Diplôme de français des relations internationales B1 Intermédiaire

Les Haut-parleurs  : comment interpeller sur un problème d'environnement

La collection « Les Hauts parleurs » donne la parole à de jeunes francophones du monde entier. Dans cette émission, Mr Xuman pose son regard sur un problème qui le touche.
Regardez le document et identifiez les éléments vus. Caractérisez ensuite l’émission.
Ne vous inquiétez pas si vous n’entendez rien ; c’est tout à fait normal. Concentrez-vous sur les images et les informations écrites.
FRI-HautParleurs-Senegal1-B1-VideoSansSon

[Qu'avez-vous vu ?]
  • une usine [–] {un supermarché} [–] une décharge publique [–] {un bidonville}
  • des bouteilles en plastique [–] un camion poubelle [–] des bidons plastiques cassés [–] {de vieux appareils électroménagers}
  • une personne qui cherche quelque chose [–] {une personne qui jette des ordures} [–] {un industriel} [–] un homme habillé de plastique
  • {des statistiques} [–] {des Unes de journaux} [–] une infographie
[Que pouvez-vous dire de l’émission ?]
  • [C'est…] un journal télévisé [–] {un court métrage} [–] {un spot publicitaire}[.]
  • [Elle a pour thème…] {le recyclage des déchets ménagers} [–] le danger des sacs plastiques [–] {la pollution atmosphérique}[.]
Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française, avec la CCI Paris Île-de-France
nbOk élément(s) correctement sélectionné(s)
nbKo élément(s) sélectionné(s) en trop
nb élément(s) restant à sélectionner

Attention

Si vous ne comprenez pas certains mots, double-cliquez dessus pour ouvrir le dictionnaire et obtenir leur définition.

Bravo

Vous avez parfaitement repéré les informations visuelles et caractérisé l’émission.
Faites l’activité suivante pour écouter le JT de Mr Xuman et comprendre les dangers des sacs plastiques.
Cette activité est une première étape dans la compréhension du document. Elle vous permet d’identifier l’émission et son sujet.
Lisez la correction puis faites l’activité suivante pour écouter le JT de Mr Xuman et comprendre les dangers des sacs plastiques.
Mr Xuman, journaliste-rappeur
Bonjour ! Waouh ! Bienvenue, installez-vous, on a des nouvelles pour vous.
Y a de bonnes, y a de mauvaises, mais y a des nouvelles pour vous.
Bienvenue, installez-vous, on a des nouvelles pour vous.
Y a de bonnes, y a de mauvaises, mais y a des nouvelles pour vous.
L’histoire de l’humanité s’écrit avec plein de ratures.
Surtout le chapitre concernant nos rapports avec la nature.
La pollution est devenue notre seconde nature.
À ce rythme l’air pur sera plus précieux que l’or pur.
Cela dit : faisons un diagnostic de cette écologique maladie.
Dans le quotidien du Sénégalais comment cela se traduit ?
Nous sommes allés à sa rencontre constater comment il le vit.
Et aussi, lui demander son avis.

Sénégalais interviewé
Le sac plastique ? Un cancer nécessaire.
Il est partout, il est pratique.
Il est gratuit ou pas cher
À la boutique, chez le boucher, au marché ou même à la pharmacie.
Avec un sourire on vous l’offre avec un petit « merci ».

Mr Xuman, journaliste-rappeur
Le Sénégal utilise 5 millions de sachets quotidiennement,
Équivalant à 128 milliards de sachets par an.
En croissance exponentielle annuelle de 7%,
Le plastique est un poison. Tout le monde le sait pourtant.
Pire que le criquet pèlerin, il est envahissant,
Il défigure la nature en l’enlaidissant,
Se multiplie comme la vermine, très résistant
Pour disparaître complètement, il met 400 ans.
Sans parler du bétail et du troupeau qu’il tue,
Des canalisations et des cours d’eau qu’il obstrue
Mais y a de l’espoir, on peut encore changer,
Il faut appliquer les 3 R : réduire, réutiliser et recycler.
Comme en Côte d’Ivoire, au Mali ou en Mauritanie,
Au Sénégal depuis avril les sacs plastiques fins sont interdits.
Interdits à la production, à la vente, à la distribution.
Amen, c’est le début de la solution !

Vous aimerez peut-être