Diplôme de français des relations internationales B2 Avancé

Les enjeux de l'alimentation

D'où vient la nourriture que vous consommez ? Juliette Boulet est l'invitée du Bar de l'Europe pour parler des enjeux liés à notre alimentation. Regardez la vidéo, puis sélectionnez les phrases qui résument le mieux les informations données.
FRI-B2-alimentation-video

Juliette Boulet est porte-parole de l'ONG Greenpeace. {Elle souhaiterait faire interdire toute consommation de viande et propose d'utiliser des protéines alternatives.}

Juliette Boulet s'oppose à la consommation déraisonnée de viande. {Elle milite pour un retour complet aux habitudes culinaires d'antan.}

{La nutritionniste Juliette Boulet brise les mythes sur l'alimentation industrielle.} Elle promeut les aliments produits de façon écologique.

{Juliette Boulet est une militante du parti écologiste.} Elle présente différentes problématiques liées à la nourriture.
Rémy Thomas, Alliance française de Bruxelles-Europe
nbOk élément(s) correctement sélectionné(s)
nbKo élément(s) sélectionné(s) en trop
nb élément(s) restant à sélectionner

Attention

Regardez l'extrait vidéo sans vous fixer sur les détails. Essayez d'en tirer une impression générale. Relisez ensuite les propositions et corrigez votre choix. Il y a une phrase à sélectionner par paragraphe.

Bravo

Ce petit résumé vous donne le ton général de l'interview menée par Paul Germain.
Découvrez les questions importantes liées à l'alimentation et évoquées dans la vidéo au cours de l'exercice 2.
Ce petit résumé vous donne le ton général de l'interview menée par Paul Germain.
Découvrez les questions importantes liées à l'alimentation et évoquées dans la vidéo au cours de l'exercice 2.
Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Bientôt, on va commencer les négociations sur le nouveau, la nouvelle politique agricole commune et on a mis en évidence que la politique agricole commune, malheureusement, subventionne beaucoup trop l’agriculture industrielle et laisse de côté les agriculteurs, les éleveurs qui ont fait le choix d’une agriculture qui protège l’environnement et qui protège notre santé.

Paul Germainprésentateur

Alors, vous comptez sur les responsables politiques, sur les députés européens…

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui.

Paul Germain, présentateur

Vous comptez aussi sur le citoyen...

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Tout à fait.

Paul Germain, présentateur

...sur le consommateur que vous incitez à changer de comportement alimentaire, en quelque sorte.

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui, effectivement c’est important parce que, en Belgique, le Conseil Supérieur de la Santé a mis en évidence que nous mangeons deux fois trop de viande, que les enfants aussi mangent deux fois trop de viande et c’est mauvais pour la santé. La charcuterie est mauvaise pour la santé quand on mange, on en mange de trop. Et voilà, moi j’ai grandi à Bastogne, le pays de la charcuterie, je sais que c’est délicieux. Mais il faut avoir une consommation responsable de charcuterie et de viande en général. Et en plus aujourd’hui…

Paul Germain, présentateur

Mais on ne devient pas tous végétariens.

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Non, mais il y a des alternatives, il y a des alternatives à une alimentation avec beaucoup de protéines : les légumineuses, les oléagineux ; on peut aller chercher des protéines partout ailleurs que dans la viande et que dans la charcuterie. Et si on en, on diminue, eh bien, on a un impact aussi sur le changement climatique.

Paul Germain, présentateur

Alors, j’ai un petit panier de la ménagère.

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui.

Paul Germain, présentateur

On va voir qu’est-ce qui est bon, qu’est-ce qui est pas bon. Qu’est-ce que vous jetez, qu’est-ce que vous mangez, et cætera. Alors, le lait. Le lait, c’est bon, le lait !

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui, c’est bon mais ça dépend d’où il vient et... D’où il vient ? Est-ce qu’il vient de la Belgique ou d’ailleurs ? Et puis il y a aussi un problème, c’est que le lait, le prix du lait n’a pas évolué depuis soixante ans et que ceux qui en produisent, malheureusement, sont souvent endettés et parfois dans des situations très difficiles à vivre économiquement et donc, il y a un vrai enjeu autour de la production du lait.

Paul Germain, présentateur

Alors, un concombre, il est bio.

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui.

Paul Germain, présentateur

Avec le petit logo européen. 

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui.

Paul Germain, présentateur
En revanche il est emballé dans du plastique. Qu’est-ce que vous dites ?

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui.

Paul Germain, présentateur

Vous mangez, vous mangez pas ?

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

C’est bon, les concombres bios, mais c’est encore mieux si on va les acheter chez le petit producteur directement pour éviter justement toutes ces questions d’emballage parce que la question du plastique est un enjeu aussi.

Paul Germain, présentateur

Alors ça, vous mangez, je parie ! Ce sont des petites carottes bios.

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui, effectivement.

Paul Germain, présentateur

Pas d’emballage plastique, donc ça c’est bon. La pomme ?

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui, la pomme aussi. Alors parfois, il faut être attentif à d’où elle vient et comment elle a été produite, parce que il y a aussi la question des pesticides sur les pommes. On en mange tous, c’est notre quotidien, c’est un très bon fruit, mais il y a aussi tout un enjeu, là-derrière, de santé.

Paul Germain, présentateur

Voilà, des carottes anciennes.

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Plutôt ancien, oui.

Paul Germain, présentateur

Ça je suppose que… Qu’est-ce que vous faites avec ça ? Ça vous donne des idées ? Est-ce que…

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oh, une très bonne soupe ! Éventuellement avec un potimarron, par exemple.

Paul Germain, présentateur

Un petit marron.

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Un potimarron, ou un potiron et des très bonnes carottes anciennes.

Paul Germain, présentateur

Alors, salami. Dans un bon petit emballage protecteur.

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Mon dieu ! Il n’a rien de comestible, malheureusement. Un rapport de Greenpeace a mis en évidence que dans ces charcuteries, il n’y a pas beaucoup de bonnes choses à manger. En plus, il est produit visiblement de… issu d’une agriculture intensive et donc, je n’en ferais rien.

Paul Germain, présentateur

Alors, ça c’est tout mignon ! C’est pour les enfants : des petites saucisses avec des petits Mickey, d’autres petits personnages populaires.

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Et ça c’est vraiment scandaleux ! Parce que là-dedans, il y a probablement une tentative de saucisson de jambon, comme on l’appelle. Et dernièrement, on a mis en évidence que là-dedans, il n’y a rien de bon pour la santé de nos enfants. Or avec un packaging, un emballage comme cela, on tend à, justement, à ce que les petits enfants, souvent c’est dans des rayons à hauteur de leur visage, disent à leur papa et maman d’acheter ça. Et il ne faut absolument pas l’acheter parce qu’il n’y a rien de bon là-dedans.

Paul Germain, présentateur

Donc ça on jette ?

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Absolument, merci !

Paul Germain, présentateur

Voilà. Et alors, vous avez l’accord des Schtroumpfs, en fait. Vous avez lancé un logan, et un logo...

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui, tout à fait. Tout à fait. Et donc, dans les campagnes…

Paul Germain, présentateur

...en disant d’abandonner les charcuteries malsaines.

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui, voilà. Et donc, dans la manière de travailler de Greenpeace, il y a d’abord toute une investigation et une tentative de négociation avec différentes entreprises et donc, effectivement, là, on a mis en évidence que parfois, ces charcuteries-là n’étaient pas très bonnes pour les enfants comme je viens de le dire. Et on a tenté de parler, d’entamer des discussions avec ces entreprises pour qu’elles abandonnent cette nourriture et qu’elles se tournent vers autre chose et effectivement, là, il y en a une qui a été positive dans sa réponse.

Paul Germain, présentateur

Juliette Boulet, prenez une petite boule surprise…

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Oui.

Paul Germain, présentateur

Avec une question surprise que vous allez lire sans crainte et à haute voix.

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Sans crainte. Manger des insectes, une bonne idée ? Et bien voilà une autre forme de protéine intéressante.

Paul Germain, présentateur

C’est de la viande !

Juliette Boulet, porte-parole de Greenpeace

Alors j’ai mentionné les oléagineuses, les légumineuses, le riz, et cætera. Oui, c’est aussi une bonne idée !

 

Vous aimerez peut-être