Geopolitis B2 Avancé

Obésité : un fléau devenu mondial ?

Pour découvrir ce reportage issu de l'émission Géopolitis, vous n'allez pas chercher à tout comprendre dès le début... Vous allez questionner la vidéo en utilisant la méthode QQOQCCP ! Tentez de répondre aux questions clés (qui, quoi, où, quand, comment, combien et pourquoi) et dites si c'est grâce au son, à l'image ou aux deux canaux.   
Geopolitis-Obesite-video


QUI ? [Personnes concernées]
Vu
Entendu
Vu et entendu
QUOI ? [Description du problème] 
Vu
Entendu
Vu et entendu
OÙ ? [aspect géographique]
Vu
Entendu
Vu et entendu
QUAND ? [époque]
Époque actuelle (vu)
Époque passée (vu)
COMBIEN ?
Vu
Entendu
Vu et entendu
COMMENT ? [quels remèdes, quelles solutions apporter au problème présenté]
Vu
Entendu
Vu et entendu
POURQUOI ? [causes, conséquences]
Vu
Entendu
Vu et entendu
Émilie Lehr, formatrice labellisée TV5MONDE

nbOk réponse(s) correcte(s) sur nb

Attention

Vous pouvez peut-être regarder le reportage sans le son dans un premier temps. Puis l'écouter sans regarder les images.

Bravo

C'est tout à fait ça !

Ne cherchez pas à tout comprendre dès le premier visionnage, mais tentez de répondre aux questions selon la méthode QQOQCCP. Ce truc peut non seulement vous aider dans la compréhension orale d'un document, mais aussi dans la production, pour la recherche d'idées dans le cadre d'un exposé ou d'un essai.

Et pensez que les images vous aident à comprendre les commentaires et inversement. Tiens, passez à l'exercice suivant pour le vérifier !

Cet exercice soulignait l'importance des images (les images vous aident à comprendre les commentaires et inversement). Il vous montrait aussi qu'il ne faut pas chercher à tout comprendre dès le premier visionnage. Première étape : toujours tenter de répondre aux questions selon la méthode QQOQCCP.

- Qui ? Des adultes (hommes et femmes) et des enfants, de différentes nationalités. On les voit tout au long du reportage et ils sont présentés séparément par le journaliste dans la première partie.
- Quoi ? Le phénomène de l'obésité et une comparaison avec la malnutrition. En plus des commentaires, on voit les titres des journaux, les personnes obèses, l'action de manger et des images autour de l'alimentation. On voit également des enfants beaucoup plus maigres en fin de reportage...
- Où ? Partout dans le monde. On voit des gens de différentes nationalités et les commentaires nous précisent New York, la Chine et les États-Unis.
- Quand ? Les images montrent qu'il s'agit de l'époque actuelle (pas d'images d'archives en noir et blanc par exemple).
- Combien ? Toutes les données chiffrées nous sont données par les commentaires.
- Comment ? En plus des commentaires, les images nous montrent des fruits et des personnes ayant une activité physique. On comprend donc les remèdes, solutions proposés.
- Pourquoi ? Les images montrent des aliments et boissons riches en graisses et l'action de manger.
Obésité : un fléau devenu mondial ?
Géopolitis - Partie « Le reportage » - 3’11
 
 
Le surpoids et l’obésité en chiffres
Chaque année, 2 800 000 adultes meurent de surpoids ou d’obésité. Si on considère la population des adultes de 20 ans et plus, on constate que 35 % de ces adultes sont en surpoids et 11 % répondent aux critères de l’obésité. Ce qui fait un peu plus de 1 milliard 400 millions d’adultes concernés par ce fléau.
 
En ce qui concerne exclusivement l’obésité, les femmes sont les plus nombreuses – 300 millions d’entre elles sont obèses, 200 millions d’hommes sont dans ce cas.
 
Au-delà des décès liés directement à l’obésité, il faut ajouter que le facteur de risque lié à ce phénomène concerne 44 % des cas de diabète, de même qu’un quart des cardiopathies sont attribuables au surpoids ou à l’obésité.
 
Évoquons à présent le cas des enfants. 40 millions d’enfants de moins de 5 ans présentent un surpoids. C’était il n’y a pas si longtemps un problème propre aux pays à hauts revenus, mais voilà que le phénomène s’est étendu aussi aux nations à faibles ou moyens revenus, et surtout dans les grandes villes.
 
Causes et remèdes
C’est l’OMS - l’Organisation mondiale de la santé - qui l’explique, l’obésité et le surpoids ont pour cause fondamentale un déséquilibre énergétique entre les calories consommées et celles dépensées. En résulte une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle laquelle peut nuire gravement à la santé.
 
Première constatation, dans le monde entier on enregistre une trop grande consommation d’aliments particulièrement caloriques et riches en graisses.
 
Deuxième constatation, on assiste à un manque extrêmement grave d’activité physique lié à toute forme de sédentarisation des modes de travail, de loisirs ou de transport. On estime par exemple qu’aux États-Unis entre 1967 et aujourd’hui, l’activité physique de l’Américain moyen a chuté de 50 %. En Chine, c’est encore plus rapidement en l’espace d’une demie génération que cette activité a baissé en moyenne de 45 %. 
 
Dans ces conditions, à défaut de remèdes miracles, les conseils fondamentaux sont les suivants : limitez l’apport énergétique provenant de la consommation de graisses dites totales et de sucres. Consommez davantage de fruits, de légumes et de céréales complètes.
 
Obésité et faim dans le monde
15 % de la population mondiale souffre de la faim et 20 % de la population de la planète est en surpoids. Les statistiques révélées, entre autres d’organismes, par la fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du croissant rouge vont même plus loin : à l’échelle de la planète, l’obésité tue trois fois plus que la malnutrition. Les excès de l’alimentation font donc davantage de ravages arithmétiquement parlant que le scandale de la faim dans le monde lequel concerne un peu plus de 950 000 000 d’hommes, de femmes et enfants sur terre.
 
On retiendra un bilan propre à la ville de New York. New York, où plus de la moitié des habitants sont en surpoids ou obèses, ce qui concerne aussi 40 % des enfants des écoles publiques. Et bien à New York, on compte à cause de ce fléau 5000 morts tous les ans.

Vous aimerez peut-être