Diplôme de français des relations internationales B1 Intermédiaire

Le(s) temps de la diplomatie

L’émission « Internationales » reçoit Pierre Vimont, une figure de la diplomatie qui a exercé plusieurs fonctions dans sa carrière.
Regardez l’extrait et identifiez les sujets abordés puis indiquez pour quelle raison Pierre Vimont peut s'exprimer légitimement sur le sujet.
FRI-Internationales-Vimont-B1-Video

[1. Dans cet extrait, il est question... :]
[•] {de politique française} [-] de politique européenne [-] {de politique mondiale}
[•] d’immigration [-] {de santé} [-] {de travail}
[•] {d'uniformité de points de vue} [-] de divergence de points de vue [(dans les opinions publiques)]

[2. Si Pierre Vimont est à même de s’exprimer sur ces questions, c’est en qualité d’ancien :]
[•] {Directeur de la coopération scientifique et technique au Ministère des Affaires étrangères}
[•] {Ambassadeur de France aux États-Unis}
[•] secrétaire général exécutif du Service européen pour l'action extérieure
Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française, avec la CCI Paris Île-de-France
nbOk élément(s) correctement sélectionné(s)
nbKo élément(s) sélectionné(s) en trop
nb élément(s) restant à sélectionner

Attention

Relisez les différentes propositions avant de regarder à nouveau l’extrait.
Attention, pour choisir la dernière réponse, vous devez tenir compte de ce qui est dit plus que de la fonction qui s'inscrit sous le nom de Pierre Vimont.

Bravo

Vous avez compris le sujet de cet extrait et la raison pour laquelle Pierre Vimont a été invité.
Faites l’activité suivante pour mieux comprendre la situation et le rapport entre Europe et immigration.
Cette activité est une première étape dans la compréhension du document. Elle vous permet d’identifier le sujet de l’extrait : la ou les réponse(s) de l’Europe face à la crise des migrants. En tant qu’ancien représentant du Président du Conseil européen à la Conférence sur l’immigration illégale, Pierre Vimont est très bien placé pour répondre aux questions des journalistes.
Lisez la correction puis faites l’activité suivante pour mieux comprendre la situation et le rapport entre Europe et immigration.
Philippe Dessaint, journaliste TV5MONDE
Pierre Vimont, lorsque l’on regarde les images de ce dossier donc sur la réponse de l’Union européenne à cette migration massive, on constate qu’il n’y a pas justement de réponse des 28. Chaque État membre, au fond, a sa propre politique, que ce soit la Hongrie et ses barbelés ou l’Allemagne qui accueillait. Qu’est-ce que… quelle est la réponse de l’Europe pour vous, celle dont vous étiez en charge, ou quelle vous semble être la réponse la plus pertinente ?

Pierre Vimont, ambassadeur de France
D’abord merci de m’avoir invité.

Philippe Dessaint, journaliste TV5MONDE [en off]
On est heureux de vous recevoir.

Pierre Vimont, ambassadeur de France
Et je crois que la réponse de l’Europe comme toujours elle est lente, elle est laborieuse. L’Europe n’anticipe pas suffisamment les crises qu’elle affronte. Il lui faut du temps. Mais peu à peu s’ébauche quelque chose qui commence à ressembler à une politique de l’immigration. Et c’est un peu ce que disait votre reportage qui soulignait les différents points qui sont sur lequel1 actuellement l’Europe travaille : contrôle aux frontières, renforcement du contrôle aux frontières, les fameux hot spots, les centres d’accueil – il n’y en a que deux, il en faudrait beaucoup plus – etc. Tout ça, c’est vrai, mais les choses avancent. Après avoir un peu tâtonné, les États membres ont à peu près compris les points sur lequel2 il fallait qu’ils travaillent et commencent à le faire. Et il faut comprendre que ça prend du temps. Dans votre reportage vous disiez – et c’est vrai d’ailleurs – que l’Europe n’avait pas encore pris de décision sur les gardes-frontières, mais les garde-frontières, c’est une proposition de la Commission qui a été faite mardi dernier . C’est une proposition que le Conseil européen a regardée, a fait, a donné un premier avis. Il faut maintenant aller dans le détail. Il faut que le Parlement donne son avis et ça va prendre du temps. 

Philippe Dessaint, journaliste TV5MONDE
Oui, mais il y a une urgence puisque 4000 personnes arrivent quotidiennement. 

Pierre Vimont, ambassadeur de France
Bien sûr.

Philippe Dessaint, journaliste TV5MONDE
Encore des naufrages et des noyés cette nuit. C’est cette différence de perception dans les opinions publiques entre l’urgence absolue et cette Europe diplomatique et politique qui prend son temps, sur plusieurs mois.

Pierre Vimont, ambassadeur de France
Oui, mais c’est parce que l’Europe, elle a des règles. Elle a des règles de droit et il faut qu’elle les applique et que ce qui se passe c’est qu’en face, on a une crise qui est une crise d’une dimension et d’une ampleur qu’on n’a jamais vues. Quand on dit il y a, il y aura à la fin de l’année plus d’un million de réfugiés et d’immigrés qui se seront présentés aux portes de l’Europe, ce qu’il faut voir c’est qu’en réalité, l’essentiel de ce million est arrivé dans les six derniers mois, depuis l’été. C’est des proportions, ces 4000 à 6000 personnes qui frappent aux portes de l’Europe chaque jour, c’est des proportions qui aucune, aucune, aucun État membre ne peut régler comme ça. Et donc vous avez l’opposition entre un temps court, la pression qui est là, et le temps long qui est généralement celui de l’Europe. Et il faut arriver à trouver un compromis entre les deux.


1et : forme correcte : "les points sur lesquels..."

Vous aimerez peut-être