Diplôme de français des relations internationales B1 Intermédiaire

Développement d'un hub régional à Djibouti

Pays situé dans la corne de l'Afrique, Djibouti voit son influence grandir dans la région. Invité de l'émission Et si... vous me disiez toute la vérité, Alexis Mohamed répond aux questions de Denise Époté.
Écoutez l'interview et dites quels sont les différents sujets abordés dans l'extrait.
Cliquez sur la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice
FRI-B1-Etsi-Djibouti-Comesa-video
- Les attentats du 11 septembre 2001.
{- Le marché économique nord-africain.}
- Les armées présentes à Djibouti
{- Le budget de l'armée djiboutienne.}
- Les ressources financières de Djibouti.
- Le port de Djibouti.
- Le marché du Comesa.
nbOk élément(s) correctement sélectionné(s)
nbKo élément(s) sélectionné(s) en trop
nb élément(s) restant à sélectionner

Attention

Réécoutez l'extrait et faites des pauses si nécessaire. Les sujets à retrouver sont dans l'ordre de la vidéo.
Il a y 5 propositions à sélectionner.

Bravo

Vous avez bien repéré les sujets principaux de l'extrait.
Passez à l'exercice 2 pour en savoir plus sur les partenariats militaires de Djibouti.
Lisez la solution pour identifier les sujets principaux de l'extrait.​
Passez à l'exercice 2 pour en savoir plus sur les partenariats militaires de Djibouti.
Conception : Samira El Azzimani, Alliance française de Bruxelles-Europe avec le français des affaires, CCI Paris-Île-de-France
Publié le 03/11/2020
Denise Époté, journaliste
Les attentats du 11 septembre 2001 ont mis en évidence la position stratégique de Djibouti. Neuf ans après, est-ce que le pays a su tirer profit de cette opportunité ?
Alexis Mohamed, chargé de mission auprès de la Présidence de Djibouti
Ben, la preuve, aujourd’hui et c’est vrai, c’est très important que vous ayez vraiment parlé justement de ce qui s’est passé, malheureusement, le 11 septembre.
Il est vrai que suite, justement, à cela, aujourd’hui, nous voyons le nombre de partenaires qui sont très animés par la sécurité à la fois de chez eux et également dans la région sont tous présents, quasiment, aujourd’hui, en république de Djibouti. Notamment, l’avant–dernière venue, la force américaine, qui est actuellement, justement, à Djibouti.
Denise Époté, journaliste
Alors, lorsqu’on est assez courtisé par les grandes puissances, comme les États-Unis, le Japon, et aujourd’hui la Chine, qui après la France et les États-Unis, a installé à Djibouti, sa première base sur le continent africain… Est-ce que les effets de cette, …, de tout cela se font sentir sur le plan économique ?
Alexis Mohamed, chargé de mission auprès de la Présidence de Djibouti
Bien évidemment, bien évidemment, déjà pour ce qui concerne, il est vrai que, les rentes des casernes militaires,…
Denise Époté, journaliste
La manne, hein ?
Alexis Mohamed, chargé de mission auprès de la Présidence de Djibouti
On dirait, on va parler des rentes. Vraiment, une oxygène, en tout cas, pour l’économie justement, du pays. Mais, y a également, en fait, les autres partenaires économiques qui s’installent en plus justement, que de forces militaires parce qu’on a tout le temps l’impression que l’économie djiboutienne, on la résume uniquement à la simple présence, en fait, de nos partenaires, qu’ils soient américains ou français ou autre.
Mais Djibouti a également d’autres rentes et notamment, puisque vous avez bien souligné l’emplacement stratégique de la république de Djibouti et que, comme vous connaissez, par rapport à l’ensemble, également, des investissements que nous venons, aujourd’hui d’injecter justement pour le développement économique du pays.
Denise Époté, journaliste
Alors,
Alexis Mohamed, chargé de mission auprès de la Présidence de Djibouti
Mais l’économie du pays ne se résume pas aux seules rentes.
Denise Époté, journaliste
Aux bases militaires ?
Alexis Mohamed, chargé de mission auprès de la Présidence de Djibouti
Exactement.
Denise Époté, journaliste
Alors, on parle également du port de Djibouti, qui est classé, aujourd’hui, parmi les grands ports conteneurs du continent après Durban, notamment. Mais ça reste la seule vitrine, quand même ?
Alexis Mohamed, chargé de mission auprès de la Présidence de Djibouti
Tout  fait, tout à fait, parce que Djibouti a cette ambition de devenir un hub régional au niveau logistique. C’est une des raisons pour laquelle je ne parlerai pas de risques en matière d’investissement.
Que la république de Djibouti se donne en tous cas tous les moyens, aujourd’hui, pour être également le premier partenaire pour ce qui concerne le commerce parce que juste derrière, et comme vous le savez, nous constituons la porte d’entrée du marché du Comesa (1) qui s’élève à peu près peut-être à plus de 400 et quelques millions, en tout cas, de consommateurs.
C’est un des objectifs, en tout cas, du chef de l’État à imposer la république de Djibouti comme un hub régional, comme vous le savez.
 
 (1) Common Market for Eastern and Southern Africa - Marché commun pour l'Afrique orientale et australe  

Vous aimerez peut-être