C'est ça l'Europe ?! B1 Intermédiaire

Chloé et les réfugiés

Chloé est une jeune citoyenne européenne modèle. Dans ce film d'animation, elle nous parle de réfugiés. Regardez le document et remettez les phrases dans l'ordre de la vidéo.

CCE-Refugies-video


Les réfugiés fuient leur pays.
Chloé a apporté son aide aux réfugiés.
Les réfugiés font face à des drames.
L'Allemagne a tout d'abord accueilli les réfugiés.
Les États de l'Union européenne se sont mis d'accord au sujet des réfugiés.
Chloé et son grand-père semblent désespérés par la situation.
Rémy Thomas, Alliance française de Bruxelles-Europe

Certaines phrases sont correctement ordonnées entre elles et nous les regroupons pour la suite de l'exercice.

Attention

Les images vous aident à retrouver les informations dans le dessin animé.

Bravo

Quels pays sont cités dans cette vidéo et quel est leur rôle ? Passez à l'exercice 2.
Quels pays sont cités dans cette vidéo et quel est leur rôle ? Passez à l'exercice 2.
Ce jour-là, Chloé pleure devant la télévision. Elle ne supporte plus les images de ces gens, arpentant les routes, décidés à tout pour fuir la guerre, les bombardements. Elle ne veut plus voir ces camps, ces frontières qui se ferment. Quand les migrants sont arrivés, encouragée par son papy, elle s'est mobilisée. Elle les a aidés à s'abriter, à manger, à se vêtir, à s'y retrouver dans le labyrinthe des administrations. Elle a pensé que très vite, l'Europe, la terre des droits de l'Homme, allait trouver une solution ! Rien n'est venu, et les drames se sont multipliés. Ce mur de barbelés pour empêcher les réfugiés d'entrer en Hongrie, ces trains bloqués en gare de Budapest, ces cris de haine de l'extrême droite décidée à protéger ce qu'elle appelle « l'Europe blanche et chrétienne ». Au début, Angela Merkel a fait cavalier seul. D'autres dirigeants hésitaient. Elle, elle a dit : « Bienvenue ! ». Le monde l'a sanctifiée. Quinze jours plus tard, elle rétablit le contrôle aux frontières. L'Allemagne est débordée. Et progressivement, les États se sont mis d'accord : « Pourquoi ne restez-vous pas en Turquie ? Vous êtes plusieurs millions déjà, là-bas. On va les aider, les Turcs, à vous garder ! Donner un coup de main à ce grand démocrate d'Erdogan. Nous, on prendra ceux dont on a besoin. Un peu plus en Allemagne, un pays de vieux. Un peu moins en France pour ne pas ouvrir la voie au FN. Les Grecs, eux, on va leur offrir des camps et des douaniers. Et les Hongrois ? On ne va tout de même pas chercher des crosses à Orbán ni ennuyer les nouvelles autorités xénophobes de Pologne ! Ce sont des démocrates. ». Alors Chloé, découragée, téléphone à son papy Paul : « Dis-moi papy, tu pourrais m'expliquer ? Parce que moi, je ne comprends plus. » Mais même son papy n'a pas pu lui répondre. Il a soupiré, elle a raccroché.

Vous aimerez peut-être