7 jours sur la planète A2 Élémentaire

Petite histoire de la Francophonie

C'est quoi la francophonie ? Découvrez son histoire dans le reportage.
Regardez la vidéo et mettez les phrases dans l'ordre.
Glissez-déposez les éléments Help on how to respond the exercice

7jours-200320-Francophonie-video
En 1886, le mot « francophonie » est imaginé par Onésime Reclus, un géographe.
En 1960, au moment de la décolonisation, le français rapproche certains pays.
En 1970, on crée une organisation politique (ACCT), puis une chaîne de télévision pour la francophonie (TV5) en 1984.
En 1997, cette organisation politique choisit un secrétaire général.
Aujourd'hui, l'Organisation internationale de la francophonie rassemble 88 pays autour de la langue française.

Certaines phrases sont correctement ordonnées entre elles et nous les regroupons pour la suite de l'exercice.

Attention

Pour classer les phrases dans l'ordre de la vidéo, observez bien les photos. À quel moment apparaissent-elles dans le reportage ?

Bravo

La francophonie existe depuis longtemps. De nombreuses personnes importantes sont liées à son histoire. Découvrez-les dans l'exercice suivant.

Dans cette série, vous verrez le mot « francophonie » écrit avec une majuscule ou bien avec une minuscule. Si vous vous demandez pourquoi, regardez l'explication ici.
Relisez les phrases et observez les photos. Prenez note de l'ordre des informations, cela vous aidera à réussir les exercices qui suivent.
Passez maintenant à l'exercice 2.

Dans cette série, vous verrez le mot « francophonie » écrit avec une majuscule ou bien avec une minuscule. Si vous vous demandez pourquoi, regardez l'explication ici.
Conception : Rémy Thomas, Alliance française de Bruxelles-Europe
Publié le 20/03/2020
Voix off
Francophonie. Le terme est sous la plume d’un géographe français, Onésime Reclus. Dans son ouvrage France, Algérie et colonies publié en 1886, il définit les francophones comme tous ceux destinés à participer à notre langue. Pour Onésime Reclus, fervent défenseur de l’expansion coloniale, le français est à l’époque surtout un moyen pour la France de pérenniser son empire. Mais, ironie du sort, le mot tombe dans l’oubli, avant de ressurgir dans les années 1960, au moment de la décolonisation. Il est remis au goût du jour par quatre hommes : les présidents sénégalais Léopold Sédar Senghor, tunisien Habib Bourguiba, nigérien Hamani Diori, et le prince du Cambodge Norodom Sihanouk. Pour eux, le français est avant tout un moyen de rapprocher les peuples.
Léopold Sédar Senghor, président sénégalais (1960-1980)
J’ai essayé d’enseigner à mon peuple le sens de la mesure, le sens de la complémentarité, le sens du métissage culturel.
Voix off
Mais, c’est le 20 mars 1970 qu’est vraiment née la Francophonie, au Niger, avec la création de l’ACCT, l’Agence de coopération culturelle et technique. Une organisation intergouvernementale fondée sur le partage du français, acte de naissance de la Francophonie politique. 14 ans plus tard, la Francophonie se dote d’une chaîne de télévision, TV5, ancêtre de TV5MONDE. Le français est à présent sur les ondes. Nous sommes à la fin des années 1980. Les télécommunications et le numérique sont l’avenir. François Mitterrand alors président de la République française accueille le premier Sommet de la Francophonie à Versailles.
François Mitterrand, président français (1981-1995)
La société des hommes doit aller vers le progrès et n’ira vers le progrès que par le dialogue.
Voix off
La Francophonie prend alors une véritable dimension politique et pour lui donner une direction, un secrétaire général est pour la première fois nommé en 1997. On est à Hanoï, Boutros Boutros-Ghali est élu lors d’un sommet résolument francophone. 
Jeune fille
Au sommet des pays, ayons le français en partage. Merci de votre attention.
Voix off
La Francophonie se dote trois ans plus tard d’un texte, la Déclaration de Bamako, signée en 2000 au Mali. Elle défend des valeurs démocratiques communes. Et c’est en 2005 que l’ACCT devient l’OIF, l’Organisation internationale de la francophonie. Aujourd’hui, elle compte 88 États membres et le français est parlé par 300 millions de personnes dans le monde. La Rwandaise Louise Mushikiwabo, sa nouvelle secrétaire générale élue en 2018, souhaite aujourd’hui donner un nouvel élan à cette organisation qui fête cette année ses 50 ans.

Vous aimerez peut-être