Shamengo B1 Intermédiaire

France : du déchet à l’œuvre d’art

Pour terminer, identifiez les objectifs du projet Clean Art Planet.
Écoutez la vidéo et retrouvez les mots ou expressions entendus. Attention à la forme des verbes.
Écrivez la ou les bonnes réponses dans les cases Help on how to respond the exercice
Shamengo-CleanArtPlanet-video
  • Ce collectif d’artistes utilise les déchets rejetés par la mer dans leurs œuvres pour sensibiliser (= rendre réceptif à quelque chose) l’opinion publique à la défense de l’environnement. 
  • D’après Gilles, il fallait pousser un cri (= alerter), parce qu’à certains endroits, il y a 2 mètres d’épaisseur de déchets. Il faut amener (= accompagner, guider) le regard des amateurs d’art sur le problème de la pollution.
  • Selon Charlie, ce n’est pas facile de communiquer (= faire de la publicité) sur le fait que des bouts de plastique sont mangés par les poissons. Il faut montrer ces déchets en les matérialisant artistiquement. 
  • Pour Thierry, ses photographies doivent déclencher (= provoquer) une réflexion. 
  • Le but du projet est d’arriver à la source du problème et d’ éduquer (= donner une éducation) les gens pour qu’ils arrêtent de jeter (= laisser par terre).
nbOk1 mot(s) correctement orthographié(s)
nbOk2 mot(s) mal accentué(s)
nbKo mot(s) à corriger

Attention

Pour vous aider, vous pouvez regarder la vidéo avec les sous-titres (en cliquant sur « cc ») ou consulter la transcription.

Bravo

Vous avez bien repéré et compris les verbes importants du reportage.
Rédigez des phrases en utilisant ces nouveaux mots dans un autre contexte pour mieux les mémoriser.

Regardez le reportage qui présente une exposition réalisée par le collectif Clean Art Planet.


Lisez la correction pour mieux comprendre les verbes importants du reportage.
Rédigez des phrases en utilisant ces nouveaux mots pour mieux les mémoriser.

Regardez le reportage qui présente une exposition réalisée par le collectif Clean Art Planet.
Conception : Marjolaine Pierré, CAVILAM - Alliance Française
Publié le 08/12/2020 - Modifié le 09/12/2020
Voix off
Gilles, Thierry, Charlie, créateurs de Clean Art Planet, Paris, France. Voici un tout petit échantillon des objets ramassés par ces trois amis, sur les plages pendant leurs vacances en Corse.
Gilles Cenazandotti, co-créateur de Clean Art Planet
Il fallait pousser un cri parce que ça, il y a certains endroits il y en a quand même deux mètres d’épaisseur.
Voix off
Ce trio crée alors Clean Art Planet, un collectif d’artistes utilisant dans leurs œuvres les déchets rejetés par la mer, pour sensibiliser l’opinion publique à la défense de l’environnement.
Gilles Cenazandotti, co-créateur de Clean Art Planet
Voyez, on fait notre shopping ici. On récupère tout ce qui peut avoir un sens.
Voix off
Pour ce collectif, un seul mot d’ordre : travailler à sa guise cette matière première. Gilles est plasticien, les objets qu’il ramasse sont triés par couleur avant d’être collés sur des plaques pour devenir des tableaux.
Gilles Cenazandotti, créateur de Clean Art Planet
C’est une façon un peu vache, on dira, d’amener le regard de tous ceux qui ne regardent que l’art sur la pollution.
Voix off
Charlie est réalisateur. Les objets qu’il ramasse sont grossis et revisités en 3D.
Charlie Sansonetti, co-créateur de Clean Art Planet
De parler de petits bouts de plastique qui iraient se retrouver bouffés par des poissons, c’est pas facile de communiquer là-dessus. Nous, on trouve une sorte de raccourci en montrant des choses et en les matérialisant artistiquement.
Voix off
Quant à Thierry, photographe, il collectionne les objets ramassés sous forme de clichés.
Thierry Ledé, co-créateur de Clean Art Planet
Rien que des briquets, en dégradé, je dois avoir 300 briquets en dégradé parfait. Faut juste que ça puisse être regardé, sans exprimer le dégoût, juste pour déclencher la réflexion.
Gilles Cenazandotti, co-créateur de Clean Art Planet
Le but, c’est d’arriver à la source du problème et d’éduquer les gens pour qu’ils arrêtent de jeter.
Voix off
En attendant, Clean Art Planet vous invite à rejoindre leur collectif. Avis à toutes les familles et les artistes en herbe du monde entier.

Vous aimerez peut-être