Geopolitis B1 Intermédiaire

Femmes au pouvoir : où est la réalité ?

Classez ces phrases sur le thème de l'égalité hommes-femmes selon qu'elles expriment une cause ou une conséquence.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
Geopolitis-FemmesPouvoir-video
CAUSE
Au Rwanda c'est la quasi-parité, car il y a 48,8 % de femmes au Parlement.
Lamartine ne pourrait écrire de telles opinions sur les femmes, parce qu'aujourd'hui de tels propos pourraient conduire à un procès ! 
En Chine, les femmes ont de plus en plus d'ambition, puisque selon une étude elles sont 2/3 à viser une grande carrière.
CONSÉQUENCE
Dans le monde un homme sur deux est une femme, donc il devrait y avoir autant d'hommes que de femmes chefs d'État ou ministres.
Les femmes sont toujours victimes de violences dans le monde, c'est pourquoi on a crée l'agence ONU Femmes.

nbOk élément(s) correctement placé(s) sur nb

Attention

Les connecteurs de cause et de conséquence sont les éléments en italique.
Consultez l'aide, vous y trouverez un tableau qui récapitule les connecteurs de cause et de conséquence.

Bravo

Félicitations car vous avez fini avec succès ces quatre activités !

Quel est le premier pays à reconnaître le droit des femmes ? Combien de femmes siègent à l'Assemblée Nationale (Parlement) ? Faites ce quiz pour en apprendre plus sur l'égalité hommes-femmes !
Cet exercice vous permettait de réviser l'expression de la cause et de la conséquence.
Notez chaque connecteur et créez d'autres phrases exprimant la cause et la conséquence.
Conception : Émilie Lehr, formatrice labellisée TV5MONDE
Publié le 16/07/2014 - Modifié le 12/01/2017
Bienvenue sur Geopolitis.
 
Dans le monde, un homme sur deux est une femme. Donc, il devrait y avoir autant de femmes que d’hommes chefs d’État, ministres, PDG, capitaines d’industrie, académiciens ou pilotes d’Airbus. Tel n’est pas le cas et ce n’est pas nouveau. Pour autant, il y a du progrès, même si l’égalité et la parité homme-femme restent encore l’exception et non pas la règle.
 
Lamartine, qui ne faisait pas que « rêver au bord du lac » avait écrit sans poésie aucune : « Les femmes qui ont voulu sortir de la vie intérieure pour se hisser sur les tréteaux de la politique ne sont pas des femmes, ce sont des êtres sans sexe qui scandalisent la nature plus encore que la société. » Fin de citation. De nos jours, avec une telle affirmation, il y aurait comme une odeur de procès dans l’air.
 
Oublions Lamartine. Où en est-on dans le grand chapitre de l’égalité des sexes ? Geopolitis porte son regard de décryptage sur ces femmes de pouvoir et – ce ne sont pas forcément les mêmes -, ces femmes au pouvoir.
 
Bien sûr, il y a Indira Gandhi, ou Hillary Clinton, on se souvient de Marie Curie et de Coco Chanel, on sait que le Brésil a élu Dilma Roussef, et que l’Allemagne est dirigée d’une main de fer par Angela Merkel. Autant de noms célèbres, de figures emblématiques, mais qui cachent une réalité quotidienne moins chargée de gloire. Car le sort des femmes dans le monde se mesure à l’aune de statistiques parfois cruelles et de rapports souvent alarmants.
 
Ici à Genève, aux Nations Unies, on rappelle qu’on vient de créer le 1er janvier dernier une nouvelle agence ONU Femmes confiée à l’ex-présidente du Chili, Michelle Bachelet. Priorité absolue : lutter contre les violences faites aux femmes dans le monde. Savoir si ces femmes deviendront ensuite chefs d’État viendra plus tard.
 
À Deauville, en France, tous les ans, on organise le Women’s Forum, parfois surnommé le « Davos des femmes ». Un forum réunissant plus de 1200 femmes de 88 pays avec un but : promouvoir la vision des femmes sur les sujets économiques et sociétaux de notre temps. Tiens, on a découvert qu’en France il n’y avait aucune femme à la présidence d’une société du CAC 40…
 
À New York, une étude récente montre que, globalement, aux États-Unis, il y a toujours et encore un différentiel de 20 % entre le salaire des hommes et ceux des femmes. Même statistique à peu près en Suisse. Or, la loi sur l’égalité de salaires aux États-Unis a été signée par le président… Pas Barack Obama ; John Kennedy, c’était en juin 1963.
 
Pendant ce temps, en Chine, de plus en plus de femmes prennent le pouvoir — économique, s’entend. Une étude menée par une université américaine a fait la comparaison entre deux échantillons d’universitaires. À la question : avez-vous l’ambition de faire une grande carrière, 1/3 des Américaines a dit oui, 2/3 des Chinoises ont répondu par l’affirmative.
 
Un dernier pointage : dans quel parlement de quel pays, y a-t-il le plus de femmes ? Et bien, c’est au Rwanda avec une quasi-parité homme-femme : 48,8 % exactement, chiffre de 2007. En Suisse, c’est de l’ordre de 25 % et en France, 20 %.... À croire qu’au Rwanda, on ne lit pas Lamartine ou, en tout cas, pas cet extrait-là.

La cause et la conséquence

Cause-conséquence
cause conséquence emploi
car
parce que
puisque
alors
donc
c'est pourquoi
par conséquent
relie deux phrases
à cause de
grâce à 
  + nom ou pronom

Vous aimerez peut-être