Diplôme de français des relations internationales B1 Intermédiaire

Quand une ressource naturelle est prise en otage

En quoi l’eau représente-t-elle un enjeu géopolitique important en Irak ?
Écoutez le document et dites si les informations suivantes, qui sont toutes vraies, sont données ou non données dans la chronique.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
FRI-Decryptage-140702-Irak-ConqueteEau-Video
L’Euphrate et le Tigre, qui traversent l’Irak, relient le pays à la Turquie, au Kurdistan et à la Syrie.
L’eau joue un rôle important dans la région depuis la Mésopotamie antique.
Aujourd’hui, les djihadistes détiennent 60 % de l’électricité produite en Irak.
Les djihadistes détiennent 60 % du blé cultivé en Irak.
La rareté de l'eau augmente l'importance de l'enjeu stratégique.
Les villes qui ont subi le plus de frappes aériennes sont proches des barrages.
Les djihadistes détruisent aussi les infrastructures d’acheminement d’eau.
L’instrumentalisation politique de l’eau n’est pas un phénomène nouveau.

nbOk élément(s) correctement placé(s) sur nb

Attention

Relisez les différentes propositions avant d’écouter une nouvelle fois la chronique. Ne cherchez pas nécessairement à toutes les classer en une fois : faites des pauses pour répondre plus facilement.

Bravo

Vous avez parfaitement compris en quoi l’eau est un enjeu stratégique important dans cette région.
Pour compléter ces informations, descendez au milieu de la page de cet article et observez la carte.
Passez maintenant à l’activité suivante pour décrypter la carte présentée par Slimane Zeghidour.
Cette activité vous permet de mieux comprendre l’enjeu géopolitique que représentent le Tigre et l’Euphrate.
Lisez attentivement la solution.
Pour compléter ces informations, descendez au milieu de la page de cet article et observez la carte.
Faites ensuite l’activité suivante pour décrypter la carte présentée par Slimane Zeghidour.
Conception : Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française
Publié le 26/10/2015 - Modifié le 12/01/2017
Mohamed Kaci, journaliste
Slimane Zeghidour, bonsoir.
Slimane Zeghidour, éditorialiste
Bonsoir.
Mohamed Kaci, journaliste
Les Djihadistes veulent aussi mettre la main sur une autre ressource stratégique ; il s’agit de l’eau.
Slimane Zeghidouréditorialiste
Et qui est encore plus vitale. On va voir sur une carte, Mohamed. Regardez : il y a les deux fleuves : l’Euphrate à gauche et le Tigre à droite qui viennent de la Turquie. L’Euphrate traverse la Syrie et entre en Irak, et le Tigre entre en Irak par le Kurdistan. Depuis la Mésopotamie antique, ce sont les deux mamelles agricoles et aquifères de l’Irak. Or, si vous regardez la tache orange, c’est l’État islamique. Regardez bien comment les deux principaux barrages de Syrie sur l’Euphrate et comment les quatre principaux barrages de l’Irak sont entre les mains, déjà, de l’État islamique. Et ça, c’est une stratégie qui a été calculée, car, non seulement il y a 80 % de l’eau de l’Irak, mais aussi 60 % de l’électricité qui se produit en Irak est entre leurs mains, et même la récolte du blé : 60 % du blé irakien est cultivé – il est en train d’être récolté en ce moment – sous le contrôle de l’État islamique. Donc l’État islamique, en tenant les robinets de l’eau, peut étrangler Bagdad et tout le Sud chiite de l’Irak. Jamais dans l’histoire de la Mésopotamie depuis les Sumériens, un groupe n’a tenu à sa merci, en contrôlant l’eau, avec une telle exclusivité.  
Mohamed Kaci, journaliste
Slimane Zeghidour, merci pour ce décryptage sur la Syrie et l’Irak.
 

Vous aimerez peut-être