Coup de pouce pour la planète B1 Intermédiaire

Le « Coup de presse » et le « Carton rouge » du 08 mars 2014 (Les climatosceptiques)

Le « coup de presse » est la première partie de l’émission Coup de pouce pour la planète.
Regardez l’extrait et choisissez la bonne réponse pour chaque question.
Cochez la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice

CoupDePouce-Climatosceptiques-CoupPresse-Video
Selon ce « Coup de presse » l’urine humaine représente...
un bienfait pour l’agriculture.
une menace pour l’agriculture.
Car, comme les engrais pour les cultures, elle contient...
du phosphore.
de l’azote.
du potassium.
Dans ce « Coup de presse », il est question...
d’interdire l’exploitation de mines.
d’autoriser l’exploitation de mines.
d’interdire la pêche du saumon sauvage.
Pour obtenir cette décision, les opposants se seront battus pendant...
3 ans.
7 ans.
13 ans.
On apprend ici que chaque alpiniste devra désormais redescendre...
8 kilos de déchets en plus des siens.
6 kilos de déchets en plus des siens.
10 kilos de déchets en plus des siens.
Désormais, ceux qui ne redescendront pas leur quota de déchets...
auront affaire à la justice népalaise.
devront payer une lourde amende.
n'auront plus le droit de séjourner au Népal.

nbOk réponse(s) correcte(s) sur nb

Attention

Il y a deux informations par sujet du « Coup de presse ».
Relisez-les avant de regarder à nouveau l'extrait.
N'hésitez pas à marquer des pauses.

Bravo

Cette activité vous permet de comprendre pourquoi on parle d'un « label "pipiologique" », pourquoi « le saumon vaut de l'or » et pourquoi et comment « l'Everest sera (peut-être) bientôt propre ».
Lisez la solution et poursuivez votre découverte de l'émission avec l'activité suivante.
Conception : Hélène Emile, CAVILAM - Alliance française
Publié le 28/01/2015 - Modifié le 12/11/2018
David Délos, présentateur
Coup de pouce pour la planète, c’est parti. Bienvenue dans le magazine 100 % développement durable. Et comme d’habitude on commence ces 5 minutes d’infos vertes avec le « Coup de presse ». La parole à Mylène Girardeau qui nous raconte cette victoire du saumon sauvage contre le lobby des mines, qui nous explique comment les alpinistes se transforment en éboueurs dans l’Everest. Mais d’abord : faites pipi ; c’est pour la bonne cause.
Mylène Girardeau, journaliste en voix off
À quand un label « pipiologique » ? – L’avenir est dans le pipi, ce sont les chercheurs qui le disent. La planète sera bientôt en panne sèche de phosphore, une molécule utilisée pour les engrais des cultures. Mais pas de problème car notre urine contient elle-aussi du phosphore. Elle ne coûte rien et améliore les rendements agricoles. Les 500 litres de pipi annuels d’un villageois peuvent à eux-seuls fertiliser 400 mètres carrés de culture.
Alaska : le saumon vaut de l’or – C’est assez rare pour le souligner. Les autorités américaines veulent interdire un vaste projet d’exploitation de mines de cuivre et d’or en Alaska. Il s’agit d’éviter la pollution de la plus grande zone de pêche de saumon sauvage du monde. Peut-être une victoire pour les autochtones, les pêcheries et les écologistes mobilisés depuis trois ans contre le projet.
L’Everest bientôt propre ? – Escalader l’Everest et redescendre avec 8 kilos de déchets en plus des siens. C’est désormais la mission des alpinistes qui partent à l’assaut du « toit du monde », sans quoi ils seront poursuivis en justice. L’objectif du gouvernement népalais est simple : nettoyer les pentes du sommet devenues une véritable poubelle au fil du temps et des expéditions.
[...]
David Délos, présentateur
« Carton rouge » cette semaine à Rex Tillerson. Pourtant, ce Texan de 61 ans a tout pour plaire : il est en pointe dans le combat des citoyens de Bartonville qui refusent la construction d’un château d’eau destiné à alimenter des puits d’extraction de gaz de schiste. Sauf que Rex Tillerson, c’est accessoirement le patron d’Exxon Mobil, le plus grand groupe pétrolier au monde. Un patron qui investit plus de 30 milliards de dollars dans l’extraction du gaz de schiste. C’est certainement en connaissance de cause qu’il refuse que ça se passe dans son ranch. « Coup de chapeau » pour finir à Global Soap Project. Cette société s’est donné pour mission de recycler les savonnettes d’hôtel. Vous savez : tous ces petits savons qui ne sont jamais entièrement utilisés. Eh bien Global Soap Project les récupère pour en faire de plus gros savons qui sont distribués dans des pays qui en manquent. Et ça n’a rien d’anecdotique quand on sait que deux millions d’enfants meurent chaque année de maladies liées au manque d’hygiène. Et c’est la fin de ce Coup de pouce pour la planète. Merci de l’avoir suivi. Nous, on se retrouve la semaine prochaine mais on vous attend sur les réseaux sociaux alors rejoignez-nous sur notre page Facebook par exemple. D’ici à la semaine prochaine donc, prenez soin de la planète, elle le mérite !
 

Vous aimerez peut-être