7 jours sur la planète A2 Élémentaire

Maroc : le « livre suspendu »

Vous allez découvrir l’idée du « livre suspendu ». Écoutez le reportage et choisissez les personnes, les institutions et les actions concernées. Il y a 2 réponses pour chaque catégorie.
Cliquez sur la ou les bonnes réponses Help on how to respond the exercice
7jours-210219-Maroc-video
[Les personnes :]
les bénéficiaires* [-] {les auteurs} [-] les donateurs* [-] {les touristes}
[Les institutions :]
les librairies [-] {les universités} [-] les associations [-] {les bibliothèques}
[Les actions :]
Recevoir un livre gratuitement
{Faire un don pour sauver les auteurs marocains}
{Écrire son premier roman avec l’aide du libraire}
Donner de l’argent pour offrir un livre à un lecteur passionné

* « un bénéficiaire » est une personne qui reçoit et « un donateur » est une personne qui fait un don. 
nbOk élément(s) correctement sélectionné(s)
nbKo élément(s) sélectionné(s) en trop
nb élément(s) restant à sélectionner

Attention

Pour vous aider, faites régulièrement des pauses dans le visionnage du reportage. 

Bravo

Vous avez parfaitement identifié les personnes, les institutions impliquées et les actions qu'elles mettent en place.
Faites l’activité suivante pour vous intéresser plus précisément au fonctionnement du « livre suspendu ».
Cette activité vous permet d’identifier les personnes, les institutions impliquées et les actions qu'elles mettent en place.
Lisez la solution et faites l’activité suivante pour vous intéresser plus précisément au fonctionnement du « livre suspendu ».
Conception : Alizée Giorgetta, CAVILAM - Alliance Française 
Publié le 19/02/2021
Voix off
Ça commence par un cadeau, l’histoire d’une libraire à Tanger qui décide d’offrir des livres et qui aujourd’hui, surprise…
Stéphanie Gaou, libraire
Et des fraises, j’adore, merci.
Voix off
en récolte les fruits. Hassan est un amoureux de la littérature, devenu jeune professeur de français dans une école du Rif marocain. Il vient ici comme dans un magasin de bonbons, souvent sans le sou. Il fut l’un des premiers à recevoir gratuitement des ouvrages.
Stéphanie Gaou, libraire
T’avais eu Chateaubriand.
Hassan, bénéficiaire et professeur de français
Oui, Chateaubriand, Les contes du chat perché . Au Maroc, on n’a pas l’habitude de trouver comme ce lieu. On est toujours étonné de trouver comme ces endroits. Je suis très, très content.
Voix off
Hassan est submergé par l’émotion, la culture est en crise, la libraire d’autant plus solidaire.
Stéphanie Gaou, libraire
Parce qu’ils sont merveilleux. Ça a du sens d’avoir ce lieu et de… voilà, et de faire passer mon rêve avec eux, avec vous.
Voix off
Et aussi avec Mohamed, guide touristique de la Medina qui vient de recevoir en cadeau et en français Le pain nu de Mohamed Choukri.
Mohamed, guide touristique
Celui-là, je l’aime bien.
Voix off
Ou encore avec Abdou, devenu lui aussi bénéficiaire du « livre suspendu ». Le concept est inédit au Maroc : les livres offerts sont payés par d’autres clients sous forme de dons. Abdou sera aujourd’hui parrainé par une Casablancaise qui vient d’envoyer 1 500 dirhams, près de 140 euros.
Stéphanie Gaou, libraire
Dans les 1 500 dirhams, il y a les livres qu’elle a achetés et il y a de l’argent qui reste parce qu’elle veut encore offrir des livres, moi je fais rien du tout, mais j’aime bien qu’il y ait de l’humain de tous les côtés. Alors Abdou, tu me fais un beau sourire. Moi, je reçois que du bonheur en ce moment.
Voix off
Et elle n’a pas fini d’en donner. Elle a désormais un stock de « livres suspendus » et son idée est aujourd’hui reprise par deux librairies de Marrakech et d’Agadir.
Stéphanie Gaou, libraire
Donc je suis très contente parce que du coup, on est trois sur le territoire marocain à pouvoir faire la même action avec la même somme chacune.
Voix off
Car à l’automne, l’Institut français a offert 100 000 dirhams, près de 9 000 euros à ces librairies pour développer le concept. Carton plein à Tanger, Stéphanie offre désormais des livres à une dizaine d’associations. Ce jour-là, le colis arrive dans une ferme pédagogique.
Abdelghani Bouzian, association Darna
Venez, nous sommes à la ferme pédagogique de Darna.
Voix off
Et au milieu du potager, un bus.
Abdelghani Bouzian, association Darna
C’est une donation qui vient de France, abandonnée ici depuis des années. Et devenu aujourd’hui un bibliobus. Voici donc offerts les tout premiers livres pour enfants qui serviront aux 60 bénéficiaires de soutien scolaire.
Abdelghani Bouzian, association Darna
Voilà, et ben c’est cool pour les enfants, ça.
Voix off
Mais aussi au grand public en visite à la ferme le week-end avec une mission…
Abdelghani Bouzian, association Darna
De recevoir, d’accueillir toutes sortes d’initiatives citoyennes.
Voix off
Abdelghani nourrit donc, à son tour, le cercle vertueux justement défendu par le concept du « livre suspendu ».

Vous aimerez peut-être