Destination Francophonie B1 Intermédiaire

Destination Strasbourg (France)

Comment présenter l'émission Destination Francophonie autrement ? En rappant bien sûr !
Replacez les mots suivants pour former des rimes. 

Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice
DestinationFrancophonie-STRASBOURG-video
♦ « Strasbourg, // c'est la ville où cette semaine // Destination Francophonie vous emmène.
♦ C'est dans ses quartiers // que des passionnés ont développé // une application vraiment bien pensée.
♦ Le français, c'est la classe // avec Pose ton flow dans la classe.
♦ Avant interdit// maintenant le téléphone, c'est permis.
♦ Tu veux te faire plaisir ? // Alors assieds-toi pour écrire// choisis tes musiques // et tour de magie numérique,
c'est toute une communauté // qui t'écoute dans le monde entier.
♦ Allez, partage et appuie sur « publie » // et dis bonjour à la francophonie.
♦ Qu'est-ce que tu attends, // prends ton téléphone // et prépare-toi à de nouvelles aventures francophones ! »

nbOk élément(s) correctement placé(s) sur nb

Attention

Les rimes sont des répétitions de sons identiques à la fin d'une ligne. Par exemple, « émission » rime avec « destinations ».
Pour vous aider, vous devez retrouver des mots qui riment avec : 
- semaine
- quartier (attention, le r ne se prononce pas) et pensée
- permis (attention, le s ne se prononce pas)
- plaisir
- numérique
- entier
- téléphone

Puis prononcez aussi à voix haute les mots à replacer. Essayez encore une fois, vous allez y arriver !

Bravo

Énoncer une leçon en rimes facilite son apprentissage ! Essayez, faites l'expérience : une leçon chantée et rimée se retient mieux.
Continuez à travailler votre prononciation grâce aux ressources de Parlons français c'est facile . 

Lisez à voix haute les paroles de ce rap pour améliorer votre prononciation.
Continuez à travailler votre prononciation grâce aux ressources de Parlons français c'est facile . 
Conception : Émilie Lehr, formatrice labellisée TV5MONDE
Publié le 08/03/2017 - Modifié le 22/07/2020
Voix off

Cette semaine, Destination francophonie vous emmène en France, à Strasbourg, la capitale régionale de l’Alsace. Capitale européenne aussi avec le Conseil de l’Europe et le siège du Parlement européen.

Les nombreux charmes historiques et les canaux de la ville se découvrent à pied et surtout à vélo.

Cette ville frontière avec l’Allemagne est aussi métissée et inventive. C’est dans ses quartiers que des passionnés de francophonie et de technologie ont développé une application mobile pour que des jeunes prennent du plaisir à rapper en langue française, l’application « Pose ton flow ».

 

Ivan Kabacoffprésentateur de l’émission

Bonjour. En France, près de 6 millions de personnes rencontrent des difficultés dans la maîtrise du français. La Délégation générale à la langue française et aux langues de France a alors décidé de soutenir des projets culturels qui favorisent l’accès à la langue française, comme celui de l’application « Pose ton flow ».

 

Le flow, c’est la manière qu’a un rappeur de débiter ses paroles sur un rythme musical. À Strasbourg, l’association Obella a développé une application qui permet en 5 minutes de créer un rap en français. On pose son texte rimé, on choisit ses musiques, on mixe grâce à l’application et vous partagez votre flow francophone dans le monde entier sur les réseaux sociaux. Le français est ainsi à portée de main. C’est ce qu’ont compris les professeurs de français qui voient dans le téléphone, habituellement interdit en classe, un formidable outil d’expression pour les élèves qui adorent le rap. Du travail d’écriture à la publication des textes, l’émulation pour le français est constante. Des éducateurs aussi s’en emparent pour donner la parole aux jeunes et leur permettre une première expérience dans le domaine du numérique dans toutes ses composantes.

 

« Pose ton flow » est déjà téléchargée sur tous les continents et ça marche, regardez.

 

Mas Disbeaux, concepteur de l’application « Pose ton flow », Obella production

L’intérêt pour la maîtrise de la langue française de cette application est le défi qu’on pose aux élèves, si vous voulez vous distinguer dans votre flow, et bien il faut avoir les meilleures rimes, le meilleur vocabulaire, les phrases les plus ciselées, c’est la communauté des poseurs de flow qui va suivre votre travail. Donc le fait d’être bon en français, c’est valorisant pour un jeune parce que son flow sera reconnu par la communauté des poseurs de flow.

 

Samir Boumahres, professeur de lettres et d’histoire au lycée Le Corbusier de Strasbourg

C’est une façon pour eux de s’approprier la langue française. On démystifie le cours de français et la langue parce qu’on sort du cadre purement scolaire, du travail qui va supposer une note, où il faut respecter une structure, faut faire plaisir au professeur. Là c’est vraiment se faire plaisir à soi-même et du coup on va faire plaisir aux autres, et il y a quelque chose de gratifiant par le regard de l’autre.

 

Misha Mnazakanov alias Mishi, rappeur et animateur

C’est un tremplin. On travaille beaucoup avec les jeunes qui sont en difficulté, culturellement ou économiquement. Et, du coup, ce sont des jeunes qui sont la plupart du temps renfermés sur eux-mêmes. Et à travers l’atelier d’écriture, on les ouvre vers d’autres univers, on leur permet de s’exprimer sur ce qu’ils pensent vraiment eux et pas toujours sur les codes qu’on voit tous les jours à la télé.

 

Ivan Kabacoffprésentateur de l’émission

N’hésitez pas à télécharger l’application « Pose ton flow », c’est gratuit. Toutes les informations sont sur notre site. Allez, bonne semaine à tous sur la planète francophone.

Vous aimerez peut-être