Diplôme de français des relations internationales B1 Intermédiaire

Processus démocratique, le cas de l'Afrique centrale

Sur le plateau de l’émission « Et si vous me disiez toute la vérité », la journaliste Denise Époté reçoit Sylvie Aboa Bradwell, directrice de la société de développement personnel Medzan Training, pour parler du processus démocratique en Afrique centrale.
Écoutez la vidéo et cliquez sur les mots liés au thème de la politique que vous avez entendus.
FRI-EtSi-ProcessusDemocratique-AfriqueCentrale-Video

une élite [;] {un habitant} [;] la population [;] le peuple
un politicien [;] un dictateur [;] {un ministre}
{une nation} [;] un pays [;] une société [;] un État
un système [;] {une organisation} [;] un régime
présidentiel [;] parlementaire [;] {monarchique} [;] démocratique
Murielle Bidault, CAVILAM - Alliance française avec la CCI Paris Île-de-France
nbOk élément(s) correctement sélectionné(s)
nbKo élément(s) sélectionné(s) en trop
nb élément(s) restant à sélectionner

Attention

N’hésitez pas à faire des pauses dans votre écoute pour pouvoir sélectionner les bons mots !
Pour vous aider, dans chaque ligne, seul un mot n'est pas dans le commentaire.

Bravo

Maintenant que vous avez retrouvé les mots clés du reportage, vous pouvez consulter le traducteur mulilingue Alexandria pour vérifier leur sens si vous ne les connaissez pas tous.
Continuez avec l’activité suivante pour découvrir l'opinion de Sylvie Aboa Bradwell sur la politique en Afrique centrale.
Pensez à consulter le traducteur multilingue Alexandria pour vérifier le sens des mots clés du reportage.
Continuez avec l’activité suivante pour découvrir l'opinion de Sylvie Aboa Bradwell sur la politique en Afrique centrale.
Denise Époté, présentatrice
Il y a une faillite des élites africaines selon vous ?
Sylvie Aboa Bradwell, directrice Medzan Training
Oui, effectivement madame. Depuis des siècles et des siècles, on s’attèle à exploiter nos populations et non pas à construire nos pays. Et je trouve aussi que nous devons comprendre que nous ne pouvons pas juste dire que, bon…, les exploitateurs(1) sont venus de l’extérieur. Nous aussi, on s’est attelé à exploiter nos peuples et c’est pour ça que vous avec des cas comme les « Panama papers ». Et les Africains sont là-dedans. Tant qu’on ne va pas mettre ce que nous produisons au service de nos peuples et de nos pays, on ne va pas progresser. Et je vais dire quelque chose qui va surprendre vos téléspectateurs mais c’est que, en fait, les systèmes et les politiciens reflètent souvent les sociétés. Et je trouve qu’on a les dictateurs qu’on mérite en Afrique centrale.
Denise Époté, présentatrice
Alors plusieurs analystes pensent également que le régime présidentiel n’est pas adapté aux États africains. Vaudrait mieux tendre vers un régime parlementaire. Est-ce que vous partagez cette analyse ?
Sylvie Aboa Bradwell, directrice Medzan Training
Je suis d’accord avec cela parce que, en fait, le problème du régime parlementaire c’est que il n’est pas adapté aux sociétés avec les différences culturelles et les différentes…
Denise Époté, présentatrice
Le régime présidentiel vous voulez dire ?
Sylvie Aboa Bradwell, directrice Medzan Training
Oui le régime présidentiel, pardon, n’est pas adapté aux réalités de nos pays où il y a des différences ethniques, des différences religieuses. Le système parlementaire permet une représentation beaucoup plus vaste et c’est un système qu’on devrait adopter parce que c’est même plus adapté à l’Afrique, qui voyez-vous, est à la base démocratique. L’Afrique est démocratique.
 
(1) les exploiteurs

Vous aimerez peut-être