Diplôme de français des relations internationales B1 中級

Partenariats économiques en Afrique

Ylias Akbaraly a un discours très structuré. Écoutez la deuxième partie de l’interview quand il répond à la question de Denise Epoté sur le bénéfice des coopérations Sud-Sud.  Faites correspondre les intentions aux paroles.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
FRI-EtSi-Enjeux-francophonie-economique-Akbaraly-video
Reprend la question et l'approuve.

Alors, la coopération Sud-Sud...

Apporte une restriction et annonce une autre idée.

Mais elle n'est pas la seule...
Annonce son argumentation : un premier point

Je vais commencer...

et en présente la conséquence.

donc...

Présente une deuxième idée.

Mais nous avons aussi…

Explique, justifie.

parce que...

Conclut en indiquant les conditions d’une bonne coopération.

C'est trouver le bon équilibre… 

nb問中nbOk問正解。
残念!
Les sons correspondent à l'ordre de l'intervention. 
正解!
Dans ses deux interventions Ylias Akbaraly approuve la journaliste puis ajoute des idées personnelles. Il conclut par une synthèse pour bien transmettre ses idées.
Vous aussi, dans vos interventions, pensez à construire votre discours clairement au moyen de « connecteurs logiques » (mots ou expressions qui explicitent les liens entre vos idées, qui aident votre interlocuteur à suivre le chemin de votre pensée) et n'hésitez pas à reprendre votre idée principale pour finir.
Si le sujet vous intéresse, vous pouvez visionner l'ensemble de l'émission : « Et si vous me disiez toute la vérité ».
Prenez connaissance de la solution pour bien comprendre la structure du discours d'Ylias Akbaraly. Dans ses deux interventions il approuve la journaliste puis ajoute des idées personnelles. Il conclut par une synthèse pour bien transmettre ses idées.
Vous aussi, dans vos interventions, pensez à construire votre discours clairement au moyen de « connecteurs logiques » (mots ou expressions qui explicitent les liens entre vos idées, qui aident votre interlocuteur à suivre le chemin de votre pensée) et n'hésitez pas à reprendre votre idée principale pour finir.
Si le sujet vous intéresse, vous pouvez visionner l'ensemble de l'émission : « Et si vous me disiez toute la vérité ».
Conception: Paulette Trombetta, CAVILAM - Alliance française
Published on 18/01/2018 - Modified on 06/02/2019
Denise Epotéjournaliste
Alors, on parle beaucoup, Ylias Akbaraly, du partenariat public/privé, que beaucoup d’institutions de Bretton Wood* recommandent aux États, mais est-ce que le vrai partenariat, qui devrait même être un triptyque, ce ne serait pas les hommes d’affaires que vous êtes, le secteur privé, les universités avec la formation, une formation qui soit en adéquation avec les besoins du pays et puis les pouvoirs politiques ?
Ylias AkbaralyPDG SIPROMAD
Tout à fait. C’est la meilleure équation qu’on puisse trouver parce qu’un développement doit être suivi par une éducation, une éducation des jeunes qui sont sur le marché, qui viennent sur le marché. D’ailleurs pour réaliser, pour réussir ce développement nous devons avoir une jeunesse éduquée. Une jeunesse qui a les moyens de s’éduquer, qui a les moyens de voyager et je pense, effectivement, ce que vous dite est tout à fait vrai, si nous mettons ensemble ces 4 pôles, nous pouvons vraiment avec l’administration, la partie éducation, les entreprises, nous pouvons vraiment penser à un développement qui soit harmonisé et aussi serein.
Denise Epotéjournaliste
Au sein de votre groupe, votre ambition est d’étendre vos activités à l’Afrique francophone. Vous êtes déjà très présent. Est-ce que la coopération Sud-Sud selon vous, est plus bénéfique aux États et aux entreprises ? Et pour quelles raisons ?
Ylias AkbaralyPDG SIPROMAD
Alors, la coopération Sud-Sud est plus bénéfique, mais elle n’est pas la seule. Elle est une des coopérations, il y a d’autres coopérations Nord-Sud aussi qui sont intéressantes. Je vais commencer par la Sud-Sud. C’est vrai qu’il y a une facilité dans la compréhension, dans les échanges, dans la culture, dans les valeurs ; donc l’adaptation est plus facile, le process se met plus facilement en place. Mais nous avons aussi besoin des entreprises du Nord parce qu’elles sont techniquement très avancées, elles ont la technologie, elles ont l’expérience. Et c’est là où il faut trouver avec les entreprises Nord, Nord-Sud aussi, en plus du Sud-Sud, c’est trouver le bon partenariat, le bon équilibre pour que le Sud ne soit pas défavorisé et que le Nord ne se sente pas aussi délaissé.
 
* Les institutions de Bretton Woods sont les organismes internationaux créés lors de la Conférence de Bretton Woods en 1944, dans le cadre des accords économiques ayant dessiné les grandes lignes du système financier international de l’après-guerre.
Ces accords ont donné naissance à deux organismes : le Fonds monétaire international et la Banque mondiale.
 

こちらもお気に召すかもしれません...