le merlot et le cabernet franc.
[2] La robe : la couleur d’un vin et plus généralement tout son aspect visuel.
[3] Le cépage : est un type de plant de vigne caractérisé par des particularités propres : la forme des feuilles et des grappes, la couleur des raisins à maturité, la composition des raisins, etc.
[4] Le merlot : cépage rouge, produit dans la plupart des terroirs bordelais, souvent assemblé au cabernet-sauvignon.
[5] Le cabernet : le cabernet-sauvignon est un des cépages phares de Bordeaux. C’est un grand cépage rouge qui donne au vin de la puissance, de la structure et de la complexité.
[6] Tannique : qui procure une légère sensation d’assèchement, de rugosité sur la langue ou le palais, due aux tannins, substances existant dans la peau et les pépins du raisin.
[7] Le corps : c’est l’impression du poids d’un vin en bouche, dû à ses tannins et à sa teneur en alcool.
[8] Château Margaux : 1er cru classé de Bordeaux, Médoc appellation Pauillac, forte majorité de cabernet sauvignon (75 à 95%), complété par le merlot et le cabernet franc.
[9] Gault et Millau : guide gastronomique français fondé en 1972 par deux journalistes français devenus critiques gastronomiques.  

Lexique du vin et de la dégustation

La dégustation

Pour déguster un vin, on fait appel à 3 sens : la vue, l'odorat et le goût.


La vue

Photo 1
On fait tourner le vin dans le verre incliné, comme sur la photo 1, et on observe la robe. C'est  tout son aspect visuel : la limpidité, l'intensité, la couleur et les reflets.
Cet examen permet d'identifier le type de vin et d'évaluer l'état de maturation de celui-ci.

 

L'odorat

Photo 2

On sent le vin de près, le nez dans le verre, un verre spécial pour la dégustation, comme sur la photo 2.
L'examen olfactif permet d'analyser les arômes exprimés par le vin. On parle de bouquet, qu'on analyse en termes d'intensité, de type de parfum et de complexité. Le nez (premier nez, puis deuxième nez, après aération du vin) renseigne sur la personnalité du vin et ses éventuels défauts.

 


Le goût

Photo 3

On prend dans la bouche une petite quantité de vin, 1 à 2 cl, à laquelle on ajoute une aspiration d'air pour réchauffer le vin, pour qu’il puisse libérer ses arômes.
Cet examen permet d'évaluer le goût du vin à l'aide des papilles gustatives de la langue mais aussi du palais, des gencives et des joues.  Il révèle les saveurs d'un vin dont les constituants provoquent sur la langue des sensations proches des saveurs élémentaires de la nature : sucrée, salée  acide, amère.
 

Les cépages

Les différentes vignes cultivées se différencient par leurs feuillages et leurs grappes, elles sont appelées cépages par les vignerons et cultivars par les botanistes. Un cépage est donc une variété de vigne utilisée pour faire le vin. Il en existe plus d’une centaine en France, voici les plus courants :
                         
Raisins noirs :                            Raisins blancs :

Cabernet sauvignon                 Chardonnay
Syrah                                           Chenin blanc
Grenache                                    Sauvignon
Merlot                                         Muscat
Pinot noir                                   Riesling
Mourvêvre                                 Gewurztraminer
Carignon                                    Roussanne
Cabernet Franc                          Marsanne 
Gamay                                        etc.

こちらもお気に召すかもしれません...