Les petites histoires B2 Avancé

L'histoire des lunettes

Écoutez le reportage et dites si l'information est vraie, fausse ou non donnée.

PetitesHistoires-Lunettes-Video

Vrai
Néron regardait les jeux à travers une émeraude.
Les gens ont longtemps eu honte de porter des lunettes.
Les lunettes sont aujourd'hui considérées comme un accessoire de mode.
Les personnes médiatisées préfèrent quitter leurs lunettes en public.
Faux
L'invention des branches de lunettes est due à un Alsacien.
Bésicles vient du nom de son inventeur, le Pr Béryl.
De Gaulle n'avait pas besoin de lunettes mais préférait en porter durant ses conférences de presse.
"On voyait les lunettes d'un mauvais œil" critique la qualité des lunettes.
L'information n'est pas donnée
L'emploi d'une pierre précieuse corrigeait la vue de Néron.
Il existe déjà des lunettes permettant de filmer.
Les branches de lunettes ont été inventées par hasard.
Robert Angéniol, CAVILAM - Alliance française

nbOk élément(s) correctement placé(s) sur nb

Attention

Lisez à nouveau les propositions, puis écoutez le reportage en faisant des pauses pour répondre aux questions.

Bravo

Vous avez bien compris le document, même dans ses subtilités.
Lisez la solution pour bien comprendre le reportage.

Voici pourquoi certaines questions étaient fausses :
- L'invention des branches de lunettes est due à un Jurassien.
- Bésicles vient du nom du cristal qui sert à sa fabrication : le béryl.
- De Gaulle apprenait son texte par cœur pour ne pas porter de lunettes durant ses conférences de presse.
- "On voyait les lunettes d'un mauvais œil" signifie que les lunettes étaient mal considérées car assimilées à des prothèses.
Voix off
Minimalistes, coquettes, sérieuses ou excentriques, aujourd’hui la petite histoire des lunettes.
Elles sont rondes, ovales, triangulaires, elles nous donnent un air malicieux ou ennuyeux. En tout cas, il suffit de chausser une paire de lunettes pour changer de tête. Pour les bigleux*, elles sont leur bien le plus précieux, mais avant d’inventer les lunettes que l’on porte sur le bout de notre nez, on a commencé par se badigeonner les yeux de crème à base d’eau de rose, d’iris, de sucre candi, pour mieux les protéger.
Jean-Manuel Finot, directeur de Meyrowitz - Opticiens
Néron allait aux jeux dans les arènes et regardait le spectacle des gladiateurs dans les arènes en regardant à travers une émeraude. Mais qui sait si c’était pour mieux voir et si une émeraude corrige la vue ou est-ce que, tout simplement, la couleur verte de l’émeraude lui faisait une lunette de soleil et le protégeait de la grande lumière qu’il peut y avoir dans une arène, où il y a toujours une grande brillance.
Voix off
Pour ceux qui n’avaient pas d’émeraude, ils lisaient à travers une boule d’eau bien remplie pour grossir les gribouillis. Il a fallu attendre le XIe siècle pour que les hommes inventent la loupe. Les premières lunettes étaient faites à partir d’un cristal que l’on appelait béryl. C’est lui qui donna son nom aux bésicles. Jusqu’au XVIIIe siècle, les hommes ne respiraient pas avec leurs pince-nez. Quant aux femmes, elles faisaient mine que tout allait bien en compagnie de leurs faces-à-main. Heureusement, un Jurassien leur rajoute deux branches sur les côtés.
Mais rien n’était gagné, car les gens avaient honte de les porter…
Jean-Manuel Finot, directeur de Meyrowitz - Opticiens
Les personnes médiatisées ont toujours un certain réflexe – c’est frustrant pour l’opticien – un certain réflexe à quitter leurs lunettes au moment où ils vont passer à l’image. Et dans ces exemples-là, le général de Gaulle par exemple, dans la plupart de ses conférences de presse, a appris ses textes par cœur de façon à ne pas être obligé d’avoir ses lunettes pour lire son texte.
Voix off
Il faut dire qu’à son époque, on voyait les lunettes d’un mauvais œil, car elles étaient assimilées à des prothèses. Dans les années 50, grâce aux stars hollywoodiennes, elles deviennent glamour et populaires. Depuis, elles sont devenues un accessoire fantaisie qui nous permet de changer de look selon nos envies.
Jean-Manuel Finot, directeur de Meyrowitz - Opticiens
Il va bien y avoir, dans quelque temps, un appareil photo directement intégré dans les lunettes, sans pour autant que ce soit seulement les lunettes de James Bond. Et puis, en même temps avoir la projection d’une image pour regarder un film directement avec ses lunettes. Ça, c’est… bon… c’est demain.
Voix off
Mais ce que je ne vous ai pas dit, c’est que les lunettes viennent de la Lune. C’est elle qui a fait rêver les hommes et qui les a poussés à créer ces petites lunes, les lunettes, pour mieux la contempler.

*Bigleux/se (fam.) : qui a une mauvaise vue.

Vous aimerez peut-être