Diplôme de français des relations internationales B2 Avancé

Les enjeux économiques des TIC

On l'a compris, les TIC sont un vecteur essentiel du développement économique africain.
Réécoutez l'émission et prêtez attention aux expressions employées qui associent les champs lexicaux du développement économique et des TIC. Répondez ensuite aux questions.
FRI-revolutiondigitale-video


Que veut dire Jacques Bonjawo lorsqu'il parle de développement durable ?
Le développement technologique africain doit se faire tout en respectant les ressources naturelles.
Les TIC sont fondamentales pour un développement sur le long terme en Afrique.
Les TIC sont très importantes pour éduquer les populations.
Amobé Mévégué donne le thème de l'émission : le boum digital africain. Que signifie cette expression ?
C'est la croissance rapide des technologies liées à l'informatique.
C'est la pause brutale forcée du développement des nouvelles technologies en Afrique.
C'est le potentiel économique du continent africain.
Afrobytes est un TechHub fondé par Amin Youssouf et Haweya Mohamed. Écoutez l'intervention de cette dernière pour choisir la description qui peut définir le mieux ce concept. 
Un réseau créé pour rassembler des idées, réfléchir au développement technologique et le stimuler.
Une entreprise qui finance des projets liés au développement des nouvelles technologies.
Un organisme de contrôle visant à maintenir une concurrence équitable entre les entreprises.
Selon elle, pourquoi les petites comme les très grandes entreprises ne peuvent-elles pas ignorer l'Afrique ?
Car bientôt, un quart  de l'humanité sera africain.
Car c'est le plus grand marché actuel pour les nouvelles technologies.
Car le sol africain regorge de ressources à exploiter.
Christian Kamayou nous parle de problèmes liés à l'écosystème (l’environnement socioéconomique des entreprises) africain. Quelles structures pourraient aider les startups à se développer ?
Des banques et des sociétés d'investissement.
Un réseau informatique.
Des centres de formation.
Des centrales électriques.
Des antennes téléphoniques.
Rémy Thomas, Alliance française de Bruxelles-Europe avec le Français des affaires - CCI Paris Île-de-France

nbOk réponse(s) correcte(s) sur nb

Attention

Les questions suivent l'ordre de l'émission. Vous pouvez double-cliquer sur les mots que vous ne comprenez pas pour afficher le dictionnaire.

Bravo

L'extrait d'émission que vous avez regardé est l'introduction d'un débat sur le développement du numérique et des TIC en Afrique.
Comment la problématique est-elle mise en place par les journalistes et les personnes invitées ? Découvrez-le dans l'exercice 4.
L'extrait d'émission que vous avez regardé est l'introduction d'un débat sur le développement du numérique et des TIC en Afrique.
Comment la problématique est-elle mise en place par les journalistes et les personnes invitées ? Découvrez-le dans l'exercice 4.
Amobé Mévégué, présentateur
Alors on le sait, les technologies de l’information et de la communication offrent à l’Afrique un formidable potentiel d’opportunités. Je vous invite à écouter le Camerounais Jacques Bonjawo qui fut, on s’en souvient, le premier président de l’Université virtuelle africaine qui invite tous et chacun à méditer sur l’importance et les enjeux de ce secteur stratégique, numérique et digital.
Jacques Bonjawo, auteur de « Révolution numérique… L’exemple africain. »
Il faut qu’il y ait une prise de conscience généralisée, si je puis dire, en Afrique, de l’importance des TIC, c’est-à-dire des technologies de l’information et de la communication dans un processus de développement, voire de développement durable. J’ai le sentiment que les dirigeants, mais pas seulement les dirigeants, pas seulement les autorités, mais aussi l’ensemble de la population n’a pas encore pris toute la mesure de l’importance des TIC. 
Amobé Mévégué
Le boum digital de l’Afrique, c’est le thème de cette émission que vous pouvez bien sûr retrouver sur notre site internet tv5monde.com, mais vous pouvez aussi réagir plus que jamais sur les réseaux sociaux. Alors, des opportunités, quelques obstacles également, liés à l’écosystème technologique africain, c’est ce dont nous allons parler maintenant, en accueillant Haweya Mohamed, bonjour.
Haweya Mohamed, co-fondatrice d'Afrobytes
Bonjour !
Amobé Mévégué
Soyez la bienvenue !
Amobé Mévégué
Vous êtes franco-somalienne, avec votre collaborateur Amine Youssouf, vous êtes la co-fondatrice des Afrobytes, qui est en fait le premier Tech Hub lié à l’innovation africaine à Paris, on peut dire ça ?
Haweya Mohamed
Oui.
Amobé Mévégué
Notre invité, également à vos côtés, c’est vous, Christian Kamayou. Vous êtes fondateur de MyAfricanStartUp qui est, pour être précis, la première plateforme africaine qui facilite la mise en relation des startups. Les clients donc, le public et les médias, si j’ai bien compris. 
Christian Kamayou, fondateur de « My African Startup »
Exactement. Et surtout les investisseurs. 
Amobé Mévégué
Et surtout les investisseurs. 
Christian Éboulé, journaliste
Alors, Haweya Mohamed, quels sont selon vous, aujourd’hui, les grands défis de la révolution digitale en Afrique ?
Haweya Mohamed
Alors, ben déjà, ce que je voudrais dire c’est qu’aujourd’hui, ce qui est super, c’est que tout le monde regarde le continent africain. Ça, c’est une très belle opportunité. Il y a aussi la croissance démographique, que certains peuvent considérer comme étant un problème, mais qui peut s’avérer être une vraie opportunité. Un habitant sur quatre en 2050, si vous êtes Pepsi, vous êtes Coca-Cola, une PME, ce serait selon nous une erreur stratégique, en tout cas monumentale d’ignorer un habitant sur quatre. Donc voilà, les défis qui vont se présenter sur le continent africain, ça va être comment loger, comment transporter, comment voilà, nourrir aussi toute cette population. Et ça peut à la fois être une opportunité. Mais je pense surtout que voilà, le fait que tout le monde regarde vers le continent africain, c’est une belle chose. 
Amobé Mévégué
Christian Kamayou, l’Afrique, un eldorado, apparemment pas pour tout le monde, hein ! Manque de connectivité pour certaines zones enclavées. C’est quoi le problème, le dernier kilomètre ? 
Christian Kamayou
Il y a un problème d’infrastructure. Par exemple lorsqu’on prend l’écosystème des startups africaines, ils rencontrent un certain nombre d’opportunités, mais aussi des obstacles. Par exemple, un manque de visibilité pour se faire connaître. Or celle-ci, elle est fondamentale pour faire connaître ses produits ou ses services. Il y a des problèmes également en terme d’accompagnement et des problèmes de financement. Mais tout cela ne pourrait pas se résoudre sans les infrastructures. Il faut des infrastructures notamment en termes d’accès à l’Internet qui permette à toutes les startups, quel que soit le pays, de pouvoir jouer à jeu égal. 
Amobé Mévégué
Et donc des investissements privés…
Christian Kamayou
Exactement.
Amobé Mévégué
… publics.
 

Vous aimerez peut-être