Un artiste, un portrait A2 初級

Mucha, icône de la pub

Qui est Mucha ? Devinez-le !
Regardez la vidéo sans le son. Observez les images, retrouvez les indices et répondez à cette question.
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
On voit des peintures ou des dessins de femmes|d'hommes célèbres.
On les retrouve sur des boîtes de biscuits et de parfums|des objets d'art.
Les dessins étaient accrochés dans la rue|des palais.

Alphonse Mucha est probablement un artiste|un publicitaire qui illustrait des publicités|collectionnait des tableaux.
nb問中nbOk問正解。
残念!
Pas besoin du son pour cet exercice. Regardez bien les images. Que voyez-vous ?
正解!
Mucha était un artiste, même si beaucoup de ses œuvres étaient visibles dans la rue ou dans les magasins.
Pour en savoir plus, faites l'exercice 2.
Mucha était un artiste, même si beaucoup de ses œuvres étaient visibles dans la rue ou dans les magasins.
Pour en savoir plus, faites l'exercice 2.
Conception: Rémy Thomas, Alliance française de Bruxelles-Europe
Published on 02/07/2019 - Modified on 08/07/2019
Voix off

Une jeune femme élégante des fleurs dans les cheveux, une affiche de pub richement décorée… Entre 1894 et 1901, le peintre d’origine tchèque Alphonse[1] Mucha est devenu une star grâce à ces images. Mucha, c’est le premier artiste publicitaire.

Des réclames pour des biscuits, du parfum, une compagnie de chemin de fer, le style Mucha envahit les villes françaises à l’aube du XXe siècle. En 1894, l’actrice Sarah Bernhardt commande à l’artiste alors inconnu, une affiche de théâtre. Le style est si nouveau, l’image si belle que des passants décollent les affiches des murs pour les rapporter chez eux. À 34 ans, Mucha est une star, du jour au lendemain. Les grandes marques lui commandent même des emballages pour des gaufrettes ou des savons.

Emmanuel Coquerydirecteur scientifique de la réunion des musées nationaux

Quelque part, c’est un peu l’inventeur du design graphique, du design du packaging. D’un côté c’est un art un peu déclassé, par, on va dire, les institutions et de l’autre côté, c’est au contraire extrêmement bien vu par les artistes d’avant-garde.

Voix off

Pour l’avant-garde, les cheveux utilisés comme motifs décoratifs, la composition des affiches… Pas de doute, c’est bien de l’art !

Le moins convaincu, c’est peut-être Mucha lui-même. À partir de 1901, il préfère se tourner vers une œuvre plus classique, une épopée slave. Un travail moins connu du grand public. Les affiches, elles, ont traversé le siècle et l’idée d’inviter l’art dans le monde de la publicité fait toujours recette aujourd’hui.

[1] On peut aussi trouver l’orthographe Alfons Mucha.   

こちらもお気に召すかもしれません...