Diplôme de français des relations internationales B1 Intermédiaire

La Communauté du Pacifique mobilisée contre le changement climatique

Cette interview est dense : elle contient beaucoup d'informations sur la Communauté du Pacifique, sur Cameron Diver et sur le changement climatique dans le Pacifique.
Regardez la vidéo et dites si les phrases ci-dessous sont une « info » (vraie) ou une « infox » (fausse).
Choisissez la réponse dans le menu déroulant Help on how to respond the exercice
FRI-B1-64-CommunautePacifique-video
La Communauté du Pacifique
Cette organisation internationale est basée en Nouvelle-Calédonie. Info|Infox
L'association ne s'occupe que de questions liées au climat. Infox|Info
Elle a été fondée après la Deuxième Guerre mondiale. Info|Infox
Elle compte 26 États-membres, dont la France et de nombreuses îles du Pacifique. Info|Infox

Cameron Diver
Il est présent à Paris pour une réunion avec des responsables français au sujet du climat. Info|Infox
C'est le directeur général adjoint de la Communauté du Pacifique. Info|Infox
Le français et l'anglais sont ses deux langues maternelles. Infox|Info

Le changement climatique
Il menace la survie de la faune (les animaux) locale. Info|Infox
Le risque principal pour les habitants est celui des cyclones. Infox|Info

nbOk réponse(s) correcte(s) sur nb

Attention

Pour chaque thème, les informations à vérifier suivent l'ordre de la vidéo.

Bravo

Comme nous l'explique Cameron Diver, la Communauté du Pacifique est très engagée dans les questions liées au climat. Pour en savoir plus à ce sujet, faites l'exercice 3.

Corrigé des phrases fausses :
Le français et l'anglais sont ses deux langues maternelles. → [Le français] est une langue que j’ai apprise.
Cette association ne s'occupe que de questions liées au climat. → Changement climatique, biodiversité, droits humains ou encore Francophonie [...] faciliter la coopération régionale pour améliorer le bien-être des populations du Pacifique.
Le risque principal pour les habitants est celui des cyclones. → Il y a des menaces qui pèsent sur la sécurité alimentaire des populations, sur les côtes avec l’érosion ou l’élévation du niveau de la mer. Il y a bien sûr des questions liées aux sécheresses.
Comme nous l'explique Cameron Diver, la Communauté du Pacifique est très engagée dans les questions liées au climat. Pour en savoir plus à ce sujet, faites l'exercice 3.

Corrigé des phrases fausses :
Le français et l'anglais sont ses deux langues maternelles. → [Le français] est une langue que j’ai apprise.
Cette association ne s'occupe que de questions liées au climat. → Changement climatique, biodiversité, droits humains ou encore Francophonie [...] faciliter la coopération régionale pour améliorer le bien-être des populations du Pacifique.
Le risque principal pour les habitants est celui des cyclones. → Il y a des menaces qui pèsent sur la sécurité alimentaire des populations, sur les côtes avec l’érosion ou l’élévation du niveau de la mer. Il y a bien sûr des questions liées aux sécheresses.
Conception : Rémy Thomas, Alliance française de Bruxelles-Europe avec le Français des affaires, CCI Paris-Île-de-France
Publié le 07/05/2019
Mohamed Kacijournaliste 
Changement climatique, biodiversité, droits humains ou encore Francophonie, la Communauté du Pacifique veut continuer à faire entendre sa voix sur ces dossiers sur la scène internationale. Le directeur général adjoint de cette organisation est le Franco- Néozélandais Cameron Diver, il est notre invité. Bonsoir, soyez le bienvenu sur TV5MMONDE. Vous êtes de passage à Paris, vous sortez d’une réunion avec des responsables français, on va en parler. Mais d’abord, peut-être, quelques mots sur le rôle de votre organisation : elle est née en 1947, son siège se trouve en Nouvelle-Calédonie, territoire d’outre-mer qui appartient à la France. Quel est le rôle de cette organisation ? 
Cameron Diver, directeur général adjoint de la Communauté du Pacifique
Lorsque la Communauté du Pacifique a été créée par ses États membres juste dans l’après-Deuxième Guerre mondiale, l’objectif était de faciliter la coopération régionale pour améliorer le bien-être des populations du Pacifique. Aujourd’hui, avec le temps, le langage change, mais la mission reste la même, c’est-à-dire œuvrer à travers le développement durable pour améliorer la vie des populations des pays et territoires du Pacifique insulaire.
Mohamed Kacijournaliste 
Combien d’États membres ? 
Cameron Diverdirecteur général adjoint de la Communauté du Pacifique
Nous avons vingt-six États membres aujourd’hui : vingt-deux pays et territoires insulaires du Pacifique et les quatre États membres fondateurs restants : l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la France et les États-Unis.
Mohamed Kacijournaliste 
Alors, vous sortez donc de cette réunion avec des responsables français, de quoi avez-vous parlé ?
Cameron Diverdirecteur général adjoint de la Communauté du Pacifique
Nous avons parlé pas mal de changement climatique, bien sûr, parce que c’est une menace absolument immédiate pour la vie des populations…
Mohamed Kacijournaliste 
C’est quoi ces menaces, d’ailleurs, dites-nous ? On sait que le corail est menacé notamment…
Cameron Diverdirecteur général adjoint de la Communauté du Pacifique
Absolument, mais au-delà de ça, il y a des menaces qui pèsent sur la sécurité alimentaire des populations, sur les stocks de poissons, sur les côtes avec l’érosion ou l’élévation du niveau de la mer. Il y a bien sûr des questions liées aux sécheresses qui peuvent également être induites par le changement climatique et, bien sûr, les événements climatiques extrêmes comme les cyclones qui, comme vous le savez peut-être, frappent assez durement certains des pays de la région.
Mohamed Kacijournaliste 
Donc, l’écologie essentiellement avec les responsables français. Quel est votre grand défi d’ailleurs en la matière ? Est-ce que vous menez des projets ?
Cameron Diverdirecteur général adjoint de la Communauté du Pacifique
Absolument, nous menons beaucoup de projets, que ce soit avec l’appui de la France, de l’Union européenne, Australie, Nouvelle-Zélande, d’autres bailleurs de fonds, justement, par exemple, pour mieux aider, préparer les pays de la zone à l’adaptation au changement climatique. On mène des actions d’atténuation des effets du changement climatique également. On protège la biodiversité que ce soit terrestre ou marine à travers un certain nombre d’actions et on essaye, quand cela est possible, de promouvoir des solutions basées sur la nature pour justement utiliser comme une force de levier la richesse naturelle qui existe en Océanie, comme une solution ou l’une des solutions au défi du développement durable, et en particulier du changement climatique.
Mohamed Kacijournaliste 
Et vous êtes aussi un vecteur pour l’économie avec notamment le concours de chocolat des Fidji, qui inaugure la relance du secteur du cacao sur les îles Fidji. Très court, s’il vous plait, Cameron Diver, quel est votre rapport à la langue française ?
Cameron Diverdirecteur général adjoint de la Communauté du Pacifique
Écoutez, c’est un rapport… La langue française fait partie de moi, de mon identité aujourd’hui. C’est une langue que j’ai apprise, bien sûr, je ne suis pas né avec, mais, aujourd’hui, je pense que c’est une ouverture sur le monde, une fenêtre sur la culture et, bien sûr, quelque chose qui permet de véhiculer un certain nombre de messages, au-delà de l’anglais, dans cette belle langue de Molière qui est parlée par des millions de personnes autour du monde. 
Mohamed Kacijournaliste 
Et la Communauté du Pacifique est bilingue…
Cameron Diverdirecteur général adjoint de la Communauté du Pacifique
Absolument !
Mohamed Kacijournaliste 
Elle est à la fois anglophone et francophone… 
Cameron Diverdirecteur général adjoint de la Communauté du Pacifique
Tout à fait !
Mohamed Kaci, journaliste 
Merci beaucoup Cameron Diver d’avoir répondu à nos questions sur TV5MONDE.

Vous aimerez peut-être