Tourisme en France A2 初級

Les professionnels du tourisme

Quel est le parcours de ces trois professionnels du tourisme ? Écoutez la vidéo et complétez chaque phrase avec la proposition correcte.
Tourisme-ProfessionnelsTourisme-video


Nicolas Plancke a...
10 ans d'expérience professionnelle.
15 ans d’expérience professionnelle.
20 ans d’expérience professionnelle.
Agathe Guy...
a réalisé un rêve d’enfant en travaillant à l’étranger.
ne voulait pas quitter la France.
n’aime pas le Brésil.
Jean-Marie Nicolaï est guide conférencier...
depuis 2 ans.
depuis 12 ans.
depuis 14 ans.
Jean-Marie Nicolaï…
n’avait pas vraiment envie de faire ce métier.
est devenu guide conférencier par hasard.
avait très envie de faire ce métier.
Nicolas Plancke a commencé dans la restauration...
comme apprenti.
comme maître d’hôtel.
comme chef de rang.
Les débuts d’Agathe Guy à l’étranger…
ont été faciles.
n’ont pas été faciles.
n’ont été ni faciles ni difficiles.
François Carion, Alliance française de Bruxelles-Europe
nb問中nbOk問正解。
残念!
Réécoutez le reportage et faites des pauses pour une meilleure compréhension.
Si vous ne comprenez pas certains mots, double-cliquez dessus pour voir leur définition.
正解!
Trois parcours différents mais la même passion pour leur métier.
Pourquoi apprécient-ils leur métier ? Quelles sont les qualités requises pour l'exercer ? Vous le découvrirez à l'étape suivante.
La correction vous explique le parcours de ces trois professionnels du tourisme.
Pour découvrir quels sont les avantages et les inconvénients de leur profession, faites l'exercice suivant.
Voix-off
Maître d’hôtel dans un restaurant, responsable d’une agence de voyage au Brésil, guide à Cagnes-sur-Mer. Trois activités bien différentes, mais en commun : la passion de leur métier.
 
Nicolas Plancke, maître d’hôtel à l’intercontinental
La première fois que vous venez ?
 
Client numéro 1
Oui.

Nicolas Plancke, maître d’hôtel à l’intercontinental
Alors ?
 
Clients, tous ensemble
Oui.
 
Client numéro 1
Alors, on reviendra.
 
Nicolas Plancke, maître d’hôtel à l’intercontinental
Avec plaisir. Je vous recommande…
 
Voix-off
Nicolas Plancke a 33 ans mais déjà 15 ans d’expérience dans la restauration. Toujours tiré à quatre épingles, il connaît bien les impératifs de sa profession.
 
Nicolas Plancke, maître d’hôtel à l’intercontinental
Avoir ce côté minutieux quand même à table, avoir ce contact, ce sourire. Tout ça, c’est vraiment des exigences pour être un maître d’hôtel, ouais.
 
Voix-off
Agathe Guy, gérante d’une agence de voyages, réalise son rêve d’enfance en travaillant à l’étranger. Avec en prime, un pays qui fait rêver : le Brésil.
 
Agathe Guygérante associée de l’agence de tourisme « Terra Brazil »
Travailler une destination comme ça, où les gens veulent venir, euh quand ils nous parlent du Brésil, ils ont des étoiles dans les yeux, c’est vrai qu’c’est assez excitant à vendre en fait.
 
Jean-Marie Nicolaï, guide conférencier
Mesdames, faites attention, il y a une toute petite marche ici.
 
Voix-off
Jean-Marie Nicolaï fait, lui, découvrir les vieilles pierres de Cagnes-sur-Mer depuis plus de 12 ans.
 
Jean-Marie Nicolaï, guide conférencier
Absolument extraordinaire en trompe l’œil, plafond qui a été réalisé en 1620.
Quelle est la clef ? Et bien, tout simplement être passionné, je pense ; avoir très envie de faire ce métier.
Bon, vous avez l’office…
 
Voix-off
Ils ont des parcours bien différents. Ce maître d’hôtel a tout juste un CAP en poche, il a réussi à la force du poignet.
 
Nicolas Plancke, maître d’hôtel à l’intercontinental
J’ai commencé apprenti, tout simplement. Et depuis apprenti, après vous faites vos grades, commis, chef de rang, vous passez par assistant maître d’hôtel et après vous passez maître d’hôtel. Et ça, ça… c’est l’investissement, c’est être intéressé, toujours vouloir en apprendre plus.
 
Voix-off
Agathe a un DEUG de tourisme. Un bon bagage pour démarrer, mais ses débuts à l’étranger n’ont pas été faciles.
 
Agathe Guygérante associée de l’agence de tourisme « Terra Brazil »
Euh, Luisa, t’as vu l’histoire de… pour la valise ?       
Il faut pouvoir s’imposer dans des pays, que ce soit des pays africains ou des pays d’Amérique latine. C’est vrai qu’on arrive on est toute jeune, on doit diriger un bureau. Il faut s’imposer en fait.
 
Jean-Marie Nicolaï, guide conférencier
Une fois qu’on est ici, et bien, ça vaut le coup d’être là.
 
Voix-off
Jean-Marie est devenu guide après une première vie professionnelle dans le secteur juridique. Une reconversion réussie, même si les contraintes sont importantes.
 
Jean-Marie Nicolaï, guide conférencier
Remarquables, qui s’étendent depuis le Cap Ferrat.
Faut pas vous imaginer partir en vacances en même temps que les autres. Il faut être disponible pour travailler le samedi et le dimanche comme c’est le cas aujourd’hui. Mais, c’est que du bonheur.
 
Voix-off
Pour tous, des emplois du temps difficiles à gérer, mais des salaires qu’ils jugent corrects : entre 2000 et 2500 euros nets par mois ; avec un cadre de travail dont ils ne se lassent pas : un hôtel de luxe, les charmes de la Méditerranée ou encore la plage de Coppa Cabana.  

こちらもお気に召すかもしれません...