7 jours sur la planète B2 Avancé

Joe Biden reconnaît le génocide arménien

Joe Biden vient de faire une annonce importante pour le peuple arménien. Regardez et écoutez le reportage, puis choisissez le bon résumé.
Cliquez sur la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice
7jours-210430-GenocideArmenien-video
  • {Joe Biden a reconnu le massacre d'Arméniens qui s'est passé au début du siècle dernier mais refuse d'employer le mot « génocide ».}
  • {Joe Biden a reconnu le génocide arménien, rejoignant ainsi la Turquie, la France et l'Allemagne qui ont déjà qualifié ainsi le massacre de 1915.}
  • Joe Biden a reconnu le génocide arménien, devenant le premier président américain à désigner de cette façon le massacre qui a eu lieu il y a un peu plus de 100 ans.
nbOk élément(s) correctement sélectionné(s)
nbKo élément(s) sélectionné(s) en trop
nb élément(s) restant à sélectionner

Attention

Un seul des trois résumés correspond bien au reportage.
Relisez les phrases et modifiez votre réponse.

Bravo

Vous avez compris le thème du reportage.
Passez au deuxième exercice pour savoir comment réagissent les différents partis.
Relisez le bon résumé.
Puis, passez au deuxième exercice pour savoir comment réagissent les différents partis.
Conception : Catherine Minala, Alliance française de Bruxelles-Europe
Publié le 30/04/2021
Voix off
Joe Biden entre par la grande porte dans l’histoire du peuple arménien. Pour la première fois depuis 106 ans, un président américain utilise le mot génocide pour qualifier les massacres de 1915. À Erevan, la capitale arménienne, cette reconnaissance a été accueillie avec joie, même si elle s’est fait attendre.  
Femme interviewée
Ça fait des années qu’on attend cela, on le voulait avant Biden. On a eu beaucoup de promesses de Trump et d’autres, et on a attendu. Je pense que la Turquie aura peur maintenant car tous les pays vont commencer à le reconnaître.  
Voix off
Pour le ménager, Biden avait prévenu le président turc de sa déclaration. Enfermée dans le négationnisme depuis 1923, la Turquie d’Erdogan perpétue la tradition de celle d’Atatürk en refusant de reconnaître tout génocide, en parlant au mieux de massacres. Le porte-parole d’Erdogan a condamné la déclaration américaine.  
Ibrahim Kalin, porte-parole du président turc
Tout d’abord la déclaration du président américain est très malheureuse, injuste. Nous la rejetons complètement, la condamnons. Elle n’est pas étayée par des faits historiques, elle n’a aucune base juridique et politiquement parlant, c’est une déclaration irresponsable et non constructive.  
Voix off
La reconnaissance du génocide arménien aurait aller de soi, surtout après 1945 et la Shoah. Tout a basculé quand la Turquie a adhéré à l’OTAN en 1952 et que l’Arménie a été intégrée au bloc soviétique. Pour les Américains, plus question de reconnaissance car la Turquie est un allié trop précieux pour lutter contre le communisme. Après la chute du mur de Berlin, rien ne bouge car la Turquie avec sa base américaine d’Incirlik est trop importante pour les États-Unis. Peu à peu le nationalisme exacerbé d’Erdogan, ses violations des droits de l’homme et les persécutions des Kurdes en Turquie et en Syrie vont changer la donne. La Turquie est devenue un allié encombrant et de moins en moins fiable. Après la France en 2001, l’Allemagne en 2016, l’Amérique vient de rejoindre le peloton des 29 pays à regarder l’Histoire en face en parlant du génocide arménien. 

Vous aimerez peut-être