Diplôme de français des relations internationales B2 Avancé

Une démocratie féministe est-elle en marche ?

La démocratie féministe veut transformer l’expression du pouvoir.
Aidez-vous des définitions et de l’interview pour retrouver les mots clés du concept.
Écrivez le mot associé à la définition Help on how to respond the exercice
FRI-64-GrandAngle-Feminisme-video
(inf.)

Créer de nouveau ce qui a été oublié, donner une nouvelle valeur. 

réinventer
(adj.)

Qui abuse des personnes vulnérables, qui s’enrichit aux dépens des autres.




prédateur
(adj.)

Qui témoigne de la considération.

respectueux
(inf.)

Reconstruire sur de nouvelles bases et de nouveaux principes.

refonder
(n.m.)

Apparition de formes nouvelles et plus riches.

renouveau
(inf.)

Envisager un concept ou un système sur d’autres bases.

repenser
nbOk1 mot(s) correctement orthographié(s)
nbOk2 mot(s) mal accentué(s)
nbKo mot(s) à corriger

Attention

Pour vous aider, les mots suivent l’ordre de l’interview.
Vous pouvez activer les sous-titres en cliquant sur « cc » sous la vidéo.

Bravo

Vous avez retrouvé les mots clés qui définissent le concept de démocratie féministe.
Avez-vous noté le nombre de termes construits avec le préfixe « re- » ? La démocratie féministe apparaît comme une idée qui veut vraiment permettre une régénération du pouvoir et surtout ne pas être prédateur, comme peuvent l'être les pouvoirs « classiques ».

Faites la dernière activité pour comparer les interventions de Marie-Cécile Naves et de Malin Björk.
Cette activité vous permet d’enrichir votre lexique avec des termes qui permettent d’exprimer une profonde transformation. La démocratie féministe est un concept qui veut vraiment permettre une régénération du pouvoir, d’où le nombre de termes construits avec le préfixe « re- », et surtout qui ne soit pas prédateur, comme peuvent l'être les pouvoirs « classiques ».
 
Lisez la solution, puis faites la dernière activité pour comparer les interventions de Marie-Cécile Naves et de Malin Björk.
Conception : Hélène Emile, CAVILAM - Alliance Française, avec la CCI Paris Île-de-France
Publié le 23/12/2020 - Modifié le 15/01/2021
Mohamed Kaci, journaliste
Une démocratie féministe est-elle en marche ? Dans le monde, les femmes sont-elles de meilleures cheffes de file que les hommes ? Et qui sont au juste ces démocrates au féminin ? La chercheuse et sociologue française Marie-Cécile Naves s’interroge dans un livre et sur notre plateau. Bonsoir.
Marie-Cécile Naves, chercheuse et sociologue
Bonsoir.
Mohamed Kaci, journaliste
Soyez la bienvenue sur TV5MONDE. Vous êtes l’autrice du livre La démocratie féministe, réinventer le pouvoir . C’est chez Calmann-Lévy. Avec nous également en direct de Bruxelles Malin Björk. Bonsoir. Merci beaucoup d’être avec nous. Vous êtes députée européenne suédoise, membre du Parti de gauche. On va vous entendre dans quelques instants. Marie-Cécile Naves, d’abord, les deux mots sont puissants, juxtaposés, « démocratie », « féministe », qu’est-ce que c’est au juste ?
Marie-Cécile Naves, chercheuse et sociologue
C’est une envie de réfléchir à un monde après Trump, en fait. Le point de départ de ce livre, c’est ça. Réinventer le pouvoir, inventer, créer un pouvoir qui soit ni prédateur sur les autres ni prédateur sur la planète et qui promeuve un leadership respectueux de la science, respectueux des savoirs d’expertise, du savoir citoyen en particulier. Et le féminisme, parmi d’autres sources d’inspiration, peut être un ressort et peut apporter beaucoup de choses pour refonder ce pouvoir-là. Et en particulier à l’heure des crises : des crises sanitaires, des crises environnementales et évidemment de la crise démocratique, on voit qu’il y a un besoin de renouveau qui est exprimé aussi par les citoyens.
Mohamed Kaci, journaliste
Malin Björk, à Bruxelles, donc. Qu’est-ce que ça vous évoque d’ailleurs ce concept de « démocratie féministe », comme ça en l’entendant, rien que de manière… sonore ?
Malin Björk, députée européenne, Parti de gauche
Ben moi j’adore. J’adore ce concept. Je pense qu’il faut le remplir avec des réflexions différentes, venues de différents horizons. Mais évidemment qu’il y a un besoin de repenser la démocratie. Et le féminisme est une pensée, un mouvement, une tradition, un savoir-faire qui pourra apporter beaucoup, notamment quand il s’agit de respect des personnes, du corps, et de l’écologie et de la planète. Donc moi je trouve ça très intéressant comme concept. Et moi je dirais que, moi, j’essaie de faire, dans ma petite échelle, avec les contraintes qu’on a ici au Parlement européen, un peu de démocratie féministe toutes les semaines.

Vous aimerez peut-être